target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

11/02/2014

Fillon:Un brave homme,un peu juste cependant…

Fillon:Un brave homme,un peu juste cependant…

 

fillnle pen,referendum susse,immigration,hollande

 A quand un référendum suisse pour interdire le chocolat noir!

Comme il fallait s’y attendre le référendum suisse,sa réponse,ont marqué quelques esprits de l’autre coté des Alpes.Les premiers maris de cette dernière sont bien évidement les frontaliers,les responsables économiques  locaux tant du coté français que suisse,et ceux qui pensent que tout cela sent le suif.D'autre semblent s'en réjouir....

En France,comme on devait s’y attendre,les gauchistes comme M.Fabius ont réagi comme doit réagir un ministre des affaires étrangères d'un pays voisin et un responsable européen qui a eu raison de remettre les choses en place.D’autres sans être de  gauche ont tiré un eu la gueule en voyant qu’en s’acoquinant un peu plus un jour,on peut le lendemain mettre tout entière dans l’engrenage.C'est ce qu’a fait M.Fillon,ce brave M.Fillon qui ne sait plus comment se sortir de l’ étreinte sarkozyste.Je ne sais pas s’il a pesé le pour et le contre de sa positon notablement décalée sur la décision issue de ce référendum mais je lui promets de mauvais moments si par hasard il se trouvait à faire campagne dans les régions frontalières coté français car avant de parler d’un sujet avec justesse faut il encore en connaitre les éléments .Ce référendum propose par l’UDC et le MCG était bien destiné à réduire l’afflux de frontaliers et pas seulement à juguler immigration de masse comme on la connait dans nos contrées.Pas d’effervescence sur une immigration maghrébine ou sub-saharienne,en Suisse l’immigration est surtout européenne et particulièrement française .En suisse,ce sont les français qui bouffent le pain des suisses selon les deux partis initiateurs de la consultation,pas les Mohamed ou Boubacar…Je crois que M.Fillon ne le sait pas et il faudra qu’il s’explique avec nos compatriotes qui traversent journellement la frontière pour aller gagner leur pain quotidien en territoire helvète.M.Fillon et Mme Le Pen,j’allais oublier la principale inspiratrice de la droite française devraient aller plus souvent à Besançon par exemple o en Alsace.

A revoir les postions respectives de ce deux irresponsables politiques je viens de réaliser qu’il est beaucoup plus  avantageux de parler de ce qu’on ne connait quand  tu t’adresses à ceux qui en connaissent moins que toi.

 Version Fillon

 Quotas en Suisse: "une revendication naturelle" pour Fillon

"Que la Suisse veuille réduire globalement le nombre d’étrangers sur son territoire, c’est une revendication qui est parfaitement naturelle"

"soit l'Europe se dote d'une politique d'immigration sérieuse, soit elle ne le fait pas et elle ne pourra pas empêcher les Etats de le faire"

Version Le Pen

"Les Suisses veulent mettre en place la politique des quotas et préserver leur priorité nationale. Ils veulent décider qui entre sur leur territoire et qui a le droit de travailler. Ils ne veulent pas que d’autres décident à leur place, c’est aussi simple que ça", a ajouté la présidente du FN qui réclame une telle consultation populaire en France. "Les Français voteraient très largement pour l’arrêt de l’immigration de masse", prédit-elle.

A la frontière mais aussi sur le territoire suisse,ils pourraient y voir ces chefs d’œuvres de l’affiche politique suivant:

stop frontaliers.jpg

 

frontaliers assez.jpg

Où est-il question d’immigrés sauf à considérer les frontaliers français ou autres allemands et italiens comme des immigrés.Dans un pays qui a signé des accords de libre circulation…avec ses voisins européens,ça provoque une malaise on peut le comprendre mais Fillon et le Pen n’y voient que des immigrés,ils voient des immigrés partout.Des compatriotes considérés comme de la sous-merde en Suisse car bien évidemment les français à part ceux qui travaillent dans horlogerie par exemple après une très bonne formation dans nos écoles sont celles et ceux qui effectuent le travail que ne veulent plus faire les suisses.Il est vrai qu’en ce pays les salaires sont fort attractif mais il ne faut pas croire que la Suisse pour nos compatriotes c’est l’eldorado.Le paradis !

Ce qui me chagrine ce n’est pas tant le résultat du référendum,après tout chacun est maître chez lui,mais bien l’enfumage auquel on a encore assisté dans notre pays.

Des journalistes qui questionnent des hommes politiques sans connaitre au moins le texte proposé à cette consultation,des hommes et femmes politiques qui répondent qu’en fonction de leur préoccupation nationale et donc hors sujet.Pour les responsables politiques nationaux,ce n’est pas le oui suisse qui devrait importer mais bien ses conséquences pour l’avenir de l’Europe mais aussi et c’est là essentiel sur celui des milliers de frontaliers.Des milliers de français.

Ci dessous vous trouverez le texte qui a été proposé a la votation de nos voisins helvètes.

Initiative populaire fédérale 'Contre l'immigration de masse'

I

La Constitution1 est modifiée comme suit:

 Art. 121 Titre (nouveau) Législation dans le domaine des étrangers et de l’asile

Art. 121a (nouveau) Gestion de l’immigration

1 La Suisse gère de manière autonome l’immigration des étrangers.

Le nombre des autorisations délivrées pour le séjour des étrangers en Suisse est limité par des plafonds et des contingents annuels. Les plafonds valent pour toutes les autorisations délivrées en vertu du droit des étrangers, domaine de l’asile inclus. Le droit au séjour durable, au regroupement familial et aux prestations sociales peut être limité.

Les plafonds et les contingents annuels pour les étrangers exerçant une activité lucrative doivent être fixés en fonction des intérêts économiques globaux de la Suisse et dans le respect du principe de la préférence nationale; ils doivent inclure les frontaliers. Les critères déterminants pour l’octroi d’autorisations de séjour sont en particulier la demande d’un employeur,la capacité d’intégration et une source de revenus suffisante et autonome.

4 Aucun traité international contraire au présent article ne sera conclu.

5 La loi règle les modalités.

II

Les dispositions transitoires de la Constitution sont modifiées comme suit:

Art. 197, ch. 92 (nouveau)

9. Disposition transitoire ad art. 121a (Gestion de l’immigration)

1 Les traités internationaux contraires à l’art. 121a doivent être renégociés et adaptés dans un délai de trois ans à compter de l’acceptation dudit article par le peuple et les cantons.

2 Si les lois d’application afférentes ne sont pas entrées en vigueur dans les trois ans à compter de l’acceptation de l’art. 121a par le peuple et les cantons, le Conseil fédéral édicte provisoirement les dispositions d’application nécessaires par voie d’ordonnance.

______________________________

1 RS 101

2 L’initiative populaire ne vise pas à remplacer une disposition transitoire en vigueur de la Constitution: c’est pourquoi le chiffre de la disposition transitoire relative au présent article ne sera fixé qu’après le scrutin, en fonction de l’ordre chronologique dans lequel les différentes modifications constitutionnelles auront été acceptées. La Chancellerie fédérale procédera aux adaptations nécessaires avant publication au Recueil officiel du droit fédéral (RO).

Je le redis qu’un pays souhaite maîtriser son immigration est le plus naturel du monde et l’exemple suisse est à considérer comme une possibilité pour ses voisins.Sauf s’il a signé des accords précédent venant contredit par les nouvelles dispositions ne voudrai pas jouer au fakir ou au diseur de bonne aventure mais je suis certain que ce texte ne passerait pas les fourches caudines du conseil constitutionnel s'il était présenté en France.

Le problème,c’est nos frontaliers.Et croyez moi c’est un très gros problème.

150 000 personnes,ça fait du monde,ce sont des régions entières qui vivent avec l’argent gagné en Suisse.Alors les pirouettes de M.Fillon et de la Le Pen,on s’en contrefous.

Demeure quelques difficultés à mettre en place de telles mesures.La prospérité suisse tient aussi au fait que la plupart des immigrés et frontaliers sont comme le précise J.-L. Johaneck, pdt du comité de défense des travailleurs frontaliers 68 "si on appliquait vraiment un contingentement très strict, cela irait même à l'encontre des résidents suisses", car bon nombre de frontaliers disposent de contrats précaires et sont employés à moindre coût que les Suisses »,autre difficulté est de trouver le nombre suffisant de salariés qualifiés pour satisfaire les besoins de l’économie suisse.

Les rêves les plus fous de M.Fillon et de la le Pen ne sont pas prés de se réaliser,parole de mexicain.

Pour finir,M.Fillon a exprimé une de ses vielles idées qu’il a oubliée de mettre en œuvre durant les cinq ans où il fut le collaborer zélé de m.sarkozy qui consiste à,je cite « consiste à décider chaque année, en fonction de la capacité d'intégration du pays, c'est à dire son économie, les logements disponibles, capacités d'accueil des services publics, de l'école... Combien de personnes extérieures, d'étrangers on peut accueillir."

François Fillon prône donc le vote d'une telle loi à l'Assemblée nationale. "L'intégration, l'assimilation, (...) s'est cassée en raison du nombre. Il y a un problème de surcapacité, il y a un blocage de l'intégration lié au nombre d'étrangers qu'on accueille sur notre territoire. Que le parlement le vote, dans un débat qui public, ouvert, transparent, cela changerait beaucoup le discours sur l'immigration."

Selon lui et lui tout seul il proposerait «  depuis des mois et des mois que la France ou l'Europe adoptent le même système".

C’est tout a fait louable.il se trouve que la candidat Hollande devin présidents avait développé la même proposition au cours d’un débats télévise « paroles et des actes » au mois de mars 2012

  

 

"Dans un contexte de croissance ralentie, je considère que l'immigration économique doit être limitée", expliquait le candidat socialiste en mars 2012, sur France2. "Il y a aura un débat au Parlement chaque année pour savoir quel est le volume de l'immigration", promettait-il alors.

Je présume donc que M.Fillon soutiendrait de tout son poids un projet de loi visant à mettre en place sa proposition et celle du candidat Hollande.Voyez,moi je serais la président Hollande,je me lancerais au plus vite dans cette folle aventure.

Je note avec satisfaction que le méchant apprenti dictateur,le mauvais ministre de intérieur a été le seul à évoquer le sort des frontaliers sans doute par esprit électoraliste ou par pur souci de communication.

Valls : »Le vote de dimanche risque enfin, selon lui, de poser des difficultés à « tous les transfrontaliers français qui apportent leur savoir-faire et leur talent à la Suisse, et dont la situation peut se trouver menacée ».

 Je dis,sans méchanceté aucune,à  M.Fillon et la Le Pen que lorsqu’on cherchera des chefs d’escadrilles de cons,pour sur qu’on pensera à eux.

 

 

  

 

Sources:

http://alpes.france3.fr/2014/02/10/satisfaction-et-inquie...

http://www.rts.ch/info/monde/5599631-francois-fillon-juge...

http://www.liberation.fr/societe/2014/02/09/referendum-su...

http://www.liberation.fr/monde/2014/02/10/le-referendum-s...

http://www.liberation.fr/economie/2014/02/10/les-milieux-...

http://www.liberation.fr/monde/2014/02/10/les-suisses-ont...

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu