target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

02/03/2014

NKM:C’est comme ça qu’elle va gagner….une paire de couacs en plus !

NKM:C’est comme ça qu’elle va gagner….une paire de couacs en plus!

nkm une tueuse dans la ville.jpg

Municipales à Paris : les partis de droite "solidaires" de NKM

http://www.rtl.fr/actualites/info/politique/article/munic...

L’ump a joué avec le feu en s’acoquinant avec certains organisateurs ou pseudo organisateurs de la Manif pour tous.elle  en payent les pots  passés.D’abord les candidats issus de cette mouvance,encartés ou pas,font à peu prés ce qu’ils veulent se croyant légitime en tout au motif  qu’ils pensent être suivis par une majorité de leur électorat,secundo le parti la droite décomplexée est tombe sur plus décomplexé que lui et se voit débordé par le FN dont les candidats signent à tour de bras la charte imposée par le mouvement drivé par Mme  Ludovine de la Rochère.

En vérité cette candidate,Mme Delsol,se croit autorisée à braver les directives de la candidate tête de liste puisqu’ elle sait que son électorat la suivra au nom du respect des engagements pris auprès d’eux au sein de la manif pour tous en non de l’ump.Certains candidats UMP se sont transformés en candidat de la Manif pour tous,erreur stratégique encore une fois de l’ump qui n’a pas jaugé la force de ce mouvement dans son électorat ,erreur tactique en désignant des têtes de liste qui en était jusque au cou et enfin non maîtrise flagrante de l’organisation des listes.Ce n’est pas la tête de liste d’arrondissement qui devait déposer les listes  à la préfecture,il fut un temps,le RPR,c’était la direction de la fédération qui déposait les listes,j’en parle en connaissance de cause j’y étais.A minima et en fonction du climat délétère qui règne à droite,il fallait faire accompagner les candidats ou candidates par des mandataires de la tête de liste et vérifier avant le dépôt le contenu de ces dernières .Tout cela sent l’amateurisme et m’étonne de la part de ces pointures incontestées  de la politique et de l’embrouille réunis.Se faire avoir de la sorte c’est lamentable pourtant a les entendre ils sont les meilleurs,infaillibles et connaissent tout de la politique au contraire de leur adversaire de la gauche minable….la gauche qui ne fait que des gaffes,spécialiste des couacs a répartitions ,a croire que madame Nathalie est de gauche alors !

Elle aurait du embaucher Bastien Millot et son alter ego de Bygamlion,demander conseil à son président chéri au lieu d’embaucher M.Mano pour la ramener dans les petits papiers des journalistes qu’elle accusent de parti pris.A l’ump ils sont rigolos et permanent si j’ose dire,je sais qu’on le sait déjà,quand il tombent sur une affaire scabreuse c’est un complot,quand ils savent qu’ils vont se prendre une pelle magistrale c’est à cause des journalistes.Jamais responsables…

Tout cela démontre un manque de professionnalisme évident et n’augure pas de grands succès électoraux en premier lieu et un vrai risque de démontrer aux parisiens que si on n’est pas capable de gérer ses listes électorales on  ne pourra pas gérer une ville comme Paris.Force est de constater que la candidate de la gauche unie maîtrise son sujet bien mieux que la star de la droite décontenancée.

Imaginez ce que vont penser les électeurs parisiens quand madame Nathalie va leur dire qu’elle gérera les finances de la ville comme elle a géré ses listes électorales.

Info Lab: A trois semaines des municipales, NKM change de tête de liste dans un arrondissement parisien

Publié le 28 févr. 2014 à 23:27 - Mis à jour le 01 mars 2014 à 15:47

INFO LAB - "Oui, elle n'a pas su rassembler". Voilà la réaction lapidaire que NKM donne au Lab, ce 28 février au soir, lorsqu'on lui demande si elle a bien décidé de destituer Hélène Delsol de sa tête de liste dans le 2e arrondissement. A trois semaines du premier tour des élections municipales, la candidate UMP à Paris se voit obligée de se séparer de celle qu'elle avait désignée depuis de longs mois pour tenter de ravir l'arrondissement à la gauche.

Pour quelle raison prend-elle cette décision ? Hélène Delsol, proche de la Manif pour tous, avait fait sa liste toute seule, comme une grande, en plaçant l'un de ses proches derrière elle, sans en informer l'état-major de la campagne. Le 28 février, à 19h14, Hélène Delsol envoie en effet un mail à tous ses colistiers. Elle les informe que le trio de tête de sa liste n'inclut pas l'élu sortant de l'arrondissement qui a pourtant les faveurs des patrons. 

En lieu et place de Christophe Lekieffre, Aurélien Véron, un ami proche de la jeune femme, honni de ses anciens camarades de l'UDI et, surtout, de Jean-Louis Borloo. Tous les deux sont présentés par les proches de NKM comme "très à droite" et "membres de la même paroisse".

Colère de Nathalie Kosciusko-Morizet et de ses proches, qui voient ce passage en force comme une tentative de putsch. Dans la soirée, la décision est prise: Hélène Delsol ne conduira finalement pas la liste de NKM dans le 2e arrondissement.

Un proche de la candidate UMP dresse le portrait de la jeune femme, et lâche ses coups :

On ne peut pas avoir manif pour tous plus manif pour tous puissant 8000. On ne peut pas confondre un arrondissement avec une paroisse.Ça fait maintenant 20 jours que Delsol refuse de mener campagne avec ses colistiers et en particulier avec Catherine Michaud [présidente du mouvement Gaylib, NDLR], en disant à ses équipes 'ne parlez pas à cette sale gouine'. On a fait preuve de beaucoup d'effort, maintenant ça suffit.

Nathalie Kosciusko-Morizet devrait finalement nommer Christophe Lekieffre tête de liste dans l'arrondissement, avec Catherine Michaud en numéro 2 et Brice Alzon pour compléter le podium.

http://lelab.europe1.fr/Info-Lab-NKM-vire-sa-tete-de-list...

 

NKM change de tête de liste dans le 2e arrondissement parisien

Un nouveau coup de théâtre est venu perturber la campagne de Nathalie Kosciusko-Morizet à Paris, obligée de changer brutalement de tête de liste, vendredi 28 février, dans le 2e arrondissement.

Hélène Delsol, l'’ex-tête de liste, avait choisi pour numéro deux Aurélien Véron, exclu de l’'UDI le 16 décembre 2013 pour utilisation abusive du logo et soutien à une dissidente. Cette candidature constitue un casus belli pour le parti de Jean-Louis Borloo, qui a passé un accord avec Mme Kosciusko-Morizet sur l’'ensemble de la capitale.

Dès l’'annonce du dépôt de la liste par Mme Delsol, l’'un de ses membres, Brice Alzon, à qui cette dernière avait attribué la 4e place a écrit un SMS à NKM : « Elle te piétine. Elle piétine les valeurs de l'UMP. Elle piétine l'accord avec l'UDI. » M. Alzon, secrétaire général de la Fédération professionnelle entrepreneuriat de l’'UMP, déclare en outre ne pouvoir rester sur une liste qu'’il juge désormais située à la droite de la droite. Mme Delsol, nièce de Charles Millon et de son épouse Chantal Delsol, est une militante de la Manif pour tous, connue pour ses positions très dures contre le mariage homosexuel. NKM l’'avait choisie pour cette raison, donnant ainsi des gages à la droite traditionnelle pour faire oublier son abstention sur le mariage pour tous.

BRANLE-BAS DE COMBAT

C'’est alors le branle-bas de combat dans l'’équipe de la chef de file de la droite parisienne.… Christophe Lekieffre, déjà candidat en 2008, devient soudain l'’homme de la situation, alors qu'’il n’'avait pas été jugé apte à conduire la liste et qu'’il habite le 15e : « Cher Christophe, le dépôt de liste d'Hélène Delsol contrevient à tous nos accords. NKM souhaite que tu prennes immédiatement le relais en déposant le plus tôt possible une nouvelle liste ou tu seras n° 1 », lui écrit vendredi soir Jérôme Peyrat, le conseiller politique de NKM. Il ajoute que Catherine Michaud, présidente de Gay Lib (mouvement associé à l'UDI œuvrant en faveur de l'égalité pour les personnes LGBT), qui figurait sur la liste de Mme Delsol, doit occuper la deuxième place (théoriquement éligible) et Brice Alzon la troisième. « Ensuite, toute latitude pour que vous montiez ensemble une liste qui bénéficiera dès demain du soutien public de Nathalie. »

M. Lekieffre, secrétaire général de Contribuables associés, une association très à droite en se prétendant apolitique, s'’est donc mis en chasse. Dans un message adressé aux militants du 2e arrondissement, il leur donne rendez-vous en fin de matinée samedi 1er mars dans une brasserie en face du Grand Rex pour constituer une nouvelle équipe et « conduire sur les trois dernières semaines de campagne ce que nous aurions pu faire en six mois ».

Pendant ce temps, l’'équipe de NKM cogite sur les difficultés administratives soulevées par ce changement de pied de dernière minute. M. Peyrat indique dans un message à la nouvelle tête de liste que le directeur de campagne, Jean-Didier Berthault, est en train d'’analyser les éléments de la situation juridique et financière« notamment ceux relatifs à la création d’'une association de financement ». En attendant la régularisation de cette situation un peu ubuesque, M. Peyrat espère que la désignation d'’un mandataire suffira.

« TRISTE SPECTACLE »

Mme Delsol, amie de Charles Beigbeder, est injoignable. Ce dernier lui a parlé « après son dépôt de liste ‘‘bombe nucléaire’’ », mais pas depuis. « Nathalie [Kosciusko-Morizet] découvre le fonctionnement d’'une campagne. Même s'’ils trouvent les douze personnes pour constituer la liste, tous les organes légaux et statutaires ont investi Hélène Delsol. Cela ne se défait pas comme ça », souligne l’'homme d'’affaires, qui se présente lui-même à la mairie de Paris avec des listes dissidentes de l’'UMP.

Sébastien Chenu, secrétaire national de l’'UMP à la culture, un temps pressenti pour conduire la liste dans le 2e arrondissement, est très amer. Il avait soutenu NKM à la primaire et l’'avait présentée à toute la communauté gay, lui avait organisé des dîners, des débats. Puis il avait été écarté à la mi-octobre au profit de Mme Delsol. « J’'ai été débarqué en vertu d'’un deal non écrit et non assumé de NKM avec la Manif pour tous. » Contrairement à l’'argument avancé par la chef de file de la droite, qui assure désinvestir sa candidate parce qu'’elle « n’'a pas su rassembler », M. Chenu pense que la faute revient à NKM. « C'’est un triste spectacle qui est donné aux habitants du 2e qui n’y comprennent rien. Et NKM en est entièrement responsable », dit-il.

La chef de file a prévu depuis plusieurs jours de rassembler tous ses colistiers pour un « comité politique exceptionnel », lundi matin 3 mars, dans une salle habituellement réservée par la gauche, dans le 20e arrondissement, la Bellevilloise.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu