target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

10/04/2014

UMP:L’euphorie ne va durer…

UMP:L’euphorie ne va durer…

Comme il fallait s’y attendre les juges n’ont pas tardé à récupérer les divers enregistrements de la maison Buisson…Une main bienveillante leur aura remis ou mis sur leur piste…C’est la loi du genre.

M.Copé souhaite mettre un énième baromètre des réformes engagées par le nouveau premier ministre.A l’heure où nous écrivons,il ferait mieux de mettre en place un baromètre de mises en examen.Une pour Mme Joissans,une pour M.Dassault et la suite ne va tarder à venir.Sera-t-il la prochaine proie de ces méchants juges rouges….Sa petite et minable manœuvre sur la vérité sur la comptabilité de l’ump qui est en fait encore disponible malgré ses affirmations péremptoires sur le séquestre de ces pièces prouvent s’il le fallait que le trouillomètre du monsieur « je suis le meilleur « est au maximum.

Disponibles pour M.Copé et son mercenaire….Il convient de le préciser !

minute fauss droite.jpg

Quelle bande de comiques….

 

Les enregistrements de Buisson dans les oreilles des juges

La justice a mis la main sur les fameux DVD.Ils intéressent une bonne dizaine de magistrats.

Le juge Serge Tournaire va devoir s'acheter des écouteurs. Depuis quel­ques jours, il est en possession des fameux enregistrements réalisés clandestinement par l'ex-conseiller de Sarkozy,Pa­trick Buisson. Certaines conversations vont sans doute permettre au magistrat de donner un coup d'accélérateur à son enquête,qui avait ten­dance à patiner.

Le magistrat est chargé de rechercher d'éventuels délits de favoritisme ou détourne- ment de fonds publics liés à la commande et au finance­ment des sondages avec les­quels l'Elysée s'est shooté pen­dant cinq ans. Une véritable drogue : sous Sarko, la prési­dence de la République a com­mandé 264 études d'opinion. Quasi une par semaine. Sur des sujets aussi importants que la conduite des affaires de l'Etat, l'avis des Français sur la grossesse de Rachida Dati ou le mariage avec Caria Bruni. Il y en aurait pour près de 10 millions d'euros. Mais les conditions de financement et l'utilisation commerciale des sondages ne sont pas en­core clairement établies.

Mystère insondable

Jusqu'à présent, Tournaire et les policiers parisiens spé­cialisés dans la lutte contre la délinquance économique, sai­sis après une plainte déposée par l'avocat Jérôme Karsenti au nom de l'association Anti-cor, avaient fait chou blanc. Le 29 mars 2013, l'Elysée leur faisait savoir que lesdits sondages ne se trouvaient « ni aux archives ni aux services financiers » de la présidence. Il faudrait sonder les sous-sols ?

Quelques jours plus tard, le 4 avril, les poulets déboulaient aux domiciles de Patrick Buis­son, à Paris et aux Sables-d'Olonne, et à son bureau, au siège de TF1. Même déconve­nue.

Que va changer le lent dé­cryptage des conversations en­registrées par Buisson dans l'enquête en cours ? Il est évident que, lors des conversa­tions au Château, les résultats des passionnantes enquêtes d'opinion ont été souvent com­mentés. Dans les passages que « Le Canard » a eu le plaisir d'écouter, le maniaque du Dic-taphone évoque à plusieurs re­prises une enquête réalisée en février 2011 sur les forces et les faiblesses de Dominique Strauss-Kahn. A cette époque, DSK fait figure de principal rival de Sarko pour la prési­dentielle à venir.

Les griffes de la justice

Au publicitaire et conseiller de l'Elysée Jean-Michel Goudard, Buisson confie : « L'en­quête qu'on a faite sur DSK... les chiffres ne sont pas bons. » Réponse de Goudard : « Je vais te dire une chose : je crains Hollande... » Pas mal vu ! Confidence du « politologue » Buisson à Franck Louvrier, conseiller en com' de Sarko : « DSK est fort là où Nicolas est faible. » Louvrier en reste bouche bée.

Le juge va pouvoir vérifier, sondage par sondage, l'usage qui en a été fait et chercher le financement et le rôle des so­ciétés Publi-Opinion et Publi-fact, contrôlées par Buisson (lire encadré). Mais il n'est pas le seul à s'intéresser à ces en­registrements. Une dizaine de magistrats accrochés aux basques de Sarko vont sans doute lui en demander une copie. Notamment ceux qui s'intéressent à ses rendez-vous avec Tapie ou aux conditions de nomination de François Pérol à la tête de la Caisse d'épargne en 2009, ou encore aux soupçons de financement de la campagne de 2008 par des fonds libyens, sans oublier les accusations de trafic d'in­fluence qui visent son avocat Thierry Herzog et le magistrat Gilbert Azibert.

Ainsi, sous, sous, sous, les petites buissonnettes...

Didier Hassoux

 

Sarkozy et le sondage sur DSK : ce que les enregistrements de Buisson révèlent

Mediapart livre de nouveaux extraits d'enregistrements clandestins de l'ancien conseiller de l'ex-président. Selon ces passages, ce dernier aurait fait payer par l'Elysée une enquête sur son rival de l'époque.

http://www.francetvinfo.fr/politique/sarkoleaks/sarkozy-s...

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu