target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

30/06/2013

UMP:On a trouvé plus nul que Jacob

UMP:On a trouvé plus nul que Jacob!

article_hortefeux.jpg

L’histoire du ciblage,c’est zéro….c’est le petit énervé qui m’oblige à le répéter…

Pour Hortefeux, Sarkozy est «ciblé»

«Cela signifie comme l’a dit Jean-Pierre Raffarin, qu’une campagne est peut-être orchestrée. Toutes les enquêtes d’opinion montrent que le retour de Nicolas Sarkozy est souhaitée (sic). Donc il est ciblé»

http://www.dna.fr/actualite/2013/06/22/pour-hortefeux-sar...

Ta raison ma gueule…

A force de répéter comme une buse tout ce que l’autre lui ordonne,le rouquemoute se dirige tranquillement vers une greffe du cerveau…

La réalité,c’est que tout le monde se fout du retour ou non de M.Sarkozy –on dit qu’à l’Elysée il est souhaité car moins dangereux que M.Fillon – et que les multiples affaires pendants pendant le mandat sont de sortie,si j’ose dire,dés lors que M.Sarkozy n’a plus couvert par son immunité….D’autre part,quand on rapporte de tels propos on est capable de les prouver.Or la majorité ,la quasi totalité – de ces dernières sont antérieures à l’ élection du président Hollande.Les sondages de l’Elysée,par exemple,ont été,pour la première fois,signalés par la Cour des comptes ensuite un élu écologiste a poursuivi….Iil est vrai que M.Sarkozy a la fâcheuse habitude de raconter quelques bobards remarquables,il est passé à un stade ultime en matière de balivernes,il les fait dire par ses perroquets…

presidentielle 2017.jpg

S'ils se font la guerre en vue de la prochaine élection présidentielle, François Fillon et Nicolas Sarkozy sont tous les deux rejetés par six Français sur dix en vue de la présidentielle 2017. Selon un sondage IFOP, publié par le Journal du Dimanche, seuls 40% des Français souhaitent que l'ancien président de la République "soit candidat à la prochaine élection présidentielle", contre 60 % qui ne le veulent pas. L'ex-Premier ministre le talonne avec 38% de pour et 62% de contre.

Fillon plus "honnête" que Sarkozy

Du côté des sympathisants UMP, 46% souhaitent sa candidature contre 87% à Nicolas Sarkozy. 71% d'entre eux le voient même comme celui qui a la "capacité de remporter l'élection présidentielle". D'ailleurs, sur les qualités des deux hommes, c'est l'ancien chef de l'UMP qui est plébiscité. Pour son "dynamisme" (à 94%), son autorité (90%) mais aussi pour sa sympathie, son sérieux ou sa sensibilité (55 ou 56%). L'ancien Premier ministre ne devance son rival que sur le plan de "l'honnêteté" 47 contre 44%.

Mais selon un sondage BVA pour Le Parisien, le meilleur des candidats pour l'UMP n'est pas à chercher auprès de ces deux-là mais plutôt du côté de Bordeaux. En dehors de Nicolas Sarkozy, 54% des sympathisants UMP le voient comme le meilleur candidat à la présidentielle, loin devant Fillon (31%) et Copé (8%).

http://www.metronews.fr/info/presidentielle-2017-une-majorite-de-francais-ne-veulent-ni-nicolas-sarkozy-ni-francois-fillon/mmfD!WqeSNqaHWrILM/

29/06/2013

Hollande:Cette fois il faut trancher dans le lard…fini d’épargner Mélenchon !

Hollande:Cette fois il faut trancher dans le lard…fini d’épargner Mélenchon!

merlu hollande.jpg

Je pense qu’il est grand temps de réagir face aux attaques incessantes et indécentes du Parti de M. Mélenchon.

Une fois de plus,sa vice-présidente ancienne député verte  élue  avec les voix des électeurs socialistes en 2002 et 2007,battue par les mêmes aux dernières élections de 2012 s’en prend aux résultats obtenus par François hollande au dernier sommet pour ce qui concerne la réforme des retraites.

Voila ce que qu’on peut lire sur le site  BFM.

Retraites: Hollande a "capitulé" selon les amis de Mélenchon

Le Parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon a accusé, samedi 29 juin, François Hollande d'avoir consenti "une nouvelle capitulation" sur les retraites, lors du Conseil européen

Avant le sommet de Bruxelles, ces 27 et 28 juin, "François Hollande avait fait preuve d'une grande autorité : on allait voir ce qu'on allait voir, la Commission européenne n'allait pas dicter à la France sa réforme des retraites", a lancé Martine Billard, la coprésidente du Parti de gauche (PG) de Jean-Luc Mélenchon.

Or, qu'a-t-on vu, interroge-t-elle ? Un nouvelle capitulation après celle sur le Traité budgétaire européen. Ou, soyons juste, cette fois-ci un mot, un seul a été changé pour qu'il ne rentre pas totalement bredouille : le report de "l'âge légal" de départ en retraite exigé par la Commission a été remplacé par le report de "l'âge effectif". Pour le reste, obligation du réexamen des régimes spéciaux et pas de hausse des cotisations patronales, pas le moindre petit changement", écrit Martine Billard dans un communiqué. 

Hollande bombe le torse

"Pendant que la Grande-Bretagne se félicite d'avoir fait céder de nouveau les autres pays de l'Union européenne sur le maintien de son rabais au budget européen, François Hollande rentre en France une nouvelle fois ridiculisé par ses grandes envolées martiales sans lendemain", poursuit-elle.

"Il ne suffit pas de bomber le torse pour s'opposer aux diktats de l'Europe libérale, il faut être convaincu de ce pour quoi on se bat. Visiblement ce n'était pas le cas de François Hollande", conclut la coprésidente du Parti de gauche.

"La France a obtenu les modifications qu'elle souhaite", avait affirmé, à l'inverse François Hollande, vendredi matin, faisant ainsi référence aux recommandations de la Commission européenne, qui préconisaient initialement de repousser l'âge légal de départ en France.

La France a obtenu que le terme "âge légal" soit remplacé par "âge effectif". Ce qui laisse la possibilité de réformer plutôt la durée de cotisation, une piste que le gouvernement considère comme plus juste socialement.

 

Paradoxal est le fait que l’Opinion,quotidien résolument anti-Hollande,qui lui estime que François hollande s’est réellement en colère et a refusé de céder à M.Barroso.Qui croire des pseudo salliés de gauche ou un journal résolument dans opposition.Qui croire quand même BFM met un bémol à son commentaire,c’est dire !

Il faut être ferme disais-je.Pas de listes communes avec le Parti communiste si ce dernier veut y imposer des candidats du Parti de Gauche…Parti de Gauchiste en fait…

Faut calmer Harlem Désir et certains socialistes qui se défilent devant celui qui parle fort mais n’est qu’un tigre de papier…Il parle fort mais n’obtient aucun résultat sinon celui de faire monter la Marine…C’est lui qui a délibérément fait perdre la gauche au premier tour à Villeneuve sur Lot,pas les écologistes avec leur 2%...Alors pas de quartier…

 

hollande,melenchon,parti de gauche,parti commuiste,réforme des retraites,bruxelles

Retraites: Hollande obtient gain de cause à Bruxelles

Le président français a obtenu lors du sommet européen que les recommandations de la Commission de Bruxelles ne mentionnent plus le relèvement de l'âge légal de départ à la retraite pour la future réforme.

La Commission européenne s'est laissée convaincre par le président français. François Hollande a annoncé, tôt ce vendredi 28 juin, avoir obtenu au cours du premier jour du sommet européen à Bruxelles la confiance de la Commission européenne pour mener sa réforme des retraites: la référence à un report de l'âge légal de départ devrait être remplacée par la mention de "l'âge effectif" dans les recommandations de l'institution à l'Hexagone.

"Deux principes ont été posés", conformément aux demandes françaises, a précisé le chef de l'Etat. Premièrement "les moyens pour atteindre ces objectifs, devaient être laissés aux États", comme l'avait réclamé François Hollande au terme de la première journée du sommet. Ensuite, "les réformes devaient se faire dans le dialogue social, ce qui suppose de ne pas préjuger au départ du résultat", a-t-il ajouté.

L'"âge effectif" remplace l'"âge légal"

La Commission européenne avait publié en mai une série  de recommandations qui avait braquer la France. Initialement, la Commission recommandait une réforme avant la fin 2013, par exemple "en augmentant encore l'âge légal de départ à la retraite", une option taboue à gauche puisque le gouvernement souhaite plutôt allonger la durée de cotisation.

Le chef de l'Etat avait déclaré que Bruxelles ne devait pas "dicter" à la France ce qu'elle avait "à faire".

"Pour la réforme des retraites, il a donc été convenu qu'il n'y avait pas de règle particulière qui avait été fixée pour un âge légal des retraites, comme cela pouvait figurer dans une première mouture", a souligné le chef de l'État.

Il n'empêche : la pression reste forte sur l'exécutif français pour mener une véritable réforme des retraites, et non une simple "réformette". Jeudi 27 juin, la Cour des comptes réclamait ainsi des mesures "immédiates" pour combler les défiicts des régimes de retraites.

http://www.bfmtv.com/economie/retraites-hollande-obtient-...


Affaire Tapie:Ras le bol...

Affaire Tapie:Ras le bol...

 

tapie france2.jpg

C'est bizarre,il ne va pas baliverner sur TF1...

Y aura-t-il un déebat contradictoire après la grand messe...

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu