target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

07/10/2012

Copé:Déjà petit il n’aimait pas François le sarthois.

Copé:Déjà petit il n’aimait pas François le sarthois.

Savait-il qu’il serait obligé de l’affronter après la défaite du petit aux grands pieds!

 

cope fillon laicite.jpg

http://www.youtube.com/watch?v=5FfC5GErSX8&feature=pl...

P’tit déjà,il n’était pas aimé…

etiene pinte.jpg

Etienne Pinte a estimé que Jean-François Copé devait démissionner s'il n'était pas d'accord avec le Premier ministre. Le sujet de la discorde : le débat sur la laïcité.

Dernière minute : François Fillon a recadré Jean-François Copé qui l'a accusé de "ne pas jouer collectif" dans le débat sur la laïcité. Mais ce dernier a maintenu ses propos, lors d'une réunion à l'Elysée, a-t-on appris auprès d'un participant.

Une nouvelle pièce à ajouter au désormais volumineux dossier du débat sur la laïcité qui déchire la majorité ces derniers jours : "S'il n'est pas d'accord avec le Premier ministre, c'est-à-dire avec un Premier ministre que le président de la République a choisi, il a toujours la possibilité de donner sa démission de secrétaire général de l'UMP, et à mes yeux, plus tôt il le fera, mieux ça vaudra, afin de ne pas être le fossoyeur de l'UMP".

La charge est signée du député Etienne Pinte sur Canal + ce mardi et adressée à Jean-François Copé qui la veille, reprochait à François Fillon de ne pas "jouer collectif" à propos du ditdébat. "À la question Craignez-vous la stigmatisation... (des musulmans) ?, il n'aurait pas dû répondre ce qu'il vous a répondu", a taclé le député-maire de Meaux invité du Grand Journal. Le Premier ministre avait laissé entendre quelques réserves quant à la poursuite de ce débat.

 

Ce mardi, le député UMP des Yvelines, connu comme très proche de François Fillon a ajouté que "jamais sous la Ve République un secrétaire général d'un mouvement ne s'est attaqué de façon si violente et brutale à un chef de gouvernement". Des propos dont il n'a pas hésité à répéter ce matin dans d'autres médias.

Un "ministre disait ces jours-ci: "quel est le bilan de Jean-François Copé au bout de quatre mois à la tête de l'UMP ?". Et ce ministre répondait: 'Des débats pourris et une majorité au bord de l'implosion'. Alors tirons les conséquences", a ainsi poursuivi Etienne Pinte sur RMC. C'est un "coup de poignard dans le dos" du secrétaire général de l'UMP, ajoute-t-il sur Europe 1. C'est "sous la pression" du patron de l'UMP que Nicolas Sarkozy a souhaité le débat, mais maintenant il faut que "le président de la République recadre Jean-François Copé", a-t-il encore fait valoir, en concluant : "Le porte parole du gouvernement François Baroin ainsi qu'un certain nombre de ministres et de parlementaires dont je suis souhaitent l'annulation d'un tel débat".

 

Hier le porte-parole du gouvernement avait en effet déclaré : "Je crois qu'il faut certainement mettre un terme à tous ces débats". Une énième dissonance de voix autour d'un débat pourtant organisé à l'initiative de la majorité le 5 avril prochain.François Baroin n'est pas depuis revenu sur ses propos, bien qu'il ait été annoncé par des responsables de l'UMP qu'il allait le faire le jour même.

http://www.metrofrance.com/info/etienne-pinte-invite-jean...

 

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu