target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

12/03/2013

Pecresse:Fallait oser,elle a osé…

Pecresse:Fallait oser,elle a osé…

 

pecresse bouche.jpg

Transports bloqués par la neige:Pécresse demande une commission d'enquête

12 mars 2013 à 13:45 (Mis à jour: 16:16)

L'élue régionale UMP, qui brigue la présidence de l'Ile-de-France en 2015, dénonce l'«inertie coupable» de Bertrand Delanoë et Jean-Paul Huchon face aux intempéries. Oubliant l'épisode neigeux de 2010...

Valérie Pécresse, chef de file de l’opposition UMP au Conseil régional d’Ile-de-France, a dénoncé mardi une «incapacité» du Stif à «anticiper les conséquences» de la neige et demandé une commission d’enquête au sein de l’autorité organisatrice des transports en commun franciliens.

«Après l’épisode de janvier – pas un seul bus en circulation et une voirie impraticable dans la capitale –, c’est la deuxième fois cet hiver que le maire de Paris (Bertrand Delanoë) et le président de la région Ile-de-France et du Stif (Jean-Paul Huchon) sont pris au dépourvu par les intempéries», a déploré Valérie Pécresse, dénonçant dans un communiqué une «inertie coupable».

«Cette situation est d’autant plus inacceptable que, comme en janvier, l’épisode neigeux était annoncé et pouvait donc faire l’objet de mesures d’anticipation pour empêcher que les Franciliens ne se retrouvent bloqués dans les transports», ajoute la députée des Yvelines, qui parle de «chaos».

Une protestation qui contraste avec son silence, il y a deux ans, lorsque l'Ile-de-France avait été paralysée par la neige.A l'époque, alors que la circulation francilienne patinait et que son collègue de l'Intérieur Brice Hortefeux expliquait que le problème se concentrait surtout sur les voies en pente, François Fillon rejetait la faute sur Météo France, affirmant que ses ingénieurs n'avaient pas donné l'alerte. Ce qui était faux.

Mais aujourd'hui, l'ancienne ministre de l'Enseignement supérieur est en campagne. Celle qui s’est déjà déclarée candidate pour les régionales de 2015, demande «que le Stif installe une commission d’enquête chargée d’analyser les dysfonctionnements rencontrés et de déterminer une procédure d’alerte à mettre en place».

Philippe Goujon, député-maire du XVe arrondissement de Paris, a lui aussi dénoncé «l’impréparation et l’improvisation» de la mairie de Paris, constatant que son arrondissement, «le plus grand» de la capitale, n’avait «toujours pas été déneigé».

Le président de la fédération UMP de Paris demande au maire Bertrand Delanoë et à Anne Hidalgo, candidate à la mairie en 2014, «de se ressaisir, de sortir un moment de la campagne électorale permanente, de se concentrer sur leurs responsabilités vis-à-vis des Parisiens en prenant d’urgence les mesures nécessaires de déneigement et en assurant avec le Stif une meilleure organisation des transports».

A l'inverse, l'ex-ministre des Transports, l'UMP Dominique Bussereau a jugé que «ce n’est pas parce qu’il y a un peu de neige qu’on crée une commission d’enquête». «Je pense qu’à chaque crise on s’améliore un peu, mais c’est vrai qu’il y a peut-être eu un petit manque d’anticipation. Je ne jette pas la pierre au gouvernement, mais la matinée de ce mardi aurait pu être mieux gérée dans le temps qu’elle ne l’a été», a-t-il ajouté.

Interrogé sur l’opportunité d’une commission d’enquête, Dominique Bussereau a répondu qu’il «ne fa(llait) pas exagérer». «Ce n’est pas parce qu’il y a un peu de neige qu’on crée une commission d’enquête. J’ai connu des Roissy bloqués, j’ai connu des autoroutes bloquées, ce n’est pas le ministre des Transports qui peut aller lui-même avec une pelle sur chaque route», a-t-il lancé.

http://www.liberation.fr/politiques/2013/03/12/transports...

 

Il vrai que sous le mandat du gourou,il ne neigeait plus….et de la neige en Normandie et sur les côtes de la Manche au mois de mars,ca s’est jamais vu.Je note que cet épisode neigeux fort important touche d’autres pays en Europe,il m’étonnerait que des responsables de l’opposition imputent les désagréments que vivent leurs concitoyens à ceux de la majorité.

La neige c’est la neige…On n’y peut rien !

 

A l’attention de  Mme Pecresse et ses amis qui se sentent poussés des ailes à chaque fois qu’il neige surtout quand ils ne sont plus au pouvoir…et qu’ils n’ont plus l’occasion de nous prouver leurs grandes compétences…

 

Blocage de la région Ile de France à cause de la neige : certainement pas à cause d’un manque de moyen !!

Alors que de la neige est atten­due sur les trois quarts du ter­ri­toire jeudi, Thierry Mariani, le secré­taire d’Etat aux trans­ports, annonce la cou­leur dans un entre­tien paru dans Le Pari­sien ce lundi: « Si les intem­pé­ries nei­geuses sont aussi intenses que mer­credi der­nier et concen­trées sur un après-midi, il y aura de nou­veau des pro­blèmes ». Voilà qui a de quoi ras­su­rer tous les Fran­ci­liens ! Espé­rons tout de même que cette fois-ci le gou­ver­ne­ment retienne les leçons de la « pagaille » de la semaine der­nière et anti­cipe les mesures à prendre.

Pour­tant, à la lec­ture du rap­port d’activités de la Direc­tion inter­dé­par­te­men­tale des routes d’Ile-de-France, rien ne lais­sait pré­sa­ger un tel caphar­naüm. Il est en effet pré­cisé que la via­bi­lité hiver­nale est par­fai­te­ment trai­tée grâce à « la réac­ti­vité des équipes d’interventions et l’efficacité de son dis­po­si­tif de veille météo qui per­mettent de mener la mis­sion avec un bilan posi­tif ». En marge de ce com­men­taire, il est pré­cisé que pour cela la DIRIF compte sur 335 agents mobi­li­sés, 92 res­pon­sables d’intervention, 8 veilleurs météo, 57 cir­cuits pré-curatifs trai­tés par 66 saleuses…

Alors où étaient tous ces moyens le mer­credi 8 décembre ?

Que s’est-il passé dans le « PC Zonal » de la DIRIF, ce « for­mi­dable outil au ser­vice des crises de cir­cu­la­tion qui ras­semble de mul­tiples acteurs » et qui tou­jours selon la DIRIF « per­met de coor­don­ner effi­ca­ce­ment l’action des pou­voirs publics lors des crises hiver­nales afin de main­te­nir les grands réseaux rou­tiers fran­ci­liens en bon état de via­bi­lité pour les usa­gers » ?

A la lec­ture de ces élé­ments, il est donc très dif­fi­cile d’accepter un tel manque d’efficacité pour un épi­sode nei­geux de 5 heures et un faible enneigement.

Si nous com­pre­nons par­fai­te­ment la dif­fi­culté de la DIRIF compte tenu de la den­sité du tra­fic per­ma­nent qu’il peut y avoir sur le réseau placé sous sa res­pon­sa­bi­lité, il est cer­tain que le carac­tère spé­ci­fique de la région pari­sienne néces­site des mesures ou des méthodes de trai­te­ment excep­tion­nelles et cer­tai­ne­ment dif­fé­rentes des autres régions.

Le maître mot doit être l’anticipation qui n’a abso­lu­ment pas été prise en compte par les auto­ri­tés com­pé­tentes dans la situa­tion que nous venons de connaître, car à part les pré­vi­sions pré­cises de météo France, a-t-on entendu les pou­voirs publics com­mu­ni­quer de façon pré­ven­tive, la veille, pour infor­mer et orien­ter le grand public ?

Aucune cel­lule de crise n’a été mise en place pour anti­ci­per et évi­ter les com­por­te­ments natu­rels des usa­gers qui ont natu­rel­le­ment causé le blo­cage que nous avons connu. La ges­tion ne s’est faite qu’a pos­te­riori c’est-à-dire au moment où plus rien n’est possible.

Alors à quoi servent tous ces brillants diplô­més à la tête de tous ces ser­vices s’ils ne mettent pas leur intel­li­gence au ser­vice d’une méthode qui doit per­mettre d’éviter un tel chaos qui n’est vrai­ment pas glo­rieux pour l’image de notre pays et de notre capitale ??

Certes on ne doit pas tout attendre de l’Etat et les citoyens doivent aussi être res­pon­sables et agir en consé­quence. Tou­te­fois, le gou­ver­ne­ment se doit de deman­der à tous ceux dont c’est la mis­sion d’agir effi­ca­ce­ment pour for­mer et accom­pa­gner au mieux les usa­gers de façon pré­ven­tive et assu­rer une meilleure coor­di­na­tion à l’instant « T »  de l’ensemble des moyens tant maté­riels (équi­pe­ments) qu’humains (agents d’intervention et forces de l’ordre).

http://blog.40millionsdautomobilistes.com/2010/12/13/bloc...

 

Et encore:

 

zemmour blog.jpg

http://www.youtube.com/watch?v=Kjpz-z8jh4A

Neige:Fillon, le mea culpa et les leçons du chaos

"Une semaine après la pagaille en Ile-de-France, "on n'a pas été bon en communication, moi le premier !", a concédé le Premier ministre qui, avec le retour de la neige, a réuni les ministres concernés. Résultat : les services de l'Etat sont "mobilisés", mais aucune mesure concrète annoncée."

http://lci.tf1.fr/politique/2010-12/neige-les-services-de...

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu