target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

29/11/2013

Copé:La honte

Copé:La honte...

cope 1 bfm.jpg

 

ifop cope 1.jpg

Remarques :

Mme Elkrief doit avoir beaucoup de peine.

Il manque un item d’importance:la candidature de M.Estrosi,c’est sans doute dans la case ‘aucun de ceux-là ».

Ce sondage va en calmer un certain nombre.

A quoi sert ce président si illégitime.Il va cesser de se foutre de mon François.

Les socialistes devraient le finir pour avoir le petit face à François.

M.Fillon a perdu l’occasion de se taire…en voulant gagner la belle timbale de tous cotés,il a perdu toute dignité !

Méfier vous des sondages de l’Ifop et d’Atlantico

 

 

Chômage:Les escrocs de l’UMP dans leurs œuvres….

Chômage:Les escrocs de l’UMP dans leurs œuvres….

Une seule question à nos génies qui pour leur part nous laisser 747 000 chômeurs de plus en métropole,1 078 000 chômeurs toute catégorie confondue soit une augmentation de 35% en 5 ans selon Pole emploi,ce serait donc prés de 20 000 contrats d’avenir qui permettraient cette baisse du chômage…Il y a du vrai dans les délires de ces messieurs qui je vous le rappelle n’ont pas changé un iota à leurs discours depuis l’arrivée de François Hollande à l’Elysée.

50 000 empois d’avenir,ceux d’Hollande,200 000 CUI-CAE (contrat unique d'insertion, contrat d'accompagnement dans l'emploi)*.Voila la réalité de la situation des contrats aidés dans notre pays.je note le paradoxe qu'il y a à reprocher au président de la république d’avoir échoué dans sa campagne de mise en œuvre des contrats aidés –contrat d’avenir et de génération – et ensuite lui reprocher de trop en faire.

Qui saura un jour ce que veut l’UMP et M.Copé ?

Il y a donc un évidence.Nos chômeurs revenus sur le marché du travail grâce à des contrats aidés le doivent d’abord remercier M.Fillon et ses ministres du travail successifs d’avoir créé ce contrat que la gauche continue à financer.

Une fois de plus,les socialistes qui n’ont pas l’habitude de préparer leurs interventions ont oublié de consulter le dossier édité par la DARES et ont donc participé à alimenter la mise en scène à propos d’un couac inventé par le Monde et repris en chœur par la classe médiatique et donc l’UMP et ont laissé courir les affirmations fallacieuses de ces pitres tout au, long de la journée.

Mon François,je le vois comme un jockey à qui on demande de gagner la course contre le chmage avec un handicap de 4 359 700 chômeurs.Un jockey qui serait accompagné par des lads qui ne tiennent pas les brides de son cheval et des adversaires qui sèment des clous sous les sabots de son canasson.

Enfin,que les beaux messieurs et belles dames de l’UMP aillent dire aux français qui sont sortis des fichiers du Pole emploi pour aller au boulot que tout cela est une vile escroquerie.Pas de faux espoirs,mes amis,ce courage là ils ne l’ont pas.Sauf à rencontrer des militants UMP,ils ne adressent jamais aux français,ils préfèrent s’exciter le minou sur twitter….

Les délires des génies…et les chiffres de la DARES.

estro 2017.jpg

huygues 50 000.jpg

 

estro morano bussereau.jpg

"La baisse du chômage en catégorie A est positive pour toutes les personnes concernées mais elle n'occulte pas la forte progression des demandeurs d'emploi en catégories A,B,C, malgré un recours massif aux contrats aidés, ce qui témoigne d'une précarisation accrue du marché du travail", a déclaré le président de l'UMP, Jean-François Copé. Le vice-président de l'UMP, Luc Chatel, a dénoncé "une économie sous perfusion".

 

http://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/chomage/chomag...

Une baisse achetée par nos impôts dixit M.Jeudy….du JDD ex figaro.

LE CHÔMAGE BAISSE… PAS LE NOMBRE DE CHÔMEURS !

La situation du marché du travail est très difficile:jamais la France n’a compté autant de chômeurs. La baisse du chômage en catégorie A s’explique par une politique de recours aux emplois aidés et non par une reprise économique.

http://www.u-m-p.org/sites/default/files/fichiers_joints/...

 

Ce qu’en dit le Monde (les inventeurs du couac du président) à partir des chiffres de la DARES

Le chômage baisse-t-il du fait des emplois aidés ?

Peut-on dire que la politique de la gauche en matière d'emplois aidés explique la baisse du chômage ? En partie, sans doute, mais pas totalement. Les emplois d'avenir mis en place par le PS ont du mal à décoller  et restent limités, avec environ 50 000 personnes qui en bénéficient, essentiellement dans le secteur non marchand. 

Reste également plus de 200 000 titulaires d'un CUI-CAE (contrat unique d'insertion, contrat d'accompagnement dans l'emploi), des emplois aidés mis en place par le gouvernement Fillon, mais dont le stock s'amenuise.

Le lent décollage des contrats d'avenir

 

le lent decollage.jpg

L'analyse par catégories permet également de faire des constats. La catégorie D regroupe les chômeurs dispensés de recherche d'emploi, soit pour maladie, soit car ils sont en formation, en convention de reclassement personnalisé (CRP), en contrat de transition professionnelle (CTP), sans emploi et en contrat de sécurisation professionnelle (CSP).

La E,elle, comptabilise les demandeurs d'emploi qui sont en contrat aidé. On le voit sur le graphe ci-dessous, ces deux catégories sont en hausse, particulièrement spectaculaire pour la catégorie D entre août et octobre.

evolution nombre chomeurs.jpg

http://www.lemonde.fr/emploi/article/2013/11/29/pour-y-vo...

 

(1)   http://www.europe1.fr/Economie/Chomage-quel-est-le-bilan-...

(2)   * CUI-CAE voir le lien http://www.missionlocale-nevers.com/index.php?option=com_...

 A lire :

http://www.slate.fr/story/59927/trois-millions-chomeurs-b...

 « La faute à la crise ou au gouvernement ?

En période électorale, ces mauvais chiffres favorisent évidemment les critiques sur la gestion du gouvernement. L’opposition n’a pas manqué de profiter de l’occasion pour dénoncer l’action de Nicolas Sarkozy, "plus que jamais le candidat du vrai chômage", a ironisé Martine Aubry jeudi. Ce dernier se défend en rappelant que la crise est passée par là. Les deux argumentaires sont valables aux yeux d’Eric Heyer, qui dresse un bilan contrasté de la lutte pour l’emploi.

"C’est principalement la crise qui explique la dégradation du chômage", rappelle-t-il, avant de préciser que "la politique de l’emploi n’a pas forcément été la meilleure, avec une grosse erreur : la défiscalisation des heures supplémentaires".

Une politique de l’emploi à contre-temps

"Comparons avec l’Allemagne, un modèle qu’on aime bien prendre pour référence actuellement. Pourquoi a-t-elle mieux résisté à une crise tout aussi sévère ? Grâce à des dispositifs de chômage partiel, c’est-à-dire en réduisant le temps de travail pour conserver les emplois", rappelle l’économiste.

A l’inverse, "il est très curieux qu’en France le gouvernement ait donné deux directions opposées : réduisez le temps de travail et faites en même temps des heures supplémentaires", poursuit Eric Heyer, avant de faire les comptes : "on a dépensé 4,5 milliards d’euros pour augmenter le temps de travail alors que l’Allemagne a mis 6 milliards pour le réduire"

En clair, la politique du gouvernement a été à contre-temps, selon ce spécialiste. "Il faut augmenter le temps de travail en période de forte activité, mais pas en période de crise. Jusqu’au début 2008, ce n’était pas idiot mais dès que le chômage est reparti à la hausse, il aurait fallu supprimer la défiscalisation des heures supplémentaires", argumente Eric Heyer.

http://www.europe1.fr/Economie/Chomage-quel-est-le-bilan-...

28/11/2013

Putain François,fais comme ça et ils te foutront la paix!

Putain François,fais comme ça et ils te foutront la paix! 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu