target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

11/09/2012

Hollande:S’il n’existait pas ils auraient inventé…

Hollande:S’il n’existait pas ils auraient inventé…

petrole,hollande,prix a la pompe,le figaro

Les carburant augmente,c’est ballot.La faute à qui, je vous le donne Emile François Hollande.il aura fait baissé les prix à la pompe,ce n’était pas assez,il ne l’aurait pas fait c’était un mou,un incapable,un président absent et que sais je encore…

« Pourtant, le pétrole n'a pas augmenté et l'euro s'est apprécié « précise le Figaro en toute bonté,ils auraient pu aller au but tout de suite :c’est la faute à Hollande aurait mieux sonner aux oreilles de certains de ses lecteurs,pardon électeurs.

Or le gouvernement a maintenu,jusqu’alors,sa baisse de 3 centimes,on n’a pas entendu les distributeurs annonçaient qu’ils renonçaient à la leur.Qui  ment…Je pose la question aux lecteurs et électeurs du Figaro et au rédacteur de cet article.

Le commentaire de Lambert Camille,un peu moins foireux que ceux des militants UMP qui pullulent sur le site du Figaro,est peu sur puisque le journal de référence de la droite indique que le pétrole n’augmente pas lecteur…L’affirmation de ce même quotidien selon laquelle « Le dispositif mis en place ne protège pas les automobilistes des évolutions des marchés du pétrole et des devises » l’est encore moins pour les mêmes raisons.

Posons la question des questions:depuis 10 ans quel est le gouvernement de droite qui a trouvé les moyens techniques et financiers pour que nos automobilistes ne soient plus victimes des évolutions du pétrole et des devises et pourquoi Le Figaro exigerait-il d’un gouvernement de tocards de les trouver….

Le mieux est toujours l’ennemi du bien,chers rédacteurs et éditorialistes du Figaro, n’oubliez pas que les français ne sont pas tous lecteurs de votre journal.Heureusement.

En un mot,vous en faites trop pour être crédibles.

Trop n’est pas assez…

Le Figaro,le même qui aujourd’hui publie cette affirmation le 11 courant « le dispositif mis en place ne protège pas les automobilistes des évolutions des marchés du pétrole et des devises. » expliquait le 7 août que la hausse des carburants était due à la hausse du pétrole,le 10 courant que les prix étaient trop élevés et injustifiés…le 11 ils sont stables.

Or jamais le président de la république a prétendu influencer les prix du brent,il a par contre promis de mettre en place le système réclame à cor et à cri par la droite qui n’a rien fait et la presse de droite qui soutenait le gouvernement qui n’a rien fait en la matière.il a promis de bloquer les coûts à la pompe,il les a baissés.Si certains ne supportent pas de plus sen mettre plein les poches ou pas assez,ce n’est pas la faute de M.Hollande mais plutôt des amis du Figaro…

Quant à la stabilisation des cours,le Fgaro se contredit comme en témoignent les article de l’Express joint et le tableau joint à l’article« La hausse du carburant s'explique par celle du pétrole. » publié dans ses pages.Encore merci mesdames et messieurs du Figaro de nous démontrer,chaque jour,qu’il y a ceux qui travaillent et ceux qui pérorent.

L’argument de vos amis pendant la campagne présidentielle jetés à la figure de l’opposition vous va comme un gant.

Pétrole: le Brent à 115 dollars mardi midi.

« A son plus haut niveau de ces trois dernières semaines en dépit de statistiques mitigées, sinon sombres, le cours du brut semble lui aussi parier sur le lancement d'un nouvel assouplissement quantitatif par la Fed, demain soir.Vers 13 heures 20, la prochaine échéance du contrat sur le baril de Brent de mer du Nord gagnait ainsi 0,2% à 115 dollars, le baril WTI américain restant stable à 96,6 dollars. » 

http://votreargent.lexpress.fr/indices/petrole-le-brent-a...

Pétrole: prix trop élevés et injustifiés

AFP Mis à jour le 10/09/2012 à 12:20 | publié le 10/09/2012 à 12:16

« Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre perdait 14 cents, à 96,28 dollars, dans les échanges électroniques matinaux en Asie, tandis que le baril de Brent de la mer du Nord pour même échéance perdait 7 cents, à 114,32 dollars.
Vendredi, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre s'était apprécié de 89 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), à 96,42 dollars à la clôture.
A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour même échéance, échangé sur l'Intercontinental Exchange (ICE), a fini à 114,25 dollars, en hausse de 76 cents. »

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2012/09/10/97002-2012091...

La hausse du carburant s'explique par celle du pétrole

Publié le 07/08/2012 à 18:43

INFOGRAPHIE - Chaque semaine depuis fin juillet, le baril de brent reprend 3 à 4 dollars,ce qui représente une augmentation importante.

hausse du carburant.jpg

L'accalmie sur le prix des carburants a été de courte durée. Elle aura duré de fin avril à début juillet. Tout juste de quoi permettre aux Français de réaliser quelques économies sur leur facture d'essence juste avant de partir en vacances.

Car, depuis le début du mois de juillet, le prix des carburants est nettement reparti à la hausse. En cinq semaines, le litre d'essence super sans plomb 95 (SP95) est ainsi passé de 1,5 à 1,57 euro en moyenne. Le gazole, qui représente près de 80 % de la consommation de carburants en France, a, lui, progressé de 1,34 à 1,40 euro le litre. «Ces hausses sont directement liées à l'évolution du pétrole brut, explique Jean-Louis Schilansky, président de l'Union française des industries pétrolières (Ufip). Depuis le mois de juillet, le baril de brent est passé d'environ 90 dollars à 110 dollars.» Chaque semaine depuis fin juillet, le baril de brent reprend 3 à 4 dollars, ce qui représente une augmentation importante. Et le prix du carburant suit cette évolution, avec un décalage compris entre une semaine et dix jours.

http://www.lefigaro.fr/conso/2012/08/07/05007-20120807ART...

Le prix de l'essence repart déjà à la hausse

Par lefigaro.fr Mis à jour le 11/09/2012 à 09:24 | publié le 11/09/2012 à 09:03

 

petrole,hollande,prix a la pompe,le figaro

 

Le dispositif mis en place ne protège pas les automobilistes des évolutions des marchés du pétrole et des devises.

La baisse de 6 centimes obtenue par le gouvernement ne tient pas. Le diesel et le sans plomb 95 ont repris en moyenne 1,5 centime cette semaine. Pourtant, le pétrole n'a pas augmenté et l'euro s'est apprécié.

La promesse aura été de courte durée car le prix des carburants semble repartir à la hausse. Selon le site spécialisé Carbeo,sur la semaine écoulée,le litre de diesel a repris 1,4 centime d'euro (à 1,421 euro) et celui du sans plomb 95, 1,6 centime (à 1,61 euro). Ainsi, la baisse de 6 centimes d'euro,obtenue fin août par le gouvernement après plusieurs jours de négociation avec les acteurs du marché -moyennant un manque à gagner pour l'État et des marges rognées pour les distributeurs- n'a pas tenu longtemps.

Conformément à sa promesse de lutter contre la cherté des carburants, le gouvernement avait baissé fin août de 3 centimes par litre les taxes sur le gazole et l'essence, et négocié avec les industriels un coup de pouce supplémentaire d'un à trois centimes, selon leurs possibilités. Ces mesures doivent s'appliquer pendant trois mois, le temps pour le gouvernement de mettre en place un dispositif pérenne contre la cherté des carburants (sans doute sous la forme d'aides ciblées).

Malheureusement, le dispositif mis en place ne protège pas les automobilistes des évolutions des marchés du pétrole et des devises. Il ne garantit pas non plus que les distributeurs jouent le jeu.

Pour l'instant, les marchés ne plombent pas le porte-monnaie des consommateurs français. Sur le marché du pétrole, les cours sont restés stables la semaine dernière: à New York, le baril est resté autour de 96 dollars tandis qu'à Londres, le Brent s'est accroché à 114 dollars. Quant à l'euro, il s'est apprécié: aujourd'hui, l'euro vaut presque 1,28 dollar. Or un euro plus fort permet d'acheter le pétrole (libellé en dollar) moins cher.

Lambert camille

La BCE ayant fait des efforts pour les dettes d'état , il faut bien que les spéculateurs se trouvent de nouveaux terrains de jeu pour se gaver : le pétrole et les matières premières.

http://www.lefigaro.fr/conso/2012/09/11/05007-20120911ART...

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu