target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

23/02/2013

Estrosi:le monsieur Jourdain de la politique

Estrosi:le monsieur Jourdain de la politique...

Depuis que M.Estrosi s’est découvert une vocation d’écrivain,il imite M.Joudain…il fait de politique comme on fait de la prose.Sauf qu’à cet exercice on a vite fait de confondre réel - les faits que le faits - et fiction -le roman-.Force est constater que M.Estrosi n’a pas su éviter cet écueil,il parle comme on écrit un roman….il invente des chiffres,il décrit des situations qui n’existent pas….il invente des qualités à M. Sarkozy que les français n’ont pas vraiment percues,ni les géorgiens d’Ossétie d’ailleurs…Il se prétend gaulliste mais ne veut pas célébrer le 19 mars 1962….(j’y reviendrai plus tard…)..il parle à la place des autres,inventant ainsi des dialogues ou écrits qui n’excitent que dans son imagination…Mais au fait et si M.Estrosi était menteur avant d’être devenu écrivain…

 

estrosi,gallois,sarkozy,hollande,nice,mairie de nice

http://www.dailymotion.com/video/xxp14s_christian-estrosi...

M.Estrosi ferait mieux de relire le rapport Gallois avant de s’aventurer dans des affirmations fort hasardeuses.Comme M.Estrosi est jugé par M.Gallois et quelques uns de nos responsables  à sa juste valeurs,inutile de lui répondre.Si la politique de ceux qu’ils citent abondamment étaient la meilleure,on s’etonne encore qu’ils étaient battus en mai dernier….et je confirme que M.Gallois n’a jamais dit ou écrit qu’il fallait reprendre la même politique que pratiquait l’ancien gouvernement,bien au contraire…

Pour plus d’informations,ci-dessous la partie consacré au bilan des années Sarkozy.Et du sien par voie de conséquences puisque ce monsieur était le ministre des ouvriers dans un des gouvernements Fillon avec le succès qu’on connaît.

A celui qui accuse M.Montebourg d’insulter les patrons – un patron comme M.Mittal ne mérite pas un réel respect compte tenu de sa manie de ne pas respecter ses engagements -,on lui rappellera ses remarques acerbes –je reste poli – à l’égard de M.Goshn,patron de Renault,entreprise dans laquelle l’état est actionnaire et sans doute pour longtemps un fleuron de l’industrie française et mondiale.

« Les dirigeants de Renault ne tiennent jamais aucun de leurs engagements ! Nous leur avions demandé de fabriquer plus en France, de faire intervenir plus de PME françaises pour ses usines locales, ça n'a jamais été fait.

Carlos Ghosn ne respecte pas ses engagements pris les yeux dans les yeux face au Président Nicolas Sarkozy et moi même. Il balaie ça d'un revers de main, avec le coup de la batterie de Flins, c'est une dérive qu'il ne faut pas laisser s'installer.

Pourquoi Renault veut plus d'indépendance ? Pour continuer à faire des Renault des autos internationales et non plus françaises ? Je ne suis pas d'accord avec cette vision. Je veux défendre les ingénieurs, les ouvriers français »

Et le meilleur ou le pire:

estrosi,gallois,sarkozy,hollande,nice,mairie de nice

http://www.dailymotion.com/video/xbx377_quand-estrosi-s-e...

 

Bien évidement il a évoqué l’affaire Titan Montebourg en oubliant que le PDG de Goodyear a condamne catégoriquement les propos de M.Taylor….

Sauf que ce n’est pas la première fois qu’un ministre de l’industrie se voit tancer par une entreprise américaine…Molex était très en colère après que M.Estrosi ait demandé  à PSA et Renault de boycotter les produits de cette entreprise.Sans résultats bien sur(1)

Molex dénonce l'«approche très agressive» de la France

http://www.leparisien.fr/economie/molex-denonce-l-approch...

 Dans la cas de Renault,ses insultes étaient motivées du fait que M.Goshn souhaitait faire fabriquer des Clio IV en Turquie.On voit l’aveuglement de ce monsieur qui confond le « made in France » et le repliement sur soi.Hier,le groupe Volkswagen a annoncé un bénéfice net de 15.4 milliards soit deux fois et demi le bénéfice précédent,M.Migoud aurait du demander à notre seigneur local comment ce groupe allemand réussit à produire de tels  bénéfices alors que ses salariés perçoivent des salaires supérieurs aux salariés de nos deux groupes automobiles.

En fabriquant les « petits » modèles en Slovaquie et Tchéquie et des éléments en Pologne et autres pays de l’est…En installant des usines en Chine alors que le précurseur de cette stratégie avait été Citroën….et si c’est possible au Maghreb…Renault l’a devancé au Maroc et en Algérie essuyant une fois de plus les critiques du grand stratégie….Apparemment,il ne sait pas que M.Goshn a réussi un coup de maître en Russie qui va propulser le groupe Alliance Renault au firmament des constructeurs automobiles.Chut,il ne faut pas lui dure….Il va nous jeter l’œil.La scoumoune pour ce qui ne savent pas ce qu’est l’œil….chez les pieds noirs,peuple tant aimés par M.Estrosi….

 

Extraits du rapport Gallois :

1. Un véritable décrochage

Le décrochage de l’industrie française, qui s’est amorcé dans les années 1970 s’est accéléré au cours de la dernière décennie, notamment par rapport à l’Allemagne, mais aussi par rapport à la Suède ou l’Italie. Toutes les analyses récentes convergent vers un même constat(3):l’industrie française atteint aujourd’hui un seuil critique,au-delà duquel elle est menacée de déstructuration.

◗ La part de l’industrie (hors construction) dans la valeur ajoutée totale, en France(4),est passée de 18 %, en 2000, à un peu plus de 12,5 %, en 2011, nous situant désormais à la 15 eme place parmi les 17 pays de la zone euro, bien loin de l’Italie (18,6 %), de la Suède (21,2 %) ou de l’Allemagne (26,2 %).

◗ L’emploi industriel (hors construction) s’est également continuellement dégradé:il est passé de  plus de 26 % de l’emploi salarié total en 1980 (5,1 millions de salariés) à 12,6 %, en 2011 (3,1 millions de salariés), la France perdant ainsi plus de 2 millions d’emplois industriels en 30 ans. L’accroissement de la concurrence étrangère, celle des pays européens comme celle de plus en plus présente des pays émergents, expliquerait entre un tiers et la moitié de ces destructions d’emplois sur la période récente (2000-2007)(5).

◗ L’affaiblissement de l’industrie française se traduit par des pertes de parts de marché considérables à l’exportation : en Europe, premier débouché commercial de la France (58,4 % des exportations en 2011), la part de marché des exportations françaises est passée de 12,7 %, en 2000, à 9,3 %, en 2011(6)

Sur la même période, les exportations intracommunautaires de l’Allemagne ont progressé de 21,4 % à 22,4 %.

Globalement, le solde de la balance commerciale est passé d’un excédent de 3,5 milliards d’euros en 2002 à un déficit de 71,2 milliards d’euros (soit 3,5 points de PIB), en 2017.

La balance hors énergie était de + 25,5 milliards d’euros en 2002, elle est de –25,4 milliards d’euros, en 2011(8).

Cette situation se répercute sur le déficit public et l’endettement de notre pays. La perte de compétitivité a ainsi des conséquences majeures sur l’économie française.

Les drames industriels, que la presse évoque tous les jours, émeuvent à juste titre l’opinion publique et lui donnent le sentiment que l’industrie « fout le camp » et, pire, que c’est irrémédiable.

 Note:3- En particulier les rapports de la Conférence nationale de l’industrie (CNI) Ensemble, réindustrialiser la France pour la croissance et l’emploi

et Les déterminants de la compétitivité de l’industrie française (2011).

4- Ensemble des activités NACE, source Eurostat.

5- DG Trésor, « Le recul de l’emploi industriel en France de 1980 à 2007 : quelle réalité ? » in Trésor éco n°77, 2010.

6- Source Eurostat.

7- Calculs mission à partir des données Douanes, DG Trésor – Données FAB-FAB.

8- Calculs mission à partir des données Douanes, DG Trésor – Données CAF-FAB.

http://pdf.20mn.fr/2012/autres/rapport-lg-pacte-competiti...

 Rapport Gallois: le détail des 22 propositions

 http://lexpansion.lexpress.fr/economie/rapport-gallois-le...

(1)L’affaire Molex est l’exemple de l’incurie de la politique industrielle conduite par M.Estrosi:l’état a tout payé,un delegué syndical a été insulté par le ministre,ce dernier a porté plainte contre lui.Aux dernières nouvelles,les salariés qui avaient entrepris une action aux prud’hommes et tentaient d’autres instances ont gagné différents procès ont obtenu le droit d’attaquer le groupe aux Etats Unis.

Licenciement des Molex : la maison-mère américaine pourra être poursuivie

Cent quatre-vingt-treize des ex-salariés ont décidé d’attaquer ces licenciements qu'ils considèrent "abusifs" et demandent aux prud'hommes de condamner la maison-mère à 22 millions d'euros de dommages et intérêts, la filiale française de Molex ayant été liquidée lorsque le groupe américain a interrompu le financement du plan social.

"C'est une grande victoire, qui devrait interdire aux grands groupes étrangers d'évacuer leur responsabilité sociale" en se défaussant sur des filiales souvent impuissantes, a estimé Guy Pavan, délégué CGT.

http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/02/07/licenci...

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu