target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

10/04/2013

Hollande:La droite la plus bête du monde lui répond…

Hollande:La droite la plus bête du monde lui répond…

 

hollande,ayrault,moralisation,ump,cope,morano

Elément de langage gratuit:la déclaration de patrimoine rendue publique c’est comme un contrôle d’identité.Si tu n’as rien à te reprocher tu l’acceptes et tu remercies le policier…

Ceux qui sont vent debout contre cette proposition font une erreur fondamentale.Les français vont considérer qu’ils ont quelque chose à cacher…Que l’Express,le Point et autres pratiquants du kick-Hollande continuent leur manigance.Rira bien qui rira le dernier !

L’opposition s’amuse…

Copé i téle

 « On a eu du François Hollande classique. Il commence son intervention en disant: toutes les leçons doivent être tirées de cette affaire. On se dit, il va commencer à faire un peu d'autocritique. Eh bien pas du tout : tirer les leçons de l'affaire, c'est jeter l'opprobre sur la totalité des responsables politiques, sauf le principal concerné, ce qui relève de la responsabilité éventuelle du gouvernement ». « On est toujours autant dans le flou, a ajouté le responsable d'opposition. Aucune des mesures proposées n'aurait empêché l'affaire Cahuzac puisque tout repose sur la déclaration de patrimoine » que « nous faisons depuis des années ! »

Jacob

« Les propositions de François Hollande ne sont pas du tout à la hauteur du scandale qui touche le gouvernement. L'opération de diversion continue. Le président de la République n'a toujours pas pris la mesure du scandale gouvernemental, de ce qui se passe avec l'affaire Cahuzac. Concrètement, il n'y a toujours pas de réponse sur l'instrumentalisation de l'administration fiscale, qui est le sujet aujourd'hui. »

Wauquiez

«très choqué» que François Hollande n'ait «même pas eu un mot d'excuse ou mea culpa» sur les affaires, alors qu'il est «le premier responsable de ce qui s'est passé, et est en cause à travers son trésorier de campagne». Le député UMP a également réclamé un référendum sur les réformes nécessaires, estimant que «vue la rupture de confiance entre les Français et François Hollande, il faut qu'ils soient consultés et que cela passe par un référendum». «Sur un sujet aussi important, il est hors de question de passer à la sauvette avec une petite loi », a-t-il lancé. «Je suis surpris que François Hollande, qui s'est exprimé en ce sens dans son programme politique et ses ouvrages, là, visiblement se dérobe devant les Français ».Le vice-président de l'UMP propose de « mettre en place, comme au Congrès américain ou au Parlement européen, une commission qui oblige les personnes nommées sur des postes importants de ministres à être auditionnées » pour « une double vérification sur leurs compétences et leur intégrité ». « François Hollande avait l'opportunité de faire un vrai changement de fond et on se contente de quelques mesures de façade pour faire bonne figure », a-t-il conclu.

Gérald Darmanin

Député UMP« Premièrement, François Hollande se prend pour le "Premier ministre bis" et propose des mesures qui relèvent manifestement des compétences du chef du gouvernement. Deuxièmement, le président de la République piétine la séparation des pouvoirs en annonçant que Jérôme Cahuzac ne peut pas revenir au Parlement: plus qu'étonnant pour le garant des institutions. Troisièmement, alors que les affaires Jérôme Cahuzac et de son trésorier de campagne Augier décrédibilisent ce qui est désormais convenu d'appeler la "gauche Caïmans", François Hollande annonce la création de nouvelles administrations, de nouveaux "machins", qui ne règleront rien et complexifieront tout »(communiqué)

Thierry Mariani,

Député UMP a déclaré sur i>TELE : « j'ai vu un président un peu bousculé par les événements, ça fait deux fois qu'il réagit en une semaine. Il nous a sorti un certain nombre de propositions intéressantes, qui méritent d'être vues dans le détail, mais si tout ce qu'il a proposé avait existé, l'affaire Cahuzac aurait existé de la même manière ».

Jean-Pierre Raffarin

Sénateur UMP, ancien Premier ministre: « Toutes ces mesures ne sont pas à la hauteur de la situation qui est d'une extrême gravité ». « D'un côté, il (le gouvernement) divise les Français sur le mariage, et, de l'autre, il répond à des questions éthiques, certes importantes mais qui ne correspondent pas aux préoccupations des Français ». « Tout ceci nous fait perdre à nouveau du temps » (devant l'Association des journalistes parlementaires).

François Sauvadet, député UD I: « Je m'étonne de la réaction précipitée du président. Cette urgence conduit à des approximations. L'inéligibilité prononcée à l'égard d'un élu fraudeur ne serait plus que "temporaire, voire définitive". Ce qui s'apparente à un recul qui risque d'alimenter encore la défiance des Français (...). Jeter en pâture la vie privée des élus et de leurs familles,c'est prendre un risque qui ne réglera pas le problème de fond:celui du contrôle et des sanctions.Elle constitue probablement la pire des solutions ».

Valérie Debord, déléguée générale adjointe de l'UMP : « Au lieu de doter de moyens humains et techniques l'actuelle commission pour la transparence de la vie politique François Hollande préfère créer une haute autorité, une de plus, pourquoi ? Pour y placer quel ami ? (...). L'écran de fumée de la "moralisation" ne fera pas oublier que nos concitoyens ont le droit de savoir la vérité sur l'affaire Cahuzac ».

Brice Hortefeux, eurodéputé UMP, sur BFMTV : « On sent derrière tout cela, dans cette précipitation, on sent un sentiment de panique qui aboutit à des initiatives brouillonnes de gesticulations tous azimuts ». « Non à une forme de voyeurisme ». « Tout ceci paraît assez peu précis, très brouillon, avec des vœux pieux » .

Benoist Apparu, député UMP : « François Hollande réinvente l'histoire.La haute autorité est un nouveau nom pour une commission qui existe déjà. Est-ce que cette haute autorité aura un pouvoir de contrôle et de sanctions ? Si oui, c'est intéressant, sinon, ce n'est pas intéressant ».

Hervé Mariton, député UMP:« Le président de la République peut faire toutes les propositions qu'il veut sur la transparence de la vie politique (...), cela n'enlève rien à sa faute politique et à sa responsabilité d'avoir nommé M. Cahuzac ministre du Budget ni à l'urgence de changer de Premier ministre ».

A l'extrème droite:

Marine Le Pen a déclaré : « il nous explique qu'ils vont lutter contre les paradis fiscaux » mais « le G20, le 2 avril 2009 nous avait expliqué qu'ils n'existaient plus ! »« Voyez l'incohérence de ceux qui nous gouvernent! Ils passent leur temps à expliquer que les frontières, c'est ringard » et « après, ils nous demandent des contrôles aux frontières pour les aspects financiers ». « Rétablissons les frontières, je ne demande que cela ! ». « On présente une solution dont on sait pertinemment, de la part de François Hollande, qu'elle ne verra jamais le jour, à partir du moment où on a décidé de ne plus être libre d'imposer nous-mêmes notre fonctionnement dans notre nation souveraine » et « qu'il faut dépendre des autres ». Donc « ça restera des mots en l'air ! ».

Cette charmante personne et son ami M.Collard s’amusent a répéter a foison qu’ils préfèrent M.Sarkozy,c’est sans pour cela qu’elle est  parvenue dans son folie anti-hollande a prêter au Françou des déclarations et affirmations du grands président.Ce n’est pas M.Hollande qui a affirme avec force et détermination pour mieux s’en convaincre lui-même que l’exil fiscal c’est fini,les paradis fiscaux c’est fini.

Quand aux frontières qui arrêtent l’argent sale ou dissimulé,quand cela arrivera Mme Le Pen sera présidente de la république…

Que Me Le Pen aille faire ses petits procès à Mediapart,elle va avoir besoin de toute son énergie.En même temps,elle pourrait s’attaquer au Canard enchainé qui ce matin lui met une dose sans frontières…

Gilbert Collard, député FN : « C'est plus un gouvernement qu'on a, c'est un camp de nudistes, il faut que tout le monde soit à poil! Un ministre ment, triche, fraude et on s'en prend aux parlementaires. Les mesures qu'il propose ne changeront rien. Qui va contrôler la haute autorité? La seule solution qui serait praticable c'est d'instaurer un principe entre le moment où un élu ou un haut fonctionnaire entre en fonction et où il en sort et comparer les deux patrimoines ».

Deux questions à ce monsieur qui devrait se mettre un slip sur la tête avant de parler,ca permettrait de ne pas le reconnaître.Bien qu’au kilo de bêtises qu’il débite ce serait irrémédiablement impossible :

*Qui contrôle les juges ?Si M.Collard a des propositions,il pourra les faire par amendement.Contrôler des juges de la Cour des comptes,du Conseil d’état ou de la Cour des cassation serait forcèment intéressant.En tant qu’ exceptionnel juriste M.Collard devrait avoir une excellent solution.

*Pour l’heure il s’agit de vérifier des déclarations de patrimoine.Si les tricheurs sont neutralisés tant mieux,s’il n’y a pas  de tricheurs comme semblent nous le faire croire les responsables de l’UMP et du Front national c’est encore mieux.Sauf que bizarrement on nous dit qu’il n’y pas de tricheurs et que,par voie de conséquence,les déclarations de patrimoine,rendues publiques,ne sont pas indispensables.Ah quoi bon alors demander une moralisation de la vie publique.Si on cache quelque chose,c’est qu’il y a immoralité.

D’autant que ces déclaration de patrimoine sont déjà mises en œuvre,quelles seraient les difficultés pour les déclarants à le rendre publique puisque notre beau monde politique n’est composé que de gens honnêtes…

Quand on a rien a se reprocher,on peut tout rendre public.

Le contrôle,c’est actuellement le problème.Ses nouveaux prochains amis  ont mis en place une commission sans moyens.Mieux ils ont tout fait pour en minimiser les  pouvoirs de répression comme démontré non seulement par M.le ministre des relations avec le parlement mais par toutes la presse non imbibée.

Que M.Collard aille s’adresser a  ceux et celles qui se sont moqués de nous et de M.Sauvé et lâche un peu François,il a du travail !

Autre réaction à l’extrême droite,celle Mme Morano qui manifestement en rêve de cette déclaration patrimoine,cela indiquerait qu’elle serait redevenue parlementaire….

#QAG c'est anticonstitutionnel la rupture de l'égalité des droits devant le suffrage. Métiers au banc du Parlement

empêcher certaines catégories professionnelles d'exercer un mandat de législateur est une rupture d'égalité des droits devant le suffrage

#Hollande...il y aura donc des métiers mis au banc du parlement ! Alors que chaque profession peut être concernée par un conflit d'intérêt

Obsédée par les métiers interdits (sic) cette brave dame.Se ferait-elle du souci pour son ami Copé.C’est d’ailleurs le problème essentiel que pose M.Copé à ses mais et c’est pour quoi ils s’agitent tant.

Je lui rappelle donc les propos du président de la république que manifestement elle n’a pas entendus et mieux lui livre copie de l’extrait du communiqué dues services du premier ministre concernant sa préoccupation essentielle et même vitale

« (…)Dans le même objectif de transparence et de prévention des conflits d’intérêts, et pour tenir compte de la nécessité pour les parlementaires de se consacrer à temps plein à leur mandat, le Gouvernement proposera au Parlement d’interdire le cumul du mandat de parlementaire avec l’exercice de toute activité professionnelle, sauf exceptions mentionnées dans la loi. De manière symétrique, et dans un souci d’équité, les fonctionnaires élus au Parlement seront désormais placés en position de disponibilité, et non plus de détachement, pendant la durée de leur mandat.

Le Gouvernement proposera également aux présidents de l’Assemblée nationale et du Sénat que le Parlement interdise le cumul des fonctions de collaborateur parlementaire avec toute activité professionnelle rémunérée de lobbying, ou de conseil, et publie la liste des collaborateurs parlementaires. D’une manière générale, le Gouvernement invite à encadrer davantage l’activité des groupes d’intérêts, et leur publicité,qui ont récemment fait l’objet de plusieurs rapports parlementaires en ce sens. »(1)

 

(1)http://www.gouvernement.fr/gouvernement/la-transparence-d...

 

Les sources:

http://www.lesechos.fr/economie-politique/politique/actu/...

http://www.lesechos.fr/economie-politique/politique/actu/...

http://www.lesechos.fr/economie-politique/politique/actu/...

 

Nota:Je précise à M.Calvi qui aurait eu attache avec un magistrat qui lui aurait indiqué que nous étions devant un écran de fumée - décidément c’est l’expression  à la mode - dés lors que M. Gaston Deferre initiateur des lois de décentralisation - a transféré la corruption vers les collectivités locales,que principaux responsables exécutifs locaux seront touchés par nouvelle mesures.

Il est fort dommage qu’un monsieur aussi sérieux ait oublié de lire le communiqué du premier ministre qui détaille par le menu les mesures qui vont être mises en œuvre.

 


Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu