target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

15/10/2012

Copé:il confond François Hollande avec Geoffroy Didier

Copé:il confond François Hollande avec Geoffroy Didier

On ne dit pas « au pied » au président,M.Copé…

cope drogue.jpg

Jean-François Copé, secrétaire général de l'UMP, a demandé lundi "solennellement à François Hollande de trancher dans la journée" sur la question de la dépénalisation du cannabis.

http://www.lepoint.fr/politique/drogue-cope-demande-a-hol...

 

Avant tout,merci à une pointure du Parti socialiste de faire comprendre une bonne fois pour toutes  à ce pitre que M.Hollande est président de la république et qu’il lui doit le respect que lui confère sa fonction.

Il n’est pas un de ses petits préférés du style Peltier ou Didier qui  me  font penser aux petits minets d’Henri III.Tout  apprêté pour passer à la télévision…Tout gai…

Passée l’élection à l’UMP tout ce beau monde va se retrouver  à la bonne place:à la cave.

Voila ce que pense François Hollande de la dépénalisation du cannabis,celle de M.Montebourg est plus éloquente encore.On aurait du conseiller à M.Copé de relire Le Point ou de regarder les videos des débats de la primaire socialiste.

holl cann.jpg

 

http://www.dailymotion.com/video/xl48ds_faut-il-legaliser...

 

can holl.jpg

Cannabis _ François Hollande dissipe la fumée - Le Point.pdf

Quant à prétendre que M.Peillon est partisan de la dépénalisation du cannabis,il n’y a que M.Copé est ses petits copains pour y croire.Le malheur pour le ministre de l’éducation est qu’il a oublié qu’il est face à des crapules qui n’ont comme seule ressource de maquiller les propos de leur adversaire et mentir éhontément  à longueur de journées.Ils se moquent du fond et de l’intérêt général.Leur seul intérêt pour l’instant c’est de se faire mousser pour se faire élire président de l’UMP.

Ils sont prêts à n’importe quoi pour y parvenir.Ce Copé est pathétique.

On avait assimilé Nicolas Sarkozy à Pétain,moi pour ma part je n’hésite pas à comparer cet espèce de ludion à Doriot en lui rappelant que la dernière fois qu’on a demandé aux français de dénoncer – témoigner,mon œil – c’était un très mauvaise époque pour notre en pays.

Enfin,que doit on faire dans ce beau,pays de France écouter religieusement les œuvres de M.Copé sur les pains aux chocolat ou réfléchir à des solutions à des problématiques qui à l’heure d’aujourd’hui ne sont pas réglées par les moyens mis en œuvre.

Qu’un minsitre de l’éducation confronté à une consommation massive de cannabis dans les établissements scolaires pose ce problème et demande un débat,voila qui me semble normal.Qu’il le fasse en ces circonstance un peu moins.d’autant qu’il sait que ce problème a déjà été ose à François Hollande et à M.Ayrault et que ça a failli finir en jus de boudin.Confere l’exploit de Mme Duflot chez M.Bourdin.

Dorénavant,un petit conseil à ce sujet:il ya deux ministres compétents en la matière ,M.Valls et Mme Taubira,ils sont chargés de porter la parole du gouvernement dans ce domaine:pas de dépénalisation du cannabis voilà le credo.

peillon can.jpg

http://www.youtube.com/watch?v=30Z5OWL9nRY

peillon dro.jpg

 

« Interrogé plus précisément sur la dépénalisation, M. Peillon a affirmé: "C'est une question qui se pose sérieusement, de savoir si nous ne pourrions pas lutter contre ces trafics en organisant par l'État...", avant de s'interrompre pour critiquer "les millions de bobos qui, paraît-il sont les mêmes qui font les commentaires, mais vont se servir dans ces proches banlieues".

Le ministre faisait référence à un article publié dimanche par Le Parisien sur les clients "bobos" parisiens qui vont acheter leur cannabis à Saint-Ouen.

"Comme ministre de l'Éducation nationale, c'est un sujet qui concerne directement notre jeunesse. Il y a une économie parallèle dans ce pays, c'est l'économie de la drogue. Alors, on peut lutter par les moyens de la répression, je suis absolument pour", a-t-il avancé. "Mais en même temps je vois que les résultats ne sont pas très efficaces, parce que ça fait combien d'années et combien de lois qu'on nous dit ça?", a argumenté le ministre.

"Donc la question est posée, et je souhaite qu'on puisse avancer sereinement", a-t-il ajouté. Evoquant l'ancien ministre de l'Intérieur Daniel Vaillant qui avait posé ce débat, il a dit : "Je lui ai donné raison à l'époque. Je le fais encore aujourd'hui".

http://www.lepoint.fr/politique/drogue-peillon-se-prononc...

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu