target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

12/07/2013

Guérande /Gens du voyage :Sans tambour ni trompette

Guérande /Gens du voyage :Sans tambours,ni trompettes...

sarkozy,roms,gens du voyage,estrosi,priou,guerande,valls

Le député maire UMP de Guérande aurait rendu un bien mauvais service à M.Estrosi.

En traitant cette difficulté comme un bon républicain,sans emphase,sans attaques bien ciblées contre le ministre de l’intérieur – M.Ciotti a évoqué un scandale d’état parce que 100 caravanes s’étaient installés sur les terrains des Arboras,on se demande comment il qualifie l’arbitrage Tapie – sans surenchère sur des propos de M.Le Pen,en utilisant les moyens juridiques à sa disposition sans en inventer il a obtenu le départ des gens du voyage dès ce vendredi matin.

Mauvais service,que dis je,un très mauvais service car quand M.Priou qui n’est pas plus ou moins important  que, M.Estrosi en matière de gestion de sa municipalité déclare « Le député-maire s'est en revanche félicité du soutien qui lui avait été apporté par la préfecture de Loire-Atlantique mais aussi du ministre de l'Intérieur socialiste Manuel Valls, qui l'a appelé jeudi matin. ».Il vient contredire la campagne organisée par M.Estrosi soutenu dit-il par tous les députés UMP.A voir…

Encore une bon bidonnage,encore une affaire totalement fabriquée comme en attestent les propos de M. Désiré Vermeersch,président d’Action Grand Passage (AGP), membre de la Commission nationale consultative des gens du voyage.

«Ce n’est pas Christian Estrosi qui a fait partir ces personnes. C’est nous qui leur avons demandé de quitter les lieux pour dissiper la tension. La soi-disant pression d’Estrosi n’y est pour rien. La preuve, c’est qu’il y a deux ans, une autre mission s’était installée à cet endroit, et monsieur Estrosi ne les avait pas fait bouger d’un iota. Sans compter que quelques mois plus tard, les gens du voyage avait gagné au tribunal contre la mairie ! Ce terrain de foot était de toute façon inadéquat et nous avons jugé ce conflit inutile. On a choisi de ne pas faire le forcing.

«Pour ce qui est des dégâts sur le stade, 620 000 euros [montant de la facture avancée par Christian Estrosi] pour quelques traces de pneus, c’est ridicule. N’importe qui peut aller sur le terrain et voir qu’il n’est pas abîmé du tout.

«La vérité, c’est qu’un mois auparavant, nous avions fait la demande auprès de la préfecture de nous mettre un terrain à disposition, ce qui avait été accepté. Le problème, c’est que la mairie de Nice avait fait creuser des tranchées et construit des buttes de terre autour de ce terrain pour en empêcher l’accès. Après la réquisition du terrain par le préfet, la mairie aurait dû le rendre accessible, ce qu’elle n’a évidemment pas fait.

http://www.liberation.fr/societe/2013/07/08/estrosi-ne-vo...

La vérité est simple une fois de plus,craignant la montée du FN aux prochaines municipales,compte tenu qu’il apparait que le papa va venir faire campagne,M.Estrosi a tenté de se faire plus gros que le Jean Marie….oubliant que le grand principe qui mène la les méthodes du papa :les électeurs préfèrent toujours l’original que la copie.

Merci à M.Priou de nous avoir montré qu’à l’UMP il n’y avait pas que des Estrosi,des Peltier,des Didier et comparses…décomplexés.

On a encore voulu mettre un peu huile sur le feu avec de vraies difficultés qui ne sont pas nouvelles – lire sous la plume de M.Thréard dans le figaro que le problème des campements des roms sera le sujet essentiel de la campagne municipales est bien révélateur – et tout ça a encore fait un flop magistral.Décidément incorrigibles,les umpistes devraient bien réfléchir à leur avenir en tirant des leçons du discours qu’a prononcé par François Fillon,hier,au lieu de le traiter de traite,traitre à un qui,à quoi.A un candidat battu  qui ne s’est pas encore remis de sa défaite.Pire,il se prend encore pour le président de la république.A un super traitre,parlez en à M.Chirac...allez en parler à tous les protagonistes de l'affaire Tapie,allez en parler à M.Guéant...Tous lachés en rase campagne par leur grand ami....

 

Le loup est dans la bergerie,et comme à son habitude il cassera tout s’il  s’aperçoit que son retour n’est pas réellement souhaité sauf par quelques allumés du bocal de l'UNI et quelques rombières rameutées par Balkany…

Quelques compléments :

Guérande : face aux gens du voyage, le maire Christophe Priou obtient une ordonnance d'expulsion

http://pays-de-la-loire.france3.fr/2013/07/10/guerande-fa...

Gens du voyage. Manuel Valls soutient le maire de Guérande

http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Gens-du-voyage.-Man...

Guérande : les gens du voyage sont partis…

guerande.jpg

SOCIÉTÉ – Les 150 caravanes qui s'étaient installées sur un terrain de sport de Guérande (Loire-Atlantique) sont parties vendredi en fin de matinée. Le député-maire, Christophe Priou, qui avait envoyé sa lettre de démission a refusé de dire s'il la retirait ou non pour le moment.

 Est-ce la fin de l'épisode qui a coûté sa place au maire de Guérande ? Les familles de gens du voyage qui se sont installées dimanche dernier sur un terrain de sport de cette commune de Loire-Atlantique, sont parties vendredi en fin de matinée, date butoir fixée par leur ordonnance d'expulsion. Le terrain a ensuite été nettoyé par les pasteurs de la mission évangélique à laquelle elles participaient.

"Aucune satisfaction à tirer"

L'installation de ces gens du voyage avait conduit le député-maire de Guérande, Christophe Priou (UMP), à envoyer, mardi, une lettre de démission au préfet de Loire-Atlantique pour protester contre son impuissance face à cette situation. Dans le cadre d'une intercommunalité avec ses voisines, Guérande disposait bien, conformément à la loi, d'un terrain grand passage, situé cette année sur la commune d'Herbignac. Mais les pasteurs protestants évangélistes de cette mission avaient indiqué mardi à la presse que le terrain proposé à Herbignac, un champ aménagé, était trop bosselé pour leurs caravanes.

Christophe Priou a indiqué vendredi qu'il "n'y avait aucune satisfaction à tirer" de ce retrait mais "des regrets d'avoir été obligé d'engager un bras de fer". Le maire a également refusé de dire s'il retirait ou non sa démission dans l'immédiat. "Elle est entre les mains du préfet (qui a un mois pour se prononcer, ndlr), nous verrons cela la semaine prochaine, c'est secondaire", a-t-il déclaré. Le député-maire s'est en revanche félicité du soutien qui lui avait été apporté par la préfecture de Loire-Atlantique mais aussi du ministre de l'Intérieur socialiste Manuel Valls, qui l'a appelé jeudi matin.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu