target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

09/06/2013

Hollande:Pourquoi que céti qu’il s’obstine à ne pas consulter le Figaro…

Hollande:pourquoi que ceti qu’il s’obstine à ne pas consulter le Figaro…

 

fillon,caezneuve,ump,ps,hollande,moscovici,ayrault


Vraiment Monsieur le président vous m’étonnez de jour en jour.Pourquoi ne voulez-vous pas consulter la rédaction et les journalistes vedette du premier quotidien d’oppostion.J’en citerai deux,les deux stars parmi les stars M.Thréard et Mme Wientrub – ils vous serez d’excellent conseil.Ils seraient d’excellent visiteurs du soir,je vous assure….Ils savent tout sur tout,connaissent tous les dossiers surtout M.Thréard…

Tenez pour le choix  de l’interlocuteur choisi pour affronter François Fillon,vous auriez pu les consulter…merdre,il critique choix mais n’ont pas de propositions.et en fait de quoi ils se mêlent.

Ils inventent des petites phrases confidentielles.

Selon eux vous auriez imposé un choix ferme et définitif à la rédaction de France 2.

Sacrilège monsieur le président vous n’avez pas à choisir vous n’êtes que président de la république,il ne faudrait pas l’oublier.

Attention,monsieur le président,ne vous fâchez avec le Figaro…il représente 300 000 lecteurs de l’ édition papier et quelques millions de lecteurs de leur site.Ceux-là d’ailleurs sont de plus en  plus critiques de la ligne éditoriale,pardon politique,du journal mais tant pis tant qu’on affiche des chiffres d’audience on s’en contente.

Ils ont un potentiel extraordinaire de électeurs de droite,il ont oubliée que jamais il ne votera pour vous cet électorat là…

Moi je dis que vous avez bien choisi.M.Fillon est député de Paris,dirigeant d’une

entreprise de conseil 2F conseil,conférencier moyennement rétribué,c était déjà un grand honneur de lui opposer un ministre de la république de talent comme reconnu par les présentateurs de journalistes présents sur le plateau et la presse en général.

Sans doute un député de talent aurait suffi.

Le Figaro voudrait donc nous faire avaler la couleuvre selon laquelle vos amis ou pas du gouvernement ou du Parti socialiste auraient craint d’affronter ce monsieur.Compte tenu de ses propositions,de ses affirmations quasi cavalières sur certains thèmes,la crainte n’était pas justifiée et M.Cazeneuve,au contraire de ce que prétendait M.Giesbert,a gagné son duel.Il peut dire que M.Fillon a bien taclé le ministre du budget,c’est normal M.Giesbert et Le Point font campagne pour M.Fillon,sauf que ce prétendait,répondait l’ancien premier ministre est faux.Réduction des fonctionnaires,voir l’Expansion 28  mai dernier » Non-remplacement des fonctionnaires: Hollande fait mieux que Sarkozy »,réduction du déficit,économie,voir les document de la commission européenne et nombre d’articles de  presse qui en attestent.

Manifestement,M.Fillon ne les pas lus ou les a oubliés pour l’occasion.

Je note les conclusions publiées sur le site de France 2: « Le ton est un peu monté entre les deux hommes sur le déficit public de la France. Ils ont cité des chiffres justes, mais n'en ont pas fait la même lecture. »(1).

Tout est dit,restera à vérifier la validité de lectures respectives.

Cependant je noterai une petite faille chez M.Cazeneuve,il n’a pas assez insisté sur la proposition émise par M.Fillon sur le temps de travail.C’est M.Lenglet qui l’a fait à sa place : travailler plus pour gagner plus en 2007,travailler plus pour gagner moins en 2017.Il avait tué définitivement le débat et la proposition révolutionnaire(sic )de  M.Fillon.

En verité,le gouvernement a rendu un fieffé service à M.Fillon.en lui opposant un ministre technique,cela lui a permis de parler beaucoup de politique,de son projet politique,de sa rupture avec les pratiques du précédent mandat,et surtout de sa rupture avec Nicolas Sarkozy.C’était l’objectif de cette émission.Fillon, le sérieux en politique,contre Sarkozy le lapin Duracell agité du matin au soir.

Alors M.Fillon devrait remercier le gouvernement et le président et envoyer le Figaro aux pelotes.En tout état de cause,ce n’est que pas lui que ce quotidien soutiendra.

(1)http://lexpansion.lexpress.fr/economie/27-000-postes-de-f...

Quand un confidentiel du figaro et étalée partout dans les médias divers et variées,ce n’est plus un confidentiel.

 

Matignon aurait imposé Bernard Cazeneuve pour répondre à Fillon à "Des paroles et des actes"

C. G.

06/06/2013, 14 h 18 | Mis à jour le 06/06/2013, 14 h 22

Ce soir dans l'émission "Des paroles et des actes" sur France 2, le ministre du Budget Bernard Cazeneuve répondra à François Fillon. Un choix qui, selon Le Figaro, ne serait pas à l'initiative de la chaîne, mais aurait été imposé par Matignon.

Le "retour de l'ORTF" ? Aurélie Filippetti se félicitait, hier encore dans Libération, ne pas intervenir dans la constitution des programmes télévisés du service public. Il n'en irait pas de même chez le Premier ministre, comme nous l'apprend aujourd'hui un confidentiel du Figaro(article sur abonnement).

Selon le quotidien, Matignon aurait imposé le nom du contradicteur qui débattra, ce soir, avec François Fillon dans l'émission "Des paroles et des actes", sur France 2 : Bernard Cazeneuve.

Six ministres contactés avant lui

Un "choix" que s'est vu imposer la chaîne après que Claude Bartelone, d'abord contacté par France 2, ait refusé, avant que deux autres (Fabius et Montebourg) prétextent leur présence au "voyage présidentiel au Japon", et que trois autres (Valls, Moscovici et Touraine), proposés par la chaîne, soient retoqués par Matignon.

Ce serait donc "l'entourage du Premier ministre" qui aurait imposé le nom de Cazeneuve, remplaçant de Jérôme Cahuzac au ministère du Budget. Un choix qui aurait, selon Le Figaro, fait dire à un journaliste de France 2 qu'il s'agissait de méthodes d'un autre siècle : "On ne se croirait revenu au temps de l'ORTF…".

http://www.midilibre.fr/2013/06/06/matignon-aurait-impose...

 

François Fillon, ou le casse-tête de France 2

Créé le 06-06-2013 à 11h47 - Mis à jour à 17h42

Comment la chaîne a dû ramer pour lui trouver un contradicteur dans "Des paroles et des actes" (ce soir)

Invité ce soir à 20h45 du magazine politique "Des paroles et des actes" (France 2), François Fillon devrait vraisemblablement en dire davantage sur sa stratégie en vue des présidentielles de 2017. 

François Fillon invité de "Des paroles et des actes", ce n’est pas une première. C’est même la troisième fois que l’ex-Premier ministre se retrouve dans le fauteuil de l’invité de David Pujadas. Il l’avait été en février 2012, quand il était encore à Matignon, et aussi en octobre dernier, au moment des chaotiques primaires de l’UMP. Mais en coulisses, cette troisième participation a été bien plus compliquée à préparer que les précédentes.

France 2 a eu toutes les peines du monde à trouver un contradicteur à François Fillon, pour la traditionnelle partie débat de l’émission. Pierre Moscovici, ministre de l’Economie, a refusé l’invitation. Il ne voulait pas "faire de cadeau, fut-ce à un ex-Premier ministre, en venant débattre 30 minutes après une heure d’émission"a-t-il confié au JDD. Manuel Valls, ministre de l’Intérieur, a également décliné l’invitation. Tout comme Ségolène Royal, présidente de la région Poitou-Charente. France 2 a cru brièvement avoir trouvé "son "contradicteur avec la ministre de la Santé, Marisol Touraine. Raté. Après avoir accepté, celle-ci a finalement décommandé lundi dernier. Résultat – et sauf surprise de dernière minute – c’est Bernard Cazeneuve, le successeur de Jérôme Cahuzac au ministère du Budget, qui devra débattre avec François Fillon.

Contacté par TéléObs, la rédaction en chef du magazine a confirmé ces défections. "Que des hommes ou des femmes politiques refusent, ça arrive régulièrement explique Gilles Bornstein, rédacteur en chef du magazine politique. C'est vrai cependant qu'il y a eu, avec François Fillon, un taux de refus très important". 

"La sélection du contradicteur de François Fillon a été surveillée de près par l’Elysée", notait ce matin Le Figaro. A l’Elysée, comme à Matignon, on semble s’accommoder de la crise du leadership qui touche  l’UMP. Hors de question, donc, de légitimer François Fillon en chef de l’opposition en lui "offrant"  comme adversaire un poids lourd de la majorité.  

Alexandre Le Drollec

 

fillon,caezneuve,ump,ps,hollande,moscovici,ayrault

http://www.francetvinfo.fr/des-paroles-et-des-actes-avec-...

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu