target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

06/12/2012

Florange:M.Mittal ne serait-il pas en train de nous prendre pour des truffes…

Florange:M.Mittal ne serait-il pas en train de nous prendre pour des truffes…

 

acellor mittal.jpg

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/industrie-lou...

Dés lors que un des éléments essentiels de l’accord portait sur l’installation d’ULCOS sur le site de Florange ce qui impliquait que les hauts fourneaux soient maintenus en état faute de fonctionner normalement,compte tenu que cet élément constitutif de l’accord vient d’être dénoncé par le groupe Mittal il conviendrait de annuler cet accord et remettre le couvert quant à  une éventuelle prise de contrôle…

Il est totalement anormal de constater qu’un groupe industriel signe un accord avec un état en toute connaissance des impératifs techniques indispensables à l’installation préparatoires au projet ULCOS vienne le dénoncer pour des difficultés techniques.Apparemment M.Mittal a pris la mauvaise habitude de se foutre du monde.

Il faut d’urgence faire comprendre à ce monsieur que le France n’est pas une truffe.

Je précise que M.Martin,délégue CFDT,s’était félicité de voir la Commission Européenne prête à prendre une décision favorable au site de Florange pour cette expérimentation…

M.Mittal nous prend doublement pour des truffes si on souvient que le président déchu s’était pris également au jeu de ce monsieur.A l’époque il précisait,M.Sarkozy,qu’il avait négocié »sec » avec la commission,pour obtenir que ce projet installé en Lorraine.On se souviendra aussi qu’il nous assurait avoir bataillé toujours aussi rudement pour obtenir de M.Mittal un investissement de17 millions d’euro sur le site.Affirmation immédiatement démentie par le principal intervenant,celui qui  l’argent,qui insistait sur le fait que cet investissement était conditionné à la reprise éventuelle du marché de l’acier…Aujourd’hui, certains s’offusquent au motif que seuls 53 millions sur les 180 millions seraient développés en investissement.On ne les a pas vus,à l’époque,montés au créneau.

D’un naturel confiant,je veux bien admettre la bonne foi les propos de l’entourage du premier ministre et les siens aujourd’hui prononcés au Sénat.D’un naturel confiant,je veux bien prendre en compte les propos du groupe Mittal selon,lesquels « Pour lui, "ce qui a été annoncé par la Commission européenne est en parfaite cohérence avec ce qui figure dans l'accord signé avec le gouvernement français.

"Cela ne signifie en aucun cas l'abandon du projet Ulcos", affirme-t-il. "Cela signifie qu'aujourd'hui, dans l'état actuel des recherches, étant donné les difficultés techniques rencontrées, le projet Ulcos remis dans le cadre de l'appel d'offre NER 300 – phase 1 – ne peut être mis en place", conclut-il sans plus de précisions.

Reste que la décision de la Commission sur l’appel d’offre ULCOS devait intervenir entre le 13 et 20 décembre comme confirmé par M.Martin lors d’une manifestation des salariés de Florange.

martin ulcos.jpg

http://video-streaming.orange.fr/actu-politique/edouard-m...

Il faut bien admettre que M.Mittal et son équipe ont eu assez de temps pour réfléchir ,penser aux aspects techniques indispensables à emporter une partie de cet appel d’offre.C’est cela qui semble bien paradoxal pour un groupe de cette importance.

Les écrits restent,le parles s’envolent,c’est la différence fondamentale entre cet accord et les palabres électoralistes du candidat Sarkozy,ainsi pour être plus clair,vous trouverez les parties intéressant le projet ULCOS contenues dans l’accord Ayrault/Mittal.

ulcos 4.jpg

ulcos 5.jpg

 

 

A charge des services de l’état de mobiliser nos chercheurs comme prévu par le premier ministre et au sous préfet Marzorati d’être très attentif aux actions entreprises par le groupe Mittal en la matière.

Seul une vigilance de tous les instants permettra le succès de cet accord.

Quant à celles et ceux dans la majorité et l’opposition qui tentent de se faire un peu de publicité sur ce dossier,merci de la  mettre en veilleuse comme le sont les hauts fourneaux à Florange.

Je pense en particulier à certains membres de l’opposition qu’on n’a pas vu à la manœuvre sous le dernier mandat et qui aujourd’hui jouent au matamore.Je pense en particulier au sénateur Grosdidierqui ferait mieux de penser à prendre quelquesleçons de moralité au lieu de faire le malin en faisant mine,aujourd’hui,de s’intéresser au sort de ces pauvres métallos de Lorraine dont il se foutait il y a encore 15 jours.Je précise à M.Grosdidier que ceux pour lesquels il a la plus grande des attentions n’attendent rien de lui…

 

 

A lire :

Matignon:l'accord avec Mittal «toujours valable», malgré le retrait d'ULCOS à Florange

Or, l'accord conclu entre le gouvernement et le groupe sidérurgiste pour sauver Florange, repose sur la mise en place d'Ulcos.

Jean-Marc Ayrault avait accepté l'arrêt des hauts fourneaux, à condition qu'il n'y ait pas de plan social et qu'il y ait une activité alternative mise en place, à savoir le captage et le stockage de CO2. Pour Matignon, l'accord est néanmoins «toujours valable.»

http://www.leparisien.fr/economie/florange-arcelormittal-...

Il faut trouver un repreneur dans les délais si nous voulons ULCOS

http://www.nathalie-griesbeck.fr/2012/11/il-faut-trouver-...

 

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu