target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

22/10/2013

UMP:Et s’ils faisaient le bilan de M.Copé ?

UMP:Et s’ils faisaient le bilan de M.Copé ?

 "Je n'ai jamais eu d'opposition au mariage homosexuel. La meilleure preuve, c'est que j'ai défendu l'union civique"…

"Quand nous serons revenus au pouvoir, il faudra réécrire ce texte pour protéger la filiation et les droits de l'enfant. Peut-être avec le recours au référendum, affirme ainsi Jean-François Copé sur le site du quotidien. J'invite les centaines de milliers de Français qui ont manifesté contre ce texte et les millions de Français qui s'y sont opposés dans leur cœur à transformer cet engagement sociétal en un engagement politique".

Il y a un mot dans la langue verte pour qualifiait les personnages tels que M.Copé. Malheureusement il ne serait pas adapté au contenu de ce billet car il concerne souvent la gente homosexuelle. 

Après avoir failli faire sombrer son parti à cause d’élections internes truquées,aprés avoir mis son parti dans les pas de Marine Le Pen et pire quelques fois,aprés avoir totalement épuisé toute possibilité de dialogue interne,aprés avoir tergiverser sur le bilan indispensable après une défaite,l’acceptant une fois quand M.Sarkozy est au fond du trou,le refusant une fois que ce dernier semble sorti d’affaire redevenu ainsi un temps le maitre du jeu,voila qu’il vient se renier de manière peu élégante sur la contestation de loi sur le mariage pour tous.Aprés avoir emmerder tout le monde pendant prés d’un mois lui et ses parlementaires, après avoir provoqué incidents à répétition a l’assemblée nationale et avec les forces de l’ordre,on découvre qu’il était partisan du mariage pour tous  puisqu’il entait partisan de l’union civile(sic).Sa seule opposition portait sur une figuré mise en oluvre de la GPA ou de la PMA.Seul petit problème – il y en a toujours dans les argumentation de Popeck – c’est que ces deux, points n’étaient pas inclus dans la loi,présenté parme la Gardes des Sceaux.mieux il ne le seront pas non plus dans la future loi sur le famille comme tant espéré par l’UMP et son président.

Une fois de plus,l’UMP aura eu tout faux.

Le monsieur qui appelait les manifestants de la Manif pour tous  à rejoindre les rangs de l’UMP et à en devenir les futurs cadres et candidats se retrouve coincé.En effet,les déçus de cette nouvelles dérobade totalement inattendue –pas si inattendue compte tenu du fait que NKM est candidate à Paris où le vote gay est fort important comme dans la plupart de nos grandes villes – iront grossir les rangs du FN qui en la matière est constant,les autres ,comme nous en informe Le Point vous continuer à  pourrir de l’intérieur les rangs de l’UMP.

Oui,mes chers amis de l’UMP,le bilan,c’est celui de M.Copé qu’il faut faire avant qu’il ne soit trop tard.

La prestation minable de M.Jacob dans l’émission "mots croises"  diffus&ée hier est un signe avant coureur de la grave déconfiture que peut vivre lump aux prochaines scrutins, en particulier aux municipales de 2014 qu’ils prévoient comme  une première étape de la reconquête.Je crois qu’elle ne soit que l’heure du glas pour M.Copé.

Jean-François Copé répond à La Manif et conteste s'être "renié" sur le mariage gay

 Le HuffPost avec AFP  |  Publication: 21/10/2013 22h27 CEST  |  Mis à jour: 21/10/2013 22h43 CEST

 

MARIAGE GAY - Le président de l'UMP Jean-François Copé a répondu lundi 21 octobre à La Manif pour tous, qui lui reproche de s'être "renié" sur le mariage homosexuel. Le président de l'UMP indique dans une lettre à Ludovine de La Rochère, présidente du mouvement anti-mariage gay, qu'il a toujours été "favorable" à l'union des couples de même sexe mais "opposé" à l'adoption, à la PMA et à la GPA.

Dans la lettre dont une copie a été remise à l'AFP, Jean-François Copé assure que son engagement à ses côtés, lors des manifestations contre le mariage homosexuel, avait été "motivé non pas par la possibilité d'une union entre personnes de même sexe, mais par l'ouverture à tous de l'adoption, des bouleversements en matière de filiation, et des questions éthiques concernant la PMA et la GPA".

"Je n'ai jamais eu d'opposition au mariage homosexuel"

"Je ne l'ai jamais caché", assure-t-il, rappelant que "dans un éditorial du 11 janvier 2013", il s'était déclaré "clairement en faveur d'une 'alliance civile réservée aux couples de même sexe [qui] n'ouvrirait pas droit à l'adoption, mais protégerait les personnes des accidents de la vie'. C'est dans cet esprit que le groupe UMP a défendu à l'Assemblée nationale un projet d'union civile", ajoute-t-il. Position réitérée "le 26 mai 2013 sur RTL" où il assurait que "ce n'est pas tant le mariage qui a posé problème" que "la question de la filiation".

Jean-François Copé a réaffirmé ses positions le 10 octobre, lors de l'émission Des paroles et des actes sur France 2. "Je n'ai jamais eu d'opposition au mariage homosexuel. La Meilleure preuve, c'est que j'ai défendu l'union civique", avait-il dit.

Rappelons toutefois que Jean-François Copé a manifesté à plusieurs reprises contre le projet de loi sur le mariage pour tous et qu'il a encouragé les militants de l'UMP à participer "massivement" aux défilés organisés par le collectif anciennement mené par Frigide Barjot. Qu'il s'est engagé à "réécrire" une partie du texte. Qu'il a voté contre le texte à l'Assemblée. Et qu'il a refusé de célébrer des mariages entre personnes de même sexe dans ville de Meaux (Seine-et-Marne) dont il est maire.

"Ce mariage, mes chers collègues, est mal nommé. Toute femme, tout homme, quelles que soient ses orientations sexuelles, peut se marier. En ce sens, le mariage tel qu’il existe est d’ores et déjà un mariage pour tous. Cependant, on ne peut pas se marier avec n’importe qui. On ne peut pas se marier avec sa mère, son père, ses frères ou ses sœurs. On ne peut pas davantage épouser une femme ou un homme déjà mariés, un mineur, et pas non plus une personne du même sexe", avait-il déclaré à l'Assemblée le 30 janvier, rappelle M, le magazine du Monde, dans son édition du 19 octobre.

"Peut-être Jean-François Copé était-il, à titre personnel, favorable au mariage homosexuel. Mais, si tel est le cas, c'est un peu tard pour assumer une opinion qu'il a soigneusement escamotée derrière des actes et des paroles résolument hostiles à la loi ouvrant le mariage aux couples de même sexe", écrit le journaliste auteur de l'article.

Ludovine de La Rochère l'a accusé de "reniement", dans une lettre ouverte diffusée lundi. Elle l'a averti que "sans un rappel précis,sincère et explicite" de son "plein engagement" aux côtés des opposants au mariage pour tous, les électeurs sauraient s'en souvenir "le moment venu".

"Je m'étonne que vous ayez rendu public ce courrier sans avoir l'élégance de m'en avertir au préalable", lui a également rétorqué Jean-François Copé,en regrettant le "ton comminatoire" de sa lettre.


La droite dans toute sa splendeur!

 



 

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu