target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

25/09/2012

Assemblée nationale:M.Accoyer n’avait pas eu le temps de le faire

Assemblée nationale:M.Accoyer n’avait pas eu le temps de le faire.

 

bartolone,accoyer,ump,ps,hollande

 

Bartolone met l'Assemblée nationale à la diète

bartolone an.jpg

Analyse Le Président de l'Assemblée nationale propose notamment une baisse des indemnités de frais de mandat.

Par CHARLOTTE ROTMAN

Moi, président...Moi, président de l'Assemblée nationale... Son speech aurait pu commencer comme ça. C'était la tonalité. Ce mardi matin, le socialiste Claude Bartolone, élu au perchoir il y a trois mois, a dévoilé devant des journalistes parlementaires sa «feuille de route», pour rendre l'Assemblée «plus exemplaire, plus ouverte, plus utile». (1)

«Zéro euro de plus pour le budget»

Pour lancer le chantier de la rénovation, Claude Bartolone a parlé «philosophie». Mais aussi «chiffres». Parce qu'à l'heure d'une crise de confiance entre les élus et les Français, le blabla ne suffit plus. Il faut donner des preuves.Il l'a fait,avec un certain pragmatisme, parfois teinté de prudence. «Sans tabou, sans hystérie», a-t-il assumé.

Claude Bartolone a annoncé que l'assemblée entrait «dans l'ère de la sobriété budgétaire».  Cela tient en un slogan: pour la durée de son mandat, «zéro euro de plus pour le budget». Une gestion «à l'euro prêt» permettra d'appliquer une baisse de 3% du budget de l'Assemblée. Quelques exemples parlants: fin des voyages aériens en «first class», suppression de la «classe affaire pour les voyages de moins de cinq heures», etc. Lui même en arrivant à ses fonctions, avait baissé son indemnité de président de 30%.

Le budget sera certifié par la cour des Comptes, qui fera son entrée au Palais Bourbon, dès le budget 2013. Une première. Cette mesure est «indispensable pour démontrer à nos concitoyens que leur assemblée n'a rien à cacher», a martelé le président.

Claude Bartolone a également évoqué ce qu'on appelle «la réserve parlementaire», presque 90 millions d'euros par an destiné à financer des investissements soutenus par les députés dans leurs circonscriptions, et souvent critiquée pour son opacité. Elle sera répartie de manière «équitable», au «prorata des effectifs de chaque groupe politique». A la fin de l'année, une liste des subventions sera rendue publique.

Une mission confiée à un déontologue

Il n’a pas non plus laissé dans un tiroir la sulfureuse question des enveloppes de frais de représentations. D'un montant de 6412 euros par mois, qui s’ajoute à leur rémunération de 5189 euros net, l'IRFM (indemnité représentative de frais de mandat) est laissée à la libre disposition des élus, qui peuvent, sans rendre de compte, acheter un costume, financer une permanence dans leur circonscription...ou tout autre chose. Claude Bartolone propose la réduction de 10% de son montant. Ce qui dégagera 4,4 millions d'euros qui seront «mobilisés en faveur de l'amélioration de la situation des assistants parlementaires». Le montant global sera évalué, après une mission de six mois, dévolue à un «déontologue» qui sera nommé début octobre.

Chaque année, dorénavant, les députés, devront faire une déclaration sur l'honneur que ces dépenses sont bien destinées à l'exercice de leur mandat. Cela suffira-t-il à apurer certaines pratiques? Bartolone ne veut pas aller plus loin. Il se refuse à exiger des factures et une transparence totale. Ce serait «une fausse piste qui affaiblirait le mandat des députés», se justifie -t-il. Et ça, lui président, «gardien orthodoxe de la liberté des parlementaires», il ne laissera faire.

 (1) Pas de chance, au même moment, la nomination de son épouse à son cabinet... publiée le jour même dans «Le Bulletin Quotidien», faisait la joie des réseaux sociaux.

http://www.liberation.fr/politiques/2012/09/25/bartolone-...

 Mme Bartolone conseille son mari à l’Assemblée Nationale

http://lelab.europe1.fr/t/mme-bartolone-conseille-son-mar...

On s’étonne de voir l’UMP réagir aujourd’hui  une situation qui perdure depuis l’accession de M.Bartolone à la présidence du conseil genéral de Seine St Denis.Reste que c’est pour le moins maladroit et un peu imbécile,si vous me le permettez,au moment où un président socialiste réussit enfin à mettre un bémol aux avantages incompréhensibles pour certains que les parlementaires s’octroyent.

Une fois de plus,l’UMP a trouvé une petite bistouille,bien amenée il est vrai,ce qui lui permet de faire passer,selon elle,les dispositions annoncées par le président de la assemblée nationale qu’eux n’avaient pas eu le courage de mettre en ouvre.

Il faudrait,en tout état de cause,que les socialistes fassent un peu attention a ce qu’ils font.Quand on a en face un bande de petits roquets qui font de la politique comme on joue avec Twitter,formules lapidaires,pas de fond,toujours dans l’immédiateté,on se méfie.

bartolone an depenses.jpg

http://www.dailymotion.com/video/xtv2lz_claude-bartolone-...

 Le chahut organisé par l'UMP à l'assemblée nationale.

an vide.jpg

http://www.lcp.fr/emissions/les-questions-au-gouvernement...

Les socialistes ne donnaient pas leur part aux chiens lors de la précédente législature,force est de constater qu'en la cas présent c'est un bordel totalement organisé.Je m en félicite à la vérité,l'UMP se dévoile petit à petit.S'il est vrai que, peu de français suivent assidument les séances de questions au gouvernement,le peu qui le font seront les meilleurs messagers.

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu