target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

05/11/2013

UMP:Ils nous prennent pour des cons !

UMP:Ils nous prennent pour des cons !

Ce matin grand déballage de M.Copé ,Madame Nathalie lui a répondu sèchement ,M.Dati en avait mis un coup quelques jours avant…

Et cet après midi plus de déballage.Tout a changé.Un seul coup de fil a du suffire…les éléments de langage ont changé à 180 degrés.L’UMP est devenu d’un coup d’un seul solidaire de l’ancien gouvernement sur l’ecotaxe et sa mise en œuvre On a remis sur le tapis les écrans de fumée de la gauche…

Hier dans l’émission « Mots croisées » M.Domenach se demandait si la gauche n’allait pas se suicider en attendant de profiter de la montée du Front national,on se demande de quoi il s’inquiète à propos de la droite qui court tout droit à l’euthanasie.

La version débâclage

 

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Dans la même veine, le président de l'UMP, Jean-François Copé, a jugé «aberrant» mardi le coût de collecte de l'écotaxe prévu par le contrat. «Ce qui est surtout critiquable, c'est le montage. On ne peut pas imaginer dans un pays moderne un tel coût de collecte d'impôt quel qu'il soit», a-t-il déclaré sur I>TELE. Mais pour le président des députés UMP, Christian Jacob, rien d'aberrant. Les coûts sont «comparables avec les pays voisins», a-t-il réagit mardi. Et la procédure d'attribution du marché, «jugée conforme par le Conseil d'Etat» après le recours d'un concurrent évincé, a-t-il souligné.

Ecotaxe : Mariani dénonce un "bal des faux culs"

En tout début de matinée en effet, Jean-François Copé avait tiré à boulet rouge sur l'écotaxe en pointant du doigt le contrat obtenu par la société privée Ecomouv’ pour la collecte de l’écotaxe. « Ce qui est surtout critiquable, c’est le montage. De tels coûts de gestion sont aberrants. (...) On ne peut pas imaginer dans un pays moderne un tel coût de collecte d’impôt quel qu’il soit » a de fait souligné le président de l’UMP, qui était interrogé sur i>TELE.

http://www.lesechos.fr/economie-politique/france/actu/020...

 

La version solidaire

Ecotaxe : Copé « solidaire » de l'ancien gouvernement

PARIS, 05 nov 2013 (AFP) - 

Le président de l'UMP Jean-François Copé s'est dit mardi « solidaire » du gouvernement Fillon à l'origine du dispositif de collecte de l'écotaxe, tout en dénonçant un « écran de fumée » des socialistes sur cette question.

Dans la matinée, M. Copé avait jugé « aberrant » le coût de collecte de l'écotaxe prévu par le contrat passé entre l'Etat et la société Ecomouv' sous la précédente majorité.

« C'est un gigantesque écran de fumée que les socialistes essaient de mettre sur cette affaire qui en réalité est d'abord l'histoire de 55 milliards d'euros d'augmentation d'impôts qui étranglent les Français », a déclaré plus tard le député de Seine-et-Marne dans les couloirs de l'Assemblée, reprenant les mots du chef de file des députés UMP, Christian Jacob.

« Je ne suis pas dupe de l'écran de fumée que mettent les socialistes à vouloir mettre en avant la question de la gestion de la collecte, dont on peut considérer qu'il est élevé, mais ce que je dénonce c'est l'inertie du gouvernement socialiste et certainement pas la manière dont nous, nous avons travaillé lorsque nous étions au gouvernement », a-t-il poursuivi.

« Je suis totalement solidaire de ce qui a été fait par le gouvernement de l'époque », a ajouté M. Copé, en précisant que, selon lui, « ça n'est pas le sujet ».

 

http://www.cbanque.com/actu/41225/ecotaxe-cope-solidaire-...

Le Maire (UMP): pas de « scandale » Ecomouv', une « diversion » du gouvernement Ayrault

PARIS, 05 nov 2013 (AFP) - 

Le député UMP de l'Eure Bruno Le Maire a dit mardi faire « confiance au précédent gouvernement » au sujet du contrat passé avec la société Ecomouv' pour la collecte de l'Ecotaxe et a récusé tout « scandale », y voyant « surtout une diversion » du gouvernement Ayrault.

« Je fais confiance aux choix qui ont été faits par le précédent gouvernement de François Fillon et ses ministres. Je pense qu'il n'y a pas de scandale Ecomouv' mais surtout une diversion faite sur Ecomouv' par un gouvernement qui aujourd'hui ne cesse de reculer sur toutes ces décisions », a déclaré M. Le Maire sur Canal+.

« Je n'ai jamais vu ce contrat, je ne sais pas de quoi il retourne mais je fais confiance », a poursuivi l'ancien ministre de l'Agriculture.

Plusieurs voix à droite se sont publiquement interrogées sur le coût de la collecte de l'écotaxe par la société Ecomouv'. Le président de l'UMP, Jean-François Copé, l'a jugé « aberrant » mardi sur I>TELE.

L'écotaxe avait été voulue par le précédent gouvernement, qui avait passé contrat avec Ecomouv', consortium à 70% italien créé spécialement en 2011 pour développer l'ensemble du dispositif et gérer sa collecte.

Cette taxe, suspendue la semaine dernière par le gouvernement Ayrault, était censée rapporter 1,15 milliard d'euros par an, dont 20%, soit près de 250 millions d'euros, pour Ecomouv'

http://www.cbanque.com/actu/41211/le-maire-pas-de-scandal...

 

Polémique sur Ecomouv': « écran de fumée des socialistes » (Jacob, UMP)

PARIS, 05 nov 2013 (AFP) - 

Le chef de file des députés UMP Christian Jacob a considéré mardi que la polémique sur Ecomouv', société chargée de recouvrer l'écotaxe, était « un écran de fumée des socialistes », assurant qu'il n'y avait « pas de problème à l'UMP » sur le sujet.

Estimant que « les socialistes ne savent plus quel écran de fumée inventer », M. Jacob a lancé, lors d'une conférence de presse à l'Assemblée nationale : « Le sujet de fond est que les Français crèvent sous l'impôt. »

Alors que le président de l'UMP Jean-François Copé a jugé « aberrant » le coût de collecte prévu par le contrat, le président des députés UMP a déclaré qu'on lui avait fait part de « coûts comparables avec les pays voisins » et a insisté sur la procédure d'attribution du marché « jugée conforme par le Conseil d'Etat » après le recours d'un concurrent évincé.

Comme on lui demandait si les propos de M. Copé n''étaient pas un tacle contre l'ex-ministre Nathalie Kosciusko-Morizet, M. Jacob a affirmé qu'il n'y avait « pas de problème à l'UMP ». « Sur les 200 députés UMP, les uns ou les autres peuvent avoir une sensibilité particulière, mais nous sommes unanimes pour combattre la gauche et le matraquage fiscal », a-t-il dit.

Interrogé sur une commission d'enquête parlementaire sur le contrat avec Ecomouv', le député-maire de Provins a rétorqué : « Que les socialistes se débrouillent, qu'ils mettent cette commission d'enquête, ils cherchent un écran de fumée comme sur l'affaire Cahuzac, mais le problème est leur politique ! Ils sont dans le toboggan et le sable arrive chaque jour plus vite ».

A ses yeux, « ce qui se passe en Bretagne peut se passer partout en France et c'est extrêmement grave. Les Français en ont ras-le-bol que chaque jour les socialistes inventent un impôt nouveau ».

« On ne justifie jamais des actes de violences. En revanche à certains moments, on comprend la colère d'agriculteurs ou d'artisans au bout du rouleau, qui n'en peuvent plus d'être matraqués sur le plan fiscal », a déclaré cet ancien président du Centre national des jeunes agriculteurs.

Il a aussi attaqué Stéphane Le Foll, « ministre de l'Agriculture inexistant, qui ne se préoccupe des sujets agricoles que lorsque les sous-préfectures sont en feu. Il ne s'est pas préoccupé de la question des restitutions », aides européennes à l'exportation pour les petits poulets congelés supprimées par Bruxelles.

http://www.cbanque.com/actu/41219/polemique-sur-ecomouv-e...

Les français,les bretons,les salariés,les députés UMP apprécieront.


Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu