target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

18/12/2012

UMP:Tout est réglé mais…

UMP:Tout est réglé mais…

Le président des bananes n’a pas dit son dernier mot…

fi co.jpg

M.Copé doit être bien tranquille,il va pouvoir séjourner dans son grand bureau – il parait que sa première préoccupation a été de faire appliqué une belle plaque sur la porte de celui-ci portant la mention de son nom au dessus du mot président – l’accord signé hier et avalise par le bureau politique du mouvement dit populaire lui sauve la mise.Non seulement il sauve son poste de président jusqu’en septembre 2013 mais il est sauvé d’une procédure judiciaire qui lui pendait sérieusement au nez.Et c’est cela l’essentiel pour lui et le locataire,avec nos sous,du 77 rue Miromesnil…sitôt signe et avalisé,une des conditions qui ont commande au succès de cette dernière négociation n’était pus valable.Ca n’a pas durer longtemps.il est bien connu que le Copé qui se croit toujours plus malin que les autres a considéré qu’il pouvait d’engager sur tous el points demandés par M.Fillon et son équipe dés lors qu’il était certain que son concurrent d’aujourd’hui ne le serait plus demain.Patatras,M.Filon vient de changer d’avis.Si les conditions politiques l’imposent dit-il il se présentera..les conditions politiques c’est évidement un éventuel virage très à droite de M.Copé et je peux vous venir dire que l’ancien premier ministre a raison de s’en inquiéter quand on entend le son suintant et fuyant de la voix de M.Buisson.Sitôt annoncé,la réaction des nouveaux amis de M.Fillon ne s’est pas fait attendre. »Chiche » ont –il clamé d’un seul accord… « Chiche »,quel beau et bon signe d’apaisement entre les parties…Et pourquoi pas « qu’est ce t’as »,qu’est-ce t’as… »…

M.Copé a triché et il trichera encore… non seulement il ne peut pas s’en empêcher mais il en plus il ne pas gagné sans tricher…Il a beau nous dire et répéter à foison que les sympathisants,ceux qu’on sonde,ne sont pas les militants et qu’il a leur faveurs ,ses courbes de popularité alarmante mais  surtout les réactions enregistrées au cours des réunion publiques,les rares,auxquelles il a participé après son usurpation le démontre.Une majorité de militants de l’UMP,les français aussi,le considère comme un tricheur et par voie de conséquence comme le principal responsable de cette crise.

D’où l’urgence  pour lui à régler ses petites affaires avant que les députés et sénateurs comme les militants,comme les français condamnent son attitude…Président de la répubique M.Copé,c’est pas demain la veille.

Extrait de l’accord:

(…)François Fillon et Jean-François Copé conviennent que cet accord ne rend plus nécessaire l'initiative visant à consulter les parlementaires sur la sortie de crise.

7/ Cet accord vaut engagement réciproque, pour le présent et pour le futur, de renonciation à toute procédure contentieuse interne et devant la justice concernant les élections du 18 novembre 2012.

http://www.lemonde.fr/politique/article/2012/12/17/la-sit...

Un complément:

UMP : le faux mou s'impose au faux dur

Quand on se rappelle avec quel aplomb Jean-François Copé s'était autoproclamé président de l'UMP et avec quelle arrogance ses porte-flingues décrétaient qu'il n'y avait plus rien à discuter avec les "perdants", on mesure mieux, un mois plus tard, qui est gagnant à l'accord conclu hier soir entre les frères ennemis de la droite.

François Fillon voulait un nouveau vote : il l'aura. D'ici l'été prochain ? Ce sera quelques mois plus tard, à la rentrée 2013. Menue concession pour un aveu de taille : s'il y a une nouvelle élection, c'est bien que la précédente était pourrie, validée par des commissions au mieux formées d'incompétents, au pire de manipulateurs à la solde du "président Copé." Celui-ci se voyait sur la première marche du podium élyséen, il est prié - ou en tout cas contraint - d'en rabattre. Certes il demeure président en titre, mais c'est à titre précaire car le voilà flanqué d'une direction "collégiale" à la parité stricte, mais pas celle à laquelle on pense d'ordinaire, il s'agit en l'occurrence de doubler chaque poste de responsabilité : un copéiste, un fillonniste. C'est la reconnaissance implicite qu'il n'y a pas de majorité à l'UMP, du moins tant que la nouvelle élection à la présidence du parti n'aura pas eu lieu. C'est encore ce que réclamait François Fillon, comme il voulait - mais le voeu était cette fois assez largement partagé - que l'organisation du vote soit confiée à une instance indépendante, de façon à éviter que tous les moyens de l'appareil soient mis à la disposition du candidat qui en a le contrôle. C'est seulement au terme de ce processus de transition que les fillonnistes dissoudront leur groupe à l'Assemblée nationale.

En termes d'objectifs de négociation, c'est donc carton plein pour François Fillon. Avec un double bonus : lui qu'on présentait comme lâche a montré qu'il pouvait être méchant, qualité que l'on dit utile pour un être candidat à la présidentielle, lui qui était le perdant statutaire s'impose comme le vainqueur moral qui aura introduit des moeurs démocratiques dans un parti dont ce n'était pas la tradition. Ce qui devrait l'inciter à tenir son engagement de ne plus postuler à la présidence de l'UMP. Histoire de prendre de la hauteur.

Mais encore faut-il que face à Jean-François Copé, (re) partant à coup sûr pour garder son bureau, puisse s'imposer une candidature susceptible de rassembler le camp Fillon, et au-delà. Ce n'est pas le plus simple. Dans ce registre, ils sont aussi quelques-uns à être prêts à tout pour ne pas laisser sa place à l'autre.

C'est la reconnaissance implicite qu'il n'y a pas de majorité à l'UMP, du moins tant que la nouvelle élection à la présidence du parti n'aura pas eu lieu."

Jean-Michel Helvig

http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2012/12/18/ump-le-f...

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu