target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

18/07/2013

UMP:la droite bidon a trouvé son apôtre

UMP:la droite bidon a trouvé son apôtre...

guaino marianne.jpg

Henri Guaino,l’épître du pitre

Joseph Macé-Scaron


Haro sur François Fillon ! Pas de droit d’inventaire, pas de droit d’invention. Aujourd’hui, pour l’ancien conseiller spécieux et ses amis, un homme de droite, ça doit fermer sa gueule.

C’est curieux, depuis l’invalidation des comptes de campagne du président-candidat Nicolas Sarkozy, on n’a jamais lu,vu ni entendu autant les sarkozystes dans les médias. Un vrai petit tsunami de mauvaise foi. Nous avons eu les convictions profondes des Estrosi, Balkany, Morano, Hortefeux et maintenant nous parvient la substantifique moelle de l’analyse d’Henri Guaino, porte-plume devenu porte-flingue. 

Ô joie ! Cette analyse nous est fournie par l’hebdomadaire Valeurs Actuelles qui avait déjà relayé les vraies fausses confidences de l’homme qui a coûté 500 milliards au pays. Qu’y apprend-on ? Du nouveau sur l’état de la France ? Des remèdes à apporter ? Des solutions pour lutter contre le marasme économique et le chômage ? Des espoirs pour une reprise qui tarde à venir en dépit des prévisions optimistes de notre « lou ravi » élyséen ? Que nenni ! Non, l’urgence est de couper les jarrets de François Fillon qui aurait commis, selon l’inénarrable député des Yvelines, une «trahison morale des militants et des sympathisants » en s’attaquant au Prince. Sa « politique de la terre brûlée est un très mauvais calcul », déclare celui qui fut jadis le héraut du séguinisme pour devenir le zéro du sarkozysme. 


Quel crime a commis l’ancien collaborateur du sublime, forcément sublime, président qui a abrité Guaino sous les ors de l’Elysée ? L'ancien Premier ministre, candidat déclaré aux primaires à droite pour l'élection présidentielle de 2017, a  osé – le fou ! – commettre l’esquisse du canevas d’une critique sur le bienfondé d’un retour  en majesté de l'ancien chef d’Etat (qui a quand même grevé le budget de l’UMP de 11 millions d’euros ) lors d'un meeting le 11 juillet dernier à La Grande-Motte (Hérault). François le Téméraire a même osé souligner que l'UMP ne pouvait vivre « congelée dans l'attente d'un homme providentiel ». Tant d’audace ne peut en effet que provoquer l’indignation des fidèles. 

« Ce qu'il a fait n'est pas digne de l'homme d'État qu'il a la prétention d'être », souligne notre comique croupier. Il est vrai que l’on a vu durant cinq ans combien Nicolas Sarkozy avait une haute idée de sa fonction. On n’a pas le souvenir d’avoir entendu à ce moment là les protestations de Guaino qui développe les idées de Michel Droit dans le corps de Mister Bean. 

Mais le plus « drôle » est à suivre. Il se trouve dans cet avis de modération : « L'échéance présidentielle est encore loin, en attendant, nous devons apprendre à vivre avec nos différences et dans le respect des uns et des autres. Apparemment, c'est difficile pour certains », fustige Henri Guaino qui se couche furieux et se lève en colère. Apparemment, oui, c’est difficile. Moralité pour ceux qui pensaient que la traversée du désert de Nicolas Sarkozy avait changé les sarkozystes : Pas de droit d’inventaire, pas de droit d’invention. Aujourd’hui, pour Guaino et ses amis de la bande, un homme de droite, ça doit fermer sa gueule ou démissionner. Ainsi parlait Henri Guaino, bouche d’or du sarkozysme.

http://www.marianne.net/Henri-Guaino-l-epitre-du-pitre_a2...


Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu