target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

28/02/2013

Sarkozy:Et si François Hollande avait raison…

Sarkozy:Et si François Hollande avait raison…

 

express tapie sarko.jpg

Compte tenu du développement que prennent certaines affaires judiciaires qui gravitent autour de l’ancien président de la république,la petite blague du président Hollande pourrait devenir une vérité,une prémonition…L’offensive médiatique du sénateur Raffarin tombant pile poil au moment du colloque (sic) organisé par les amis de Nicolas Sarkozy,le sursaut médiatique de François Fillon et son annonce quant à sa détermination pour aller à la primaire de 2016,primaire ouverte il faut le préciser – quelque soit son adversaire,sa remise à niveau qui relègue,pour ce qu’il le concerne,le sinistre Copé au rang de chef de parti,de clan,le sinistre qui n’a toujours pas compris qu’en se cantonnant à parler de 2014 et son hypothétique reconquête des grandes villes – seules victoires significatives aux municipales – est proprement suicidaire tant la présidentielle est la reine des élection….et que le risque de ne pas tenir son pari de reconquête est grand.Tout cela est signe d’une part que personne ne craint l’ancien président,d’autre part que sa parole hors des bruits de couloir et le fiel qu’il entretient par l’intermédiaire de M.Hortefeux et MmeMorano n’impressionnent personne,on l’a vu pendant le carnaval que fut l’élection interne  à l’UMP…

 L’autre problème de ce monsieur,je veux parler du gourou,sera qu’il va devoir au lieu de s’en prendre en permanence à la personne du président de la république se prévaloir des assauts de M.Fillon.Ce dernier ne pourra pas faire autrement de se différencier de son ancien patron et l’heure du bilan,de l’autobilan,a sonné.Tout à l’avantage de la gauche et du gouvernement qui au contraire de ce qu’on veut nous faire croire reprennent du poil de la bête comme en témoignent les réponses à l’assemblée nationale.

La réactions de Mme Pecresse aux assertions de M.Elie Aboud (1) - une vedette – selon laquelle M. Sarkozy regretterait de ne pas s’être attaqué aux 35 heures est une preuve vivante,si j’ose dire,que le quinquennat passé n’est plus sanctuarisé,que la parole du président sorti n’est plus sanctifiée et que le bilan de cette mandature sera un passage obligatoire pour celles et ceux qui s’affronteront lors de la primaire de 2016.Le bilan de M.Sarkozy,évidemment.

"Il s'est battu jusqu'au bout contre leur suppression, y compris à la fin de 2011, quand François Fillon et moi lui suggérions de le faire. Il disait que la campagne pour sa réélection serait alors polluée par la déformation de son slogan de 2007 en « Travailler plus pour gagner moins'. » .Voila ce que dit l’ancienne ministre du budget à propos des regrets de M.Sarkozy.Des regrets un peu tardifs il est vrai.Sacrilège….

Je rappelle que la même Mme Pecresse avait organisé une réunion de son club le même  jour où les amis du gourou organisait un colloque,à l’évidence ils confondent colloque et célébration…

L’UMP n’a pas de programme,M.Fillon va s’empresser d’en dresser un,l’UMP est engoncé par une équipe dirigeante pléthorique et impotente,tout le monde se surveille,M.Fillon est libre.L’un dit blanc,l’autre dit noir M.Fillon sera libre de ses propositions…et de ses mouvements.

Hier sur BFM,M.Bertrand,lui aussi prétendant,nous déclarait qu’il vaudrait mieux accorder des aides à l’embauche au lieu de payer des chômeurs,il chiffrait cette aide à 14 00€,dix minutes plus tard,M.Peltier annonçait la même mesure mais avec un montant de 53 000 euros.En termes de couacs et de cafouillages,on peut parler d’excellence…Précisons s’il le fallait que ce dispositif plusieurs fois énoncé a été oublié par M.Bertrand quand il était ministre du travail…

Une certaine presse voudrait nous faire croire que l’ancien président de la république est toujours maître de son destin et tire les ficelles de son petit théâtre de marionnettes, c’est Guignol en fait.Il serait tellement craint que ceux là,les Meus et compagnie,promettent à M.Fillon de mauvais jours et de mauvais moments sous les assauts secrets du soi-disant maître du jeu à droite.

Je pense le contraire.Il me revient certains sondages précampagne de 2012 où M.Fillon était le favori de la droite et des sympathisants de l’UMP quand l’autre était au fond du trou,c’est un dernier coup de collier qui a permis à Nicolas Sarkozy de se présenter…Nombreux de ceux qui lui lèchent les babouches,aujourd’hui,ne souhaitaient pas le voir se présenter une nouvelle fois…Aujourd’hui dans les sondages sur l’électorat de droite,M.Fillon fait jeu égal avec lui…. d’autant que les électeurs centristes qui font l’élection manifestent un rejet absolu de Nicolas Sarkozy.A considérer qu’une élection présidentielle ne se joue pas qu’avec les électeurs de l’UMP les jeux sont ouverts.Sauf si quelques juges s’en mêlent,sauf si M.Sarkozy persiste à vouloir gagner de l’argent comme Bill Clinton et commet une erreur qui le discréditera définitivement au yeux des français,sauf si certains craquent et balancent tout ce qu’ils ont sur le cœur et sur la conscience.

Oui,il y a fort à parier que notre chérubin ne voit plus Nicolas Sarkozy.

 

(1) http://www.lexpress.fr/actualite/politique/les-regrets-de...

Betancourt:Otages professionnelle…

Betancourt:Otages professionnelle…

 

betancout 6 ans.jpg

Mme Ingrid Betancourt après 6 ans de détention…

Mme Betancourt devrait éviter de prendre des positions sur la politique étrangère de notre pays.D’abord,elle n’est que franco- colombienne,plus colombienne que française,ensuite son ancienne situation d’otages des FARC ne l’autorise pas à donner son avis sur des interventions de notre gouvernent à propos de situations fort différentes.J’ajouterai que rien n’autorise cette charmante personne à intervenir sur notre politique internationale…en matière de prise d’otage et des solutions a y apporter.

Les mouvements islamiste ne sont pas de même nature que des mouvements dits révolutionnaire d’obédience marxiste.Enfin de quel doit cette dame dont on ne dit pas que du bien après sa libération par le forces armée colombiennes,il faut le répéter,et en particulier sa meilleure amie,otage avec elle,qui a rompu toute relation avec elle.

Je note qu’aucun de nos otages qui eux ont subi des captivité sous le joug de terroristes islamistes n’a réagi aux déclarations de notre gouvernent qui est soutenu dans cette affaire par la totalité de nos forces politiques représentatives et une majorité de français.On ne voit pas exactement le rôle que joue cette dame,citoyenne française qui intervient de Suisse pour parler d’otages français et du gouvernent d’un pays qu’elle n’habite sauf quand on l’invite pour venir ânonner que M.Sarkozy était le meilleur,c’est un peu court pour se permettre de donner des avis sur notre politique.Rôle exact pas très clair mais l’origine peut être subodorée,supposée.

On peut estimer légitimement que,M.Sarkozy n’est pas loin d’être celui qui tire les ficelles de cette déclaration.Il l’a fait avec M.Hortefeux,avec M.Lellouche,avec Mme Morano et d’autres moins voyant mais tout aussi perfides…

Il faut le dire clairement,le cirque de M.le président sorti a assez duré.Qu’il attaque sournoisement François Hollande ça passe,c’est le jeu,il est capable de lui rendre la monnaie de sa pièce.On l’a vu au salon de l’agriculture.Reste que le Françou va avoir un peu de répit dés lors que les ennemis intimes de ce monsieur sont devenus depuis ce mardi M.Fillon et ses affidés.Ce sont nos intérêts nationaux et ceux de nos otages qui sont en jeu et pas une hypothétique tentative de retour sauf à toucher les 20 000 en passant par la case prison.

Il faut que le Quai d’Orsay réponde à M.Betancourt en indiquant tout aussi sournoisement que le fait M.Sarkozy,que la franco- colombienne est téléguidée par quelque intérêt particulier bien identifié et qu’en tout état de cause ses déclarations sont nulles et non avenues.

Y a pas de mots pour ces gens-là….Aucune vergogne,aucun sens de l’intérêt national…

Que Dieu fasse que les terroristes n’aient pas de capter cette intervention stupide sinon sur qu’ils sauront l’exploiter….


Un peu de modestie et de discrétion ne font pas de mal....

 betancourt,sarkozy,hollande,otages

http://www.rts.ch/info/monde/4695302-otage-au-cameroun-in...

http://www.huffingtonpost.fr/2013/02/27/otages-cameroun-i...

 

betancourt,sarkozy,hollande,otages

http://www.dailymotion.com/video/x60vbu_video-liberation-...

La face illustrée (et trash) d'Ingrid Betancourt

http://observers.france24.com/fr/content/20100921-face-il...

La scandaleuse, le vrai visage d’Ingrid sort à la face du monde

http://www.hermes-editorial.com/La%20scandaleuse.pdf

Ingrid Bétancourt : ce qu’il faut ne pas dire

Mais revenons en Colombie. Je me souviens avoir entendu, comme tant d’autres, les proches d’Ingrid Bétancourt dire devant 36 micros et caméras pis que pendre du Président colombien Alvaro Uribe, partisan de la manière forte, donc dictateur, donc de droite – un dictateur ne peut être que de droite – qui, de ce fait, n’arriverait jamais à rien. 
Or, c’est lui qui a libéré Ingrid Bétancourt avec l’aide des Américains et de quelques conseillers israéliens.

Ces propos allaient de pair avec une action concrète des « médiateurs français » transformés en collaborateurs des FARC. Les agissements de l’ancien vice-consul de France à Bogota et d’un universitaire franco-suisse soupçonné d’avoir remis quelques « friandises » à la guérilla communiste colombienne sont d’autant plus significatifs que ces deux agents agissaient, bien sûr, sur ordre.

À cette politique détestable et inefficace s’est ajouté le ridicule d’une opération branquignolesque. Le 9 juillet 2003, un avion militaire français était envoyé dans la jungle brésilienne en prévision de la libération d’Ingrid Bétancourt contre une importante rançon (10, 20, 50 millions de dollars ?) qui, en réalité, fut remise à des… escrocs. 
Ce qui aurait fait dire au chef des FARC : « Les raisons pour lesquelles vous avez remis l’argent de la libération de Mme Bétancourt sans avoir auparavant vérifié les identités et les garanties des personnes qui vous ont trompés sont inexplicables… ».

Aussi bien, comprendra-t-on aisément le mot d’ordre d’Uribe lorsqu’il a monté l’opération de délivrance d’Ingrid Bétancourt : « Surtout pas un mot aux Français à quelque niveau qu’ils se trouvent, sinon ils vont nous balancer aux FARC. »

Tout ceci conduit à se poser cette question : les Français, au plus haut niveau, sont-ils des gens sérieux ?

Ancien Ambassadeur de France 
Christian Lambert

http://www.les4verites.com/politique/ingrid-betancourt-ce...

 

CLARA ROJAS, SOUVENIR DE LA MAISON DES MORTS

« Jusqu’alors, Ingrid représentait pour moi un modèle. Je l’avais toujours admirée pour son courage. Durant la captivité, j’ai connu une autre facette de sa personnalité, plus sombre. Ingrid ne sait ni gérer les conflits, ni admettre les différences. Elle est incapable d’accepter qu’il existe d’autres sensibilités que la sienne, qu’un avis différent se respecte sans qu’il soit nécessaire de blesser ou d’humilier. Pour moi, il était insupportable que les Farc, nos propres geôliers, se sentent obligés d’intervenir pour nous rappeler que nous étions toutes deux des otages, censés être solidaires, que nous devions donc nous aider mutuellement. Absurde ! Les guérilleros en sont venus à nous octroyer séparément ce que l’on demandait pour qu’Ingrid ne me dépouille pas de tout. Qu’ils m’accordent le dictionnaire que je réclamais, et aussitôt elle me le confisquait ! »

http://www.parismatch.com/Actu-Match/Monde/Actu/Clara-Roj...

Monti:Il ne faudrait pas qu’il nous déçoive…

Monti:Il ne faudrait pas qu’il nous déçoive…

 

monti.jpg


Singulières procédés politiques que ceux qu’appliquent M.Monti.A l’issue dudésastre électoral qu’a connu on pays il réclamait un gouvernement compose de tous les partis représentés a la chambre et au sénat.Boujour les dégâts…aujourd’hui il critique ses anciens partenaires qui auraient demandé des reports des objectifs de réduction de leur déficit.Rien ne l’empêchait de le faire pour son pays.Sans doute cela aurait éviter la claque qui l’a prise lors de ce dernier scrutin malgré une politique globalement supportée par les italiens.Supportée mais pas acceptée.

On sait que nombreux étaient en Europe qui espéraient une coalition Bersoni-Monti,les déclarations de l’ancien président du conseil italien vont en refroidir certains …

Je note enfin que les Echos toujours tellement objectif quand il s’agit de la France et de ses voisins titre «Déficits : Mario Monti critique la France » tout en précisant dans l’article « (…)conclu, dans une critique voilée adressée à l'Espagne, le Portugal, la France ou encore les Pays-Bas.Quand la magie du titre vous tient…

En politique,M.Monti ne l’a pas compris,on est responsable de ses succès et de ses échecs personnellement.Il a choisi d’aller aux élections en les provoquant,il a pris la tête d’une liste sans vraiment la prendre,il est revenu sur des décisions qu’il avait prises auparavant,les italiens ne l’ont pas suivi.Ce n’est pas la faute des déficits,français,espagnol ou portugais ou hollandais.c’est de sa faute et celle peut être  de ses conseillers,M.Soubie et M.Julien Vaulpré,tous deux ex-conseillers de Nicolas Sarkozy et experts en défaite électorale..

Pour ce qui concerne notre pays,la France,nous sommes passés de 5.2% de déficit en 2011 à 4.5% en 2012…la prévision pour 2013 à 3.7%,l’effort est donc continu.Le report a été demandé et accepté sous des conditions draconiennes sur la réduction de notre déficit en 2014.On en reparlera… 

Je m’aperçois en consultant les prévisions de déficit telles que définies par la commission que celui de l’Italie s’établirait à -2.1%,on ne voit pas pourquoi M.Monti aurait eu à demander un report de  réduction du déficit italien.…Il nous dit qu’il a réussi à faire ce qu’on exigeait de lui –on c’est l’Europe – tant mieux pour lui mais dans quel état rend-t-il son pays…avec 2 clowns majoritaires….La question essentielle à poser est la suivante:M.Monti était-il le président du conseil italien ou européen.Il a oublié qu’il n’ a jamais été élu à ce poste mais désigné,les italiens ne l’ont plus accepté.Il a oublié qu’un jour ou l’autre le peuple décide…

La leçon de cette triste histoire,c’est que l’Europe telle qu’elle va nous mettra dans une gadoue politique et économique sans précédent.Avec le risque d’une fracture démocratique elle aussi sans précédent.

M.Monti devrait réfléchir aux solutions à apporter à ces problématiques au lieu de s’en prendre à ses voisins.

Souhaitons bon courage à M.Monti,à M.Bersoni et à nos frères italiens,c’est la meilleure des choses que nous pouvons faire….et à  M.Monti de se forger une stature politique digne de ses compétences économiques.

 

monti soubie.JPG

Déficits : MarioMonti critique la France

Le chef sortant du gouvernement italien a critiqué les gouvernements européens qui reportent leurs objectifs de réduction des déficits publics. Il est également revenu sur sa défaite électorale.

Lors d'un forum sur la concurrence organisé par la Commission européenne à Bruxelles, le chef sortant du gouvernement italien Mario Monti a critiqué, ce jeudi, les gouvernements européens qui cherchent à gagner du temps en reportant leurs objectifs de réduction des déficits publics, estimant que cela nuit aux pays qui respectent leurs engagements. «Nous n'avons pas cédé à la tendance récente consistant à demander le report d'un an de certains objectifs, comme la réduction des déficits», a déclaré Mario Monti. «Lorsque j'ai pris mes fonctions, je n'ai pas envisagé de demander un arrangement pour reporter à 2014» les objectifs de réduction du déficit public italien,«malgré des conditions très, très difficiles», a-t-il souligné.

«Je ne blâme personne, ni au niveau de l'Union européenne ni parmi les Etats membres, mais il est évident que la crédibilité de la politique menée dans un pays peut souffrir si d'autres demandent des reports et les obtiennent», a-t-il conclu, dans une critique voilée adressée à l'Espagne, le Portugal, la France ou encore les Pays-Bas.

Madrid a plusieurs fois obtenu des délais de Bruxelles pour réduire son déficit public, compte tenu des efforts fournis en terme de réformes. L'Espagne doit normalement revenir dans les clous des 3% en 2014, mais la Commission européenne prévoit que le déficit espagnol atteindra 7,2% l'an prochain.

En France, les «conditions sont réunies» pour reporter le retour du déficit public de la France à 3% du PIB , jusqu'ici fixé à 2013, a déclaré le 22 février le ministre des Finances Pierre Moscovici. La Commission européenne prévoit un déficit de 3,7% en 2013 .

Problème de visibilité

Mario Monti, grand perdant des élections italiennes, a défendu à Bruxelles la politique qu'il a menée pendant 15 mois à la tête du gouvernement italien. Etant donnée la pression des marchés financiers fin 2011, «il n'y avait pas d'autre choix que de mettre en place une stratégie énergique de réduction des déficits en même temps que des réformes structurelles», a-t-il souligné lors de son allocution.

Mais il a reconnu «un énorme problème de visibilité de la justesse de la bonne politique»«Si la vertu n'apporte pas de gains visibles, elle risque d'être de courte durée», a-t-il déploré.

Mario Monti, qui a passé 10 ans à Bruxelles en tant que commissaire européen, a été longuement applaudi au terme de son allocution.

http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/0202...

 


 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu