target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

06/07/2014

Estrosi:Les honneurs du Canard,mazette !.....Le Canard c’est un peu comme les Guignols il faut que t ‘y sois...

Estrosi:Les honneurs du Canard,mazette !.....Le  Canard c’est un peu comme les Guignols il faut que t ‘y sois...

drapeux estro.jpg

Pour sur,mon bien aimé,que pour être un bon candidat à la président de la république faut avoir sa trombine aux Guignols et passer au moins deux fois par mois dans le Canard.Pour les Guignols faudra patienter,mais avec des arrêtés comme celui sur l’interdiction drapeaux étrangers,la plainte contre le rappeur et autres aventures du même genre,sur qu’il va l’avoir…

Texte de l’article du canard :

Drapeaux de chagrin

On l'a échappé belle. Pour un peu, les Le Pen père et fille, réconciliés autour de leur natio­nal-chauvinisme, nous rejouaient leur grand air des binationaux en­nemis de l'intérieur. Question à cent balles par eux posée : si l'Al­gérie s'était qualifiée contre l'Al­lemagne et avait affronté les Bleus en quart de finale du Mondial, qui les Français nés de parents al­gériens auraient-ils soutenu ? Quel drapeau auraient-ils sorti ? Etreinte par le doute, Marine Le Pen a pro­posé de mettre fin à la double na­tionalité pour effacer les drapeaux algériens. Elle ne parle pas encore d'interdire aux descendants d'Ita­liens d'avoir un petit faible pour la Squadra Azzura, aux fils d'Hi­dalgo de pleurer la sortie préma­turée de la Roja et aux Portugais de Paris de souffrir devant la dé­chéance de Cristiano Ronaldo, dommage !

Les Le Pen aiment le foot, qui leur permet de décerner des bre­vets de francitude : ils dénoncent les traîtres à la patrie, les joueurs qui ne chantent pas « La Mar­seillaise », l'équipe pas assez blanche, les sélectionnés pas as­sez d'appellation d'origine, les Blacks-Blancs-Beurs de 1998 trop mélangés. Une posture aussi fa­cile qu'avantageuse.

Quand les jeunes à Barbes crient « Pour les Bleus, pour les Verts, c'est pareil ! On va rien casser », les Le Pen restent sourds. Ils ne veulent voir que les voitures qui brûlent, à l'instar des provocs du Bloc identitaire, qui invente des histoires d'Eglise brûlée surles réseaux sociaux. Mais, pas de chance pour Marine, les Fennecs ont été héroïques, mais ils ont cédé face à la Mannschaft. Il n'y aura pas de confrontation entre les 23 Français de l'équipe de France et les 16 binationaux qui ont choisi d'honorer la sélection algérienne. Par amour du pays de leurs pa­rents, mais aussi par envie de se frotter aux grandes compétitions internationales qu'ils n'étaient pas sûrs de connaître sous le maillot bleu. L'amour de la patrie, à quoi ça tient !

Le pire, c'est qu'il y a toujours des imbéciles à droite pour agiter le drapeau des Le Pen, au prétexte de les combattre. Christian Estrosi est un récidiviste, qui, en 2012, avait terminé une marche des pieds-noirs à Nice par « Vive l'Al­gérie française ! ». Cette fois, il a réussi le prodige d'interdire dans la capitale de la Riviera, qui vit du tourisme, les « drapeaux osten­tatoires ». Pas une voiture n'a brûlé à Nice, mais Estrosi veut « maintenir l'ordre ». Il mériterait que sa ville n'accueille aucun match pendant l'Euro 2016, pour ne pas l'obliger à débaptiser la Pro­menade des Anglais, au cas où les rosbeefs se qualifieraient.

Les médias ne sont pas en reste qui ont vu « Le Point » poser sur son site la question que Marine Le Pen suggérait : « Faut-il ôter aux Français d'origine algérienne leur double nationalité ? » Une « connerie », a dit son directeur. Avec Marine Le Pen, elle devient la chose la mieux partagée.

J.-M. Th.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu