target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

26/09/2013

Copé:Qu’il nous dise,lui,comme il a expulsé les roms avant de demander aux autres de le faire

Copé:Qu’il nous dise,lui,comme il a expulsé les roms avant de demander aux autres de le faire ...

"Il faut que le gouvernement nous dise comment il va organiser l’expulsion des Roms qui sont en situation illégale".

Ecoutez M.Copé critiquer François Hollande,alors candidat,sur la possibilité d'organiser des camps... 


Copé -poing de presse UMP du 15 février 2012.

Qu'a vraiment dit Hollande sur les camps de Roms ?

Mais qu'a vraiment dit François Hollande, le 12 février, sur le plateau de Dimanche+ ? Interrogé par Anne-Sophie Lapix sur la nécessité, ou non, de "fermer et vider les camps de Roms insalubres", le candidat socialiste a répondu : "Oui, quand il y a un risque pour la population, pour les enfants." Alors qu'il allait poursuivre son raisonnement, la journaliste lui demande de préciser : "Que fait-on des Roms ? On les expulse ?" Réponse de l'intéressé, d'un ton peu affirmé : "Il faut avoir une solution de remplacement." Une formule que l'on peut qualifier, tout au plus, d'imprécise. Mais difficile d'y voir la moindre allusion douteuse. 

Relancé par la suite à trois reprises sur la question de ses propositions concrètes sur ce sujet, Hollande, qui juge que "l'origine du mal (...), c'est de ne pas avoir fixé une règle européenne pour garder cette population, là où elle doit vivre, en Roumanie", finira par proposer, dans une formulation alambiquée, de créer des camps de Roms, autres que des "camps de fortune" : "(Il faut) des règles européennes pour éviter que nous reconnaissions cette circulation encore et encore. Ensuite, qu'il y ait des camps qui puissent être de notre propre décision." Relance de Lapix : "Donc on crée des camps qui ne sont pas insalubres, pour les accueillir ?" Le candidat socialiste acquiesce : "Plutôt que d'avoir cette chasse à des camps qui finalement ne sont jamais souhaités par les populations."

Quant à l'expression "on organise une solution", Hollande l'a bien prononcée. La journaliste lui faisant remarquer que dans un reportage diffusé quelques minutes plus tôt, on voyait une élue socialiste marseillaise se réjouir du "départ" d'un campement rom, le Corrézien répond, sans doute gêné : "Elle l'a regretté, parce qu'on ne fête pas un départ, on organise une solution. C'est la responsabilité de l'État. On ne peut pas laisser les collectivités locales seules assumer une telle responsabilité ! Et puis ensuite (il faut) permettre à ces populations de revenir en Roumanie, et pas d'arriver en Roumanie et de revenir ensuite en France." 

http://www.lepoint.fr/politique/election-presidentielle-2012/qu-a-vraiment-dit-hollande-sur-les-camps-de-roms-15-02-2012-1431749_324.php

et aujourdhui,Popeack exige…il ne serait pas un peu menteur ce Copé !

20 000 roms en France selon l’Opinion et M.Copé demande au gouvernement de M.Ayrault comme il va les expulser.

Il continue à se foutre du monde ce monsieur.Depuis le discours de Grenoble,qu’a fait la droite pour régler ce problème.Du blabla. !

En tout état de cause,il ne faut pas que M.Valls fasse ce que n’ont pas fait les amis de M.Copé

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu