target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

05/02/2013

Sarkozy:Monte bobichon et embobineur en chef….

Sarkozy:Monte bobichon et embobineur en chef….

Quel beau destin….

sarko embobineur.JPG

Ce que rapporte l’Express cette semaine est bien significatif de la  mentalité malsaine de ce monsieur.Il va tenter de pourrir le mandat de François Hollande jusqu’au bout au mépris de tous sens de l’intérêt national.Aller demander une commission d’enquête sur le drame qu’ont connu nos force spéciales en Somalie est infâme.J’ai retrouvé les documents inhérents à l’attaque des terroristes qui avait pris deux jeunes français en otage au Niger.Accablant,incroyable,vous n’avez qu’à lire…et lire attentivement les réactions de nos responsables.Edifiant quand on se remémore les simagrées de certains responsables de l’UMP à l’égard de nos positions actuelles sur le terrorisme au Sahel.

Le député socialiste Candelier avait demande une commission d’enquête sur le déroulement de  cette opération elle lui a été refusée par le gouvernement précedent.Cette demande a été renouvelée auprès du président Bartolone.

On attend les réactions de l’UMP a une éventuelle autorisation de mettre en œuvre cette commission et celle en cas de refus de la leur…..En cas de réponse positive à la demande de M.Candelier,la demande de M. Sarkozy et de ses relais à l’assemblée nationale qui ne se bousculent pas au portillon pour se mettre dans une embrouille de plus pourrait être examinée.

Dans le cas contraire,match nul sans oublier de rappeler aux socialistes qui veulent en découdre qu’il serait judicieux de populariser les petites mauvaises actions de M.Sarkozy,ça entretien l’amitié.

Je précise,à la lecture des document joints,qu’au Niger on a eu droit a un carnage,en Somalie une petite erreur d’appréciation visuelle a fait foirer le coup au moment où les forces spéciales avait atteint la porte de la cellule de l’otage français.

Lisez cette brève parue dans L’Express.

somalie.JPG

 

Doc:Otages Niger

sarkozy,hollande,otage niger,otage somalie,

«Film». «Nous savons désormais, grâce à la déposition de cet homme, que ce n’est pas Al-Qaeda qui a mis le feu au 4x4 mais l’armée française, avance Me Frank Berton, l’avocat de la famille Delory. Cette opération baptisée "Archange foudroyant" porte bien son nom. C’est un véritable désastre. Nous voulons maintenant savoir qui exactement a donné l’ordre de tirer. Et si le but de l’opération était véritablement de sauver les otages.» L’avocat, qui doit se rendre prochainement à Niamey pour se porter partie civile dans le dossier instruit par la justice nigérienne, souhaite qu’un réquisitoire supplétif soit ouvert pour «homicide involontaire». Une enquête qui permettrait de confirmer ou non la version de Mouawiya. L’avocat demande au nom de ses clients un rendez-vous avec le président de la République pour que plus rien ne leur soit dissimulé. «Le témoignage du combattant conforte notre idée du déroulé des événements, conclut Annabelle Delory, la sœur aînée de Vincent. Il restait des trous, des vides. Ce que nous voulons, maintenant, c’est voir la totalité du film pris par l’armée le jour de l’intervention.» Pour combler définitivement ces vides, même s’ils resteront à jamais douloureux.

http://www.liberation.fr/monde/01012381646-mort-des-otage...

Ce jour-là, les hommes des forces spéciales font, au mieux, ce qu’ils doivent et savent faire. La mitrailleuse lourde de l’hélicoptère crible les véhicules d’Aqmi, ses balles traçantes enflamment les 4x4 bourrés d’explosifs. Ils brûlent. Deux terroristes sont carbonisés. Deux autres essaient d’entraîner un otage à pied 300 mètres plus loin. Ils le font agenouiller, lui tirent une balle dans la nuque. Antoine est mort. Ses ravisseurs sont abattus. Une rafale venue du ciel transperce aussi le pick-up des quatre gendarmes blessés, à moitié inconscients. Deux d’entre eux sont tués par les balles françaises, les deux autres sont à nouveau blessés

Alors, qu’est-ce qui a tué Vincent ? Dans un premier temps, Alain Juppé parle de balles de kalachnikov, l’arme des ravisseurs. Après Antoine, Vincent serait la victime de la brutalité d’Aqmi. L’explication est « rassurante », mais fausse. Un complément d’expertise médico-légale révèle que Vincent « n’a été victime d’aucun tir direct » lors de l’assaut. Il précise : « Un projectile de calibre 30 retrouvé dans sa fesse ne l’a atteint qu’après ricochet. » La plaie n’a pas provoqué d’hémorragie et n’est donc pas responsable du décès, « à mettre sur le compte des effets thermiques dégagés par un foyer d’incendie ».

En clair, Vincent est mort brûlé, près du véhicule incendié. La balle qui l’a touché est un « projectile de calibre 30 », une munition « possiblement tirée par une arme française ». Le calibre 30, c’est l’autre nom du calibre 7,62, celui d’une kalachnikov de rebelles, mais aussi celui de la mitrailleuse de bord de l’hélicoptère. En clair, Vincent a sans doute reçu un éclat des balles françaises venues du ciel qui ont mis le feu à la Toyota. Et c’est cet incendie qui l’a tué.

Les autorités nigériennes sont furieuses, et le gouvernement français est embarrassé par la cacophonie : « Toujours pareil avec les politiques, s’énerve un ancien du COS. Il faut qu’ils parlent, qu’ils communiquent, vite ! Avant même que les militaires aient fini d’analyser une opération forcément complexe. »

Bilan, neuf morts : trois gendarmes nigériens, quatre combattants d’Aqmi, et les deux otages français qu’on voulait sauver. On oublie vite le succès militaire pour ne retenir que le résultat humain. « La décision a été grave, a dit Alain Juppé. Ne rien faire, c’était prendre un double risque. D’abord celui de voir nos otages emmenés par les ravisseurs dans l’une de leurs bases refuges au Sahel [des otages maltraités, inaccessibles, devenus l’objet de tous les chantages]. Ensuite c’était donner le signal que la France ne se bat plus contre le terrorisme. »

Un haut militaire est encore plus direct : « Ce n’est pas un échec. C’est un choix politique. Un message aux ravisseurs. Il n’y aura plus de prises d’otages français sans intervention. Et tant pis pour la casse... » La mort de deux jeunes innocents, un choix politique au nom des intérêts de la nation ? Les islamistes d’Aqmi sont prévenus. Les futurs otages aussi.

http://www.grands-reporters.com/Niger-Comment-les-otages-...

A lire: 

http://www.liberation.fr/monde/01012391367-ou-en-est-l-en...

 

Sarkozy parle... et attaque

 

Le mercredi 16 janvier, cinq jours après le déclenchement de l'inter­vention française au Mali, Nicolas Sarkozy remet au général Jacques Capliez, ancien résistant, la grand-croix de la Légion d'honneur. Plu­sieurs de ses anciens ministres (Bruno Le Maire, Frédéric Lefebvre, Hervé Novell!) assistent à la céré­monie, à la mairie du XVIe arron­dissement de Paris, aux côtés du maire,Claude Goasguen,et du député Philippe Briand. L'ex-chef de l'Etat s'approche d'eux et leur livre son commentaire,acide, sur le début de cette guerre : « On y est tout seuls, au Mali. Qu'est-ce qu'on aurait dit si, moi, j'avais fait ça ! » II n'est pas plus tendre concernant l'opération menée en Somalie pour libérer un agent de la DGSE, autorisée par François Hollande et qui s'est soldée par un échec. ; II faut demander une commission d'en­quête ! » s'em­porte-t-il.

 

BENJAMIN SPORTOUCH

 

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu