target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

10/11/2012

Sarkozy:Barack m’a tuer…

Sarkozy:Barack m’a tuer…

fb sarko, romney.jpg

baroin,sarkozy,romney,fillon,copé

INTERVIEW - Le député de l'Aube appelle la droite à réfléchir à la défaite de Mitt Romney.

L'ex-ministre de l'Économie vient de publier son Journal de crise (JC Lattès).

LE FIGARO. - Votre expérience de la crise vous rend-elle indulgent avec vos successeurs?

François BAROIN. - Ce livre évoque deux années exceptionnelles durant lesquelles la solidité des États et leur avenir étaient en jeu. Nous sommes passés tout près du précipice. Cette expérience si proche de nous dans le temps doit nous rendre encore plus responsables dans notre expression politique. Elle doit également inspirer à l'actuel gouvernement la conscience de la zone de risques dans laquelle il se trouve toujours.

Au risque de quoi?

La France ne peut être le seul pays en Europe à fuir toute réforme structurelle. Certains acteurs financiers ont parié des dizaines de milliards de dollars sur l'éclatement de l'euro: ils voudront récupérer leur mise. Le risque, c'est qu'après avoir testé l'Espagne, le Portugal, l'Italie, qui se sont engagés dans des réformes de structure, ils ne s'attaquent un jour à notre pays, qui a beaucoup d'atouts, ce qui fragiliserait encore plus notre économie.

Traité de stabilité budgétaire, hausse de la TVA… La gauche opte-t-elle pour la continuité avec votre politique?

À Châlons-en-Champagne, François Hollande a enterré sa campagne présidentielle en défendant la limitation du déficit à 3 % et en acceptant finalement la ratification du traité de stabilité négocié par Nicolas Sarkozy. Cela va évidemment dans la bonne direction. Quoi qu'il ait dit avant l'élection, il n'avait en réalité pas d'autres choix, l'Allemagne nous aurait tourné le dos. Sur la compétitivité, le rapport Gallois va dans la bonne direction. Mais les choix faits par le gouvernement reflètent les ambiguïtés de la majorité qui a soutenu François Hollande avec un seul objectif commun: battre Nicolas Sarkozy. Par idéologie, ils ont supprimé la TVA sociale qu'ils rétablissent aujourd'hui, et le système de crédit d'impôt qu'ils proposent n'est rien d'autre qu'une niche fiscale.

Ces ambiguïtés vont-elles conduire les Verts à sortir du gouvernement?

Cette majorité de rencontre qui a porté François Hollande à l'Élysée sera difficile à tenir. Les écologistes ont-ils les moyens de rompre avec le PS à la veille des municipales? Ce n'est pas à moi de répondre. Mais à un moment, François Hollande devra trancher entre ceux qui par exemple souhaitent maintenir une filière nucléaire créatrice de richesses et ceux qui veulent un retour à la marine à voile et à la lampe à huile.

Que reprochez-vous à la campagne de Nicolas Sarkozy entre les deux tours?

Je ne fais pas mienne l'analyse de certains qui considèrent que Nicolas Sarkozy est remonté en déplaçant le centre de gravité de la campagne à droite. Cela n'a pas permis de réunir une majorité de Français sur sa candidature. Les Français ont salué le combattant infatigable, ils ont été époustouflés par son énergie intacte au service de l'État et des intérêts de la France. Son rôle historique sera reconnu dans la sauvegarde de l'euro et dans la protection de l'épargne des Français. Nous assumons l'ensemble du quinquennat mais n'oublions pas que nous avons perdu toutes les élections depuis 2007. Que les régionales ont été perdues au lendemain d'un débat sur l'identité nationale. Je pense qu'il y a beaucoup à apprendre de la réélection de Barack Obama mais aussi de la défaite de Mitt Romney. Le Parti républicain a réduit sa base électorale en déplaçant son centre de gravité sur sa droite. Ce qui leur est arrivé nous est arrivé aussi et je ne souhaite pas que l'UMP, grand parti de gouvernement, perde de vue la logique de rassemblement qu'avait souhaitée Jacques Chirac à sa création.

Est-ce la ligne de fracture entre François Fillon et Jean-François Copé?

J'apporte mon plein et entier soutien à François Fillon, parce que je pense que son expérience de l'État est une chance pour l'UMP et ses militants. Il rassemble autour de lui des parcours et des personnalités d'une grande diversité. Et si nous nous retrouvons à ses côtés, c'est que nous considérons qu'il est le mieux à même aujourd'hui de rassembler notre famille politique.

Copé fait-il une erreur en s'inscrivant dans la poursuite de la campagne?

Je ne partage pas son analyse. La crise favorise le développement des extrêmes,à droite comme à gauche. La réponse que l'UMP doit apporter consiste en un projet économique pour sortir de la crise et un projet social pour en contenir les effets. Mécaniquement, ceux qui se réfugient dans les extrêmes verront leur nombre se réduire.

Que se passera-t-il si Copé l'emporte avec une ligne qui ne vous agrée pas?

Quand on fait de la politique, on s'inscrit dans une logique de victoire. Et je fais campagne pour la victoire de François Fillon.

Par Jean-Baptiste Garat

http://www.lefigaro.fr/politique/2012/11/09/01002-2012110...

Je souhaite bon courage à M.Baroin pour faire admettre son analyse aux militants de son parti.Certains de commentaires,ci-dessous,sont du niveau du Front national de Papa.Quand un gus reproche à la gauche d’avoir voter pour Jacques Chirac en 2002,( Gapi2911,nardo1789) tu comprend que le corpus idéologique de ce mouvement a radicalement muté.L’UMP,je le repète et je le répéterai encore,est le pendant du parti républicain amaricain.Fillon sera de la tendance Romney gouverneur,Copé le Tea party.c’est dire que l’aveznir de ce mouvement est fortement compromis compte tenu qu’il est flanque de sérieux concurrents de part et d’autre de son spectre politique.Au contraire de la situation américaine où seuls deux partis dominent

Qu’il sera long le chemin  pour faire changer ce parti totalement gangréné par Sarkozy et Buisson.Moi,je crois que l’union ne sera pas plus possible.Dans les deux cas,Fillon ou Copé,il y aura une rupture à l’UMP… 

Aristochat

L'avenir de la France est au Centre, pas au centre mou, réttaché à la droite.

Le mouvement démocrate doit triompher en France, comme aux Etat-Unis.

Le 10/11/2012 à 17:39

kris15

si la droite revient au centre,elle est fichue! c'est quand sarko a commencé son ouverture à gauche que les électeurs de droite militants ont été crispés et c'est quand,sous l'impulsion de buisson,que le potentiel de son electorat est passé de 25 à 48%! bon dieu leur faut-il manquer de flair pour pencher vers le centre mou:il y deja hollande,borloo et bayrou!

Le 10/11/2012 à 17:03

Jipé du Nord

Appartenant justement au centre mou, je me permets de vous dire qu'en ce qui concerne Borloo, vous vous trompez.

Sans Borloo, Sarkozy n'aurait jamais été président.

Le 10/11/2012 à 17:17

Aristochat

Borloo 'était accroché à Sarkozy, son parti sera un satellite de l'UMP.

Il nous faut un vrai centre, le Mouvement Démocrate.

Bayrou avait en 2007 un excellent programme, en particulier pour réduire la dette.

Il est revenu en 2012 avec un programme réaliste et chiffré.

Mais les électeurs ont préférés, crire au ère Noël.

Le 10/11/2012 à 17:44

marinm

Faux.
Beaucoup connaissent ce jeu de mots si proche de la réalité : "Courage, Fillon"...
Seul, J.-Fr. Copé a la stature, l'autorité et le volontarisme nécessaires pour être un bon Chef de parti.
Quant à Mitt Romney, son échec est heureux : cet intégriste mormon aurait été un danger majeur pour la paix dans le monde. Si Barrack Obama mène une politique qui s'apparente à celle d'un Sarkozy, celle d'un Mitt Romney est plus proche de celle d'un Le Pen...
Exit Baroin !

Le 10/11/2012 à 16:45

Gapi2911

Baroin, c'est Chirac ; Chirac c'est rad-soc, donc encore pire que la gauche caviar de Hollande : des traîtres et des incapables

Le 10/11/2012 à 17:08

michel andre debelair

a force de vouloir aller a droite l'umpva se retrouver dans les bras du FN
il ne restera que Fillon et peut etre borloo s'ils sont intelligents et qu'ils s'entendent
on ne peut comme font actuellement ces deux candidats a la presidence de lump diviser pour mieux regner c'est dans le rassemblement que tout se fera ou alors ce parti est appeler a la demolition
dire que ce sont ces prise de positions la qui ont amener les socialos au pouvoir que l'on en a tirer aucune leçon bien au contraire on continue a prendre les theories de mr buisson et comme on a ete deja une fois dans le mur c'est avec delectation que l'on va y aller une seconde fois
malgre 7 defaites électorales on a absolument tirer aucun enseignement du pourquoi du comment
c'est aberrant

Le 10/11/2012 à 15:41

Jipé du Nord

Je suis de ceux qui pensent que la droite ne pourra se relever que lorsque tous les sarkozystes auront pris leur retraite, ce qui va nous prendre entre 10 et 20 ans.

Cela ne me gêne pas tellement. Ce gouvernement de gauche très modérée, assez courageux pour entreprendre de front les problèmes de la dette et du chômage, respectueux de l'indépendance de la justice et de des médias me convient assez bien.

Le 10/11/2012 à 16:05

cloberval

Barouin est devenu ministre des Finances Budget en trépignant.Si c'est ça qu'il appelle être au centre ça ne marchera pas auprès des électeurs.

A mon avis ce qui a le plus fait perdre la campagne 2012 c'est que le centre sous la pression de Bayrou depuis 2007 et avec l'aide des déçus du Sarkozysme interne (en clair ceux qui n'avaient pas le poste convoité ) ont empêché une politique plus droitière (refus du discours de Grenoble par exemple) et ont perturbé de l'intérieur la campagne de Sarkozy la qualifiant de droitisation.

Si la droite ne peut pas être à droite et si le centre droit ne tolère que lui même le risque de scission n'est pas avec le centre de l'UMP (d'ailleurs il est partiellement et réalisé et tout canalisé pour un retour à droite par l'UDI) mais à droite. Par exemple un parti populaire et de la droite forte entre l'UMP et le FN prendrait toutes les voix les plus à droites de l'UMP et les opposants au PS et à la gauche du FN.

Le 10/11/2012 à 15:15

charlin

Bayrou ???
avant l'heure c'est pas l'heure et après l'heure c'est plus l'heure ...
Exit Bayrou qui nous a fait un joli cadeau et qui n'a même pas eu un tracteur neuf en retour .

Le 10/11/2012 à 17:12

Jipé du Nord

charlin,

les grands hommes ne sont pas toujours récompensés par le peuple, c'est un fait connu.

Par exemple, les Anglais n'ont pas gardé Churchill après la guerre.

Le 10/11/2012 à 17:18

charlin

il a une gueule de premier de la classe en train de faire de la lèche à son prof ...

Le 10/11/2012 à 15:14

ANNGE06

Rassembler pour faire quoi ?
De belles promesses pendant la campagne électorale et une fois en place , on ouvre à Gauche et à la Multiculturalité ( qui ensuite vous crache dessus ) , on ne karcherise rien du tout , on fait semblant de faire les gros yeux aux immigrés mais on continue de faire rentrer 200 000 immigrés / an légalement ( plus tous les illégaux .....) pour permettre à certains employeurs ( des particuliers aux grands patrons ) de garder les salaires au plus bas ( à titre d'exemple , je n'emploie chez moi que des Européens que je rémunère décemment : jardinier à 16 EUR/ h et femme de ménage à 13 EUR / h ) .
Toute la Gauche brossent les "devenus français" dans le sens du poil afin qu'aux élections ils votent pour eux ( 93 % ont voté pour Hollande ) . Ils vont même donner le droit de vote aux immigrés pour conserver ou gagner quelques Communes aux prochaines élections municipales de 2014 (et quelques Sénateurs ensuite)
Le FN fait dans le populisme ( retraite à 60 ans , sortie de l'Euro , etc ...) aux élections Présidentielles et Législatives pour toucher quelques subsides .
JF Copet choisit un discours plus droitier mais ne sera pas élu car ce n'est pas bien de dire qu'on est de Droite ( même certains adhérents UMP ont honte de dire qu'ils sont de Droite ).
Je crains malheureusement que la décadence de l'Occident soit inéluctable . Merci à nos gouvernants qui , depuis 1968 , ont laissé le MAL s'installer dans nos écoles et nos médias .
Un adhérent UMP qui n'y croit

Le 10/11/2012 à 15:08

jean BLEUN

Fillon = 9000EUR de dette par francais
Fillon est co responsable de la ruine de la france de 2007 a 2012
IL A AUGMENTE LA DETTE DE 50% soit 600MdsEUR
Endettement Fillon = 9000EUR par hab francais

endettement en 2007 = 1200MdsEUR
19400EUR/hab francais
1200 milliardsEUR/62 millions

endettement FILLON en 2012 = 1800MdsEUR
29000EUR/hab francais
1800 milliardsEUR/62 millions

Le 10/11/2012 à 15:07

Sirius85

La recherche de la frange la plus à droite à était fatale à Sarkozy et à Mitt. Coppé fait la même erreur. Rechercher la sympathie du centre, oblige l'adversaire à venir soit sur ses terres ou alors à rechercher sur son aile extrême. Coppé fait de la copie de Sarkorzy en beaucoup plus mauvais !

Le 10/11/2012 à 15:01

G3R

Je ne suis pas d'accord avec M. Baroin. Il ne s'agit pas ici d'élire un Président de la République mais un chef de parti. Un chef de parti doit rassembler son parti, pas un électorat hétéroclite en vue de gagner une présidentielle. En 2016 lors des primaires pour désigner un candidat le mieux placé pour rassembler un large panel afin d'emporter les futures Présidentielles peut-être qu'à ce moment là Fillon sera le meilleur. Chaque chose en son temps.

Le 10/11/2012 à 14:46

dubet2

Nuancé et subtil, à l'image du lecteur lambda du journal.

Le 10/11/2012 à 14:21

jirel

Obama a été élu grâce aux votes des femmes aussi ; et la minorité asiatique et indienne, vous lui faites lire la charia. Votre haine vous aveugle

Le 10/11/2012 à 13:48

mijuna

Ne pas avoir voté Sarkozy parce qu'il refusait une alliance avec le FN est une décision ridicule, je regrette de vous le dire. Vous parlez du pouvoir de nuisance de la gauche, mais vous y êtes pour quelque chose car vous avez favorisé l'accès au pouvoir d'un parti qui va complètement à l'encontre de vos idées. Ne rejetez pas votre responsabilité sur Sarkozy

Le 10/11/2012 à 15:01

dubet2

Le FN ne semble pas assez à droit pour vous...

Le 10/11/2012 à 14:22

l'oeil13

100% D'ACCORD.

Le 10/11/2012 à 14:00

nardo1789

et ne pas oublier que ce sont aussi les gens dits de gauche qui ont ré-élu J.Chirac ! tout est à refaire mais pas avec des vieux. (le temps ne fait rien à l'affaire)

Le 10/11/2012 à 13:47

banari83

BRAVO ! 100% raison

Le 10/11/2012 à 12:35

Philippe Champy

largement d'accord. Fillon Baroin, c'est toujours le chiraquisme, qui nous a fait tant de mal. Mais Guaino est de la même veine. N'oubliez pas que c'est lui l'immortel auteur du slogan sur la fracture sociale et qu'il s'inscrit dans la filiation des gaullistes de gauche, style Seguin.

Le 10/11/2012 à 11:38

dubet2

Non, la formule de "fracture sociale" était de M. Gauchet.

Le 10/11/2012 à 14:23

lueursdelaube

H Guaino s'est élevé avec vigueur contre toute forme de repentance !

Le 10/11/2012 à 14:11

marie therese BAUTHIER

d'accord avec vous, Copé est plus offensif et c'est nécessaire pour contrer cette gauche donneuse de leçon, mais qui est loin d'être intègre. On permet tout à la gauche, mais rien à la droite; Il faut se battre contre ces idées complètement faussées, et là Copé est de taille.
La gauche a été élue grâce aux voies de l'extrême gauche révolutionnaire et des communistes, il ne faut pas l'oublier !
Est t-il louable de s'associer à des extrêmes pour la gauche ??? personne ne s'en offusque !
la droite ne s'associe pas à l'extême droite, c'est plus droit, plus courageux et ça doit être précisé haut et fort !
Fillon que je respecte et dont je reconnais la valeur, ne me parait pas le mieux placé pour être le président de l'UMP.

Le 10/11/2012 à 12:45

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu