target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

08/11/2012

UMP:Un Joffrin vaut tous les dessins

UMP:Un Joffrin vaut tous les dessins...

L’incroyable incohérence de l’opposition

Par Laurent Joffrin
Directeur du Nouvel Observateur

La légèreté et le mépris dont font preuve l'UMP et ses complices de la presse sont inquiétants pour le débat public.

joffrin,cope,fillon,hollande,ayrault

 

Certains hebdos s’interrogent encore cette semaine, tels des coucous suisses, sur la crédibilité de François Hollande. Mais depuis un mois, la question de la crédibilité s’adresse d’abord et avant tout… à l’opposition. La mauvaise foi, le dogmatisme, la désinvolture ou le mépris avec lesquels l'UMP ou le Medef commentent les affaires publiques ont quelque chose d’inquiétant pour la démocratie.

Depuis plus d’un mois, la droite ne cesse de fustiger l’inaction du gouvernement, ses hésitations, ses atermoiements et ses reculs. Il est vrai – l'Obs l’avait lui-même souligné – que le nouveau pouvoir aurait pu entamer plus vite son action de réforme et éviter de passer un été entier à se contenter de détricoter l’héritage Sarkozy. Mais à partir de septembre ce paysage a changé. Le gouvernement a présenté son budget et lancé plusieurs réformes importantes. L’opposition peut – doit - contester ces décisions, réfuter les présupposés de cette action, mettre en garde sur leurs conséquences et faire des contre-propositions. Tel est son rôle. Mais comment peut-elle, en même temps accréditer la fable ridicule de l’inaction de l’équipe Hollande ? Même mauvaises, les mesures fiscales prises par le gouvernement Ayrault sont néanmoins les plus spectaculaires, les plus impopulaires, les plus austères prises depuis longtemps. Sans aucun souci de la vraisemblance ou de la logique, l'UMP dénonce ces réformes fiscales qui lui déplaisent tout en proclamant qu'on ne fait rien, et donc qu'elles n’existent pas. Tout est bon pour abreuver la gauche de mépris. Tout et n’importe quoi.

Le comble du ridicule est atteint avec le rapport Gallois. Abreuvé de critiques avant même qu'on connaisse le fond de l’affaire, le gouvernement, tout en faisant remarquer qu'il n’était pas engagé par le rapport, a assuré qu'il en appliquerait l’essentiel. Peu importe pour l’opposition. Jean-François Copé a fait campagne en expliquant que le rapport était enterré avant même d’avoir vu le jour, qu'Ayrault et Hollande ne feraient rien pour la compétitivité des entreprises françaises, qu'on était en face d’un vide abyssal surmonté par un hologramme de président dont la silhouette flottait furtivement dans les couloirs de l’Elysée. Toutes accusations parfaitement gratuites, appuyées sur une absence totale d’information et dispensées sans le moindre commencement de démonstration. C’est ainsi avec la droite française : il est entendu que la gauche n’est pas au niveau, qu'elle n’a rien à faire au pouvoir.

Dans sa myopie hargneuse, l’opposition et le Medef en sont même venus à tresser des lauriers à Louis Gallois, qui explique dans son texte que l’industrie française est depuis 10 ans en plein déclin, qu'elle perd des parts de marché, que les déficits sont insupportables, que les produits français ne sont pas à la hauteur, etc. "Oui Gallois a cent fois raison", dit l’UMP. "Gallois parle d’or", dit Laurence Parisot. Détail insignifiant : mais qui, au fait, dirigeait l’industrie française et le gouvernement pendant les 10 ans en question, sinon les adhérents du Medef et les responsables de l’UMP ? Tout à leur obsession propagandiste, ces Gribouille ne voient pas qu'en portant Gallois aux nues, ils condamnent sans appel leur propre bilan. Pas grave, du moment qu'on dit du mal des socialistes…

Le réveil est brutal depuis mardi. Contrairement aux élucubrations distillées par les leaders de l'UMP et reprises à l’unisson par la bruyante fanfare de la presse conservatrice, le gouvernement applique, comme annoncé, le rapport Gallois. Il a même décidé un allègement de charges de 20 milliards sous forme de déduction fiscale, et une nouvelle réduction des dépenses publiques de 10 milliards. C’est le plan le plus sévère et le plus ambitieux qu'on ait mis en oeuvre depuis longtemps en faveur de l’industrie française. Prise d’un accès tardif d’honnêteté, Laurence Parisot a dû concéder que ses demandes avaient été prises en compte. C’est la gauche du parti qui fait la grimace, et le Front de gauche qui crie à la trahison. On suppose que l'UMP va maintenant présenter ses excuses aux citoyens, pour avoir seriné pendant un mois un discours hautain fait d’un mélange de contrevérités et de procès d’intention.

Il y aurait pourtant des choses nettement plus intelligentes à dire pour critiquer l’action gouvernementale, par exemple en contestant sa stratégie sur le fond au lieu de s’acharner à mettre en question la légitimité d’un gouvernement élu régulièrement… Mais celles-là, le citoyen en sera privé. On comprend mieux, aujourd'hui, pourquoi l'UMP a perdu toutes les élections nationales et locales depuis cinq ans.

http://tempsreel.nouvelobs.com/laurent-joffrin/20121107.O...

 

Bien évidemment,je suis d’accord avec M.Joffrin.A l’heure où M.Obama appelle à la collaboration avec les républicains,à l’heure ou M.Romney serait tenté par cette hypothèse à laquelle Tea Party est totalement opposé,on voit où se situe l’UMP et une certaine presse.Comme les américains,les français ne veulent plus de ces méthodes…

Il est symptomatique de comparer les deux premières années du mandat de M.Obama et les débuts de François Hollande.Il est clair que M.Obama a repris le manche après ces deux premières années des lors qu’il a changé d’équipe,changé de communication et de communicants,enfin qu’il a pris toute la mesure de sa fonction.C’est exactement ce qui va se passer avec le mandat de François Hollande.Lui reste à faire le gros dos,engager les reformes un peu dures pour son électorat mais pas pour l’avenir du pays,à mettre un coup de pied dans la fourmilière et surtout changer de communication.Si on aura noté l’excellent boulot de M.Valls pendant la campagne présidentielle –certains lui reprochaient son excès de pointillisme – on devrait à l’Elysée reprendre les méthodes qui ont fonctionné.Tous les détails comptent et laisser à la droite le moindre clou à enfoncer est une erreur magistrale qui mine l’autorité et l’image du président.

Encore aujourd’hui lors de la réunion marquant les signatures des premiers contrats  d’avenir on a entoure le président de jeunes .C’est bien,c’est un contrat qui s’adresse a cette population mais est-il indispensable de la faire.Les français ont compris que ce contrat s’adressait à eux.Est-il indispensable d’entourer le président de jeunes et charmantes personnes qui manifestement n’en avait rien à foutre.(pardon)

Quelle image pour les français,quelle image pour nos jeunes.

Ce sont ces petits détails,en l’occurrence celui-là est une grosse erreur,qui nuisent à l’image du président.Si certains  à l’Elysée pensent qu’il n’en a pas assez avec des Copé Fillon et des corbeaux qui croassent au dessus ne notre pays,qu’ils continuent.

Enfin,nous ne souhaitons pas de voir François Hollande singeait l’autre prétentieux qui portait tous les jours un nouveau costume à 3000€ et plus,une montre à 55 000 euros,des chemines et boutons de manchettes Charvet,des chaussures sur mesure et ses initiales sur ces chemises mais il y a des limites,il y a un minimum.Un abruti de l’UMP a monté un site sur ses cravates,les medias s’en sont emparées et on continue à fournir des cravates qui glissent sur ses chemises.C’est un détail mais ça fait petit à petit un travail de sape dans l’opinion.Le président doit être impeccable,c’est leur représentant.c’est notre représentant

C’est leur président,ce n’est pas un cadre moyen ou supérieur qui  s’habille le matin à la va vite parce qu’il en retard.

Etre normal,ce n’est pas être débraillé.

Il faut se ressaisir.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu