target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

30/08/2012

Le Figaro:Ca devient très très lourd

Le Figaro:Ca devient très très lourd...

 fig ayrault.jpg

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/08/29/20002-20120...

 Ca c’est pour appâter le bourgeois….

Ca c’est pour celui qui continue à lire Le Figaro

"Nous sommes heureux que le Premier ministre soit venu, c'est un geste important", a-t-elle dit. "Sa visite témoigne du fait que nous voulons travailler ensemble et que nous avons bien renoué les fils du dialogue".

Le Medef attend maintenant un document que prépare le ministre du Travail, Michel Sapin, pour se prononcer sur son éventuelle participation à une négociation sociale, a-t-elle ajouté. "Rien n'est fermé, tout reste possible. Va-t-on ouvrir une négociation sociale ? On le saura dans trois semaines environ", a-t-elle dit.

"Il y a plus de chances aujourd'hui qu'il y en avait le soir de la conférence sociale au mois de juillet, ça ne fait pas de doute, mais il faut attendre le document d'orientation que Michel Sapin est en train de préparer pour que nous nous prononcions de manière définitive". Laurence Parisot a expliqué que certains patrons regrettaient l'absence de mesures concrètes dans le discours du Premier ministre mais elle a salué la ligne tracée par Jean-Marc Ayrault.

"Il a eu un discours dont les orientations nous conviennent. Le Premier ministre a parlé de compétitivité", a-t-elle dit. "Vous pouvez rencontrer plein de chefs d'entreprise qui se sont sentis un peu frustrés par le discours du Premier ministre parce que certains espéraient des mesures concrètes"

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2012/08/30/97002-2012083...

Déception où ça,la frustration qu’évoque Mme Parisot tient à l’impatience de certains patrons.Ceux qui militent  à l’UMP comme le patron du Medef bouches du Rhône.A la vérité le Figaro est l’allié objectif de l’aile dure de la CGT et du Gonflant parce que ceux là ne veulent pas que notre pays connaissent des relations sociales apaisées.Quel est le problème de voir un premier ministre discuter avec la première organisation patronale,quel problème y-a-t-il à voir un premier ministre discuter avec la première centrale syndicale de salariés…il faut être raisonnable.Pour quelle raison un ministre a fortiori un premier ministre de gauche ne pourrait-il pas aller discuter avec une organisation patronale.Sommes nous en guerre sociale,les patrons français serait-ils des ennemis de notre pays,les salariés et leurs syndicats serait eux aussi des ennemis de notre pays vus de l’autre coté.Tout cela n’est que plaisanterie et mauvais coups politiques.

Lors de la conférence nationale sur l’emploi,y-a-t-il eu des meurtres dans les couloirs.

Que veut on ?Que nous continuions à nous étriper…que voulons nous une société comme celle que met en place Chavez au Venezuela ou comme celle qui a été mise en œuvre en Allemagne ou dans les pays du nord de l’Europe.…Voulons nous enfin une société où les conflits se règlent par la négociation ?ou par l’opposition frontale ?

La lutte n’est pas une fin mais un moyen en dernier ressort…Il faut que notre pays s’habitue à discuter,à négocier…Pendant 5 ans nous avons tous souffert de ce climat de guerre civile,nous nous sommes débarrassés des principaux responsables de cet état de fait,de guerre de classe car mes chers  amis ceux qui nous clamaient au Trocadéro qu’ils refusaient la luttes des classes l’avaient bien remises au goût du jour dans notre pays. Devons nous revenir à cette période néfaste pour notre pays,il faut inventer des nouvelles méthodes et accepter qu’il y a des patrons d’un coté et des salariés de l’autre.Sans l’effort partagés et consentis des uns et des autres,notre pays partira à la dérive et nous aurons tout perdu.

Laissons les partenaires sociaux se réunir sous la houlette du gouvernement il sera temps de réagir après les premières propositions.M. Mélenchon et c’est triste à constater M. Thibaut,pour des raisons de tambouille interne,veulent jeter de l’huile sur le feu.Les français jugeront  à leur juste valeur leurs actions et mots d’ordre…et la France continuera son petit bonhomme de chemin.Jusqu’où et jusqu'à quand.

M.Poutou  a osé déclarer que la politique de M.Hollande était la même que celle de Nicolas Sarkozy,qu’il aille le dire aux mères de famille qui ont reçu leur versement d’allocation de rentre scolaire,qu’il aille le dire aux jeunes qui vont retrouver un premier emploi,qu’il aille le dire aux jeunes étudiants qui vont pouvoir entreprendre une formation de professeur sans l’angoisse du lendemain…qu'il aille le dire le dire aux salariés qui partiront à 60 ans,qu’il vienne me le dire à moi !Les auditeurs de RMC auxquels ont a demandé de juger cette poutonade l'ont jugée comme il fallait.

Bien sur rien n’est parfait dans le meilleur des mondes,un peu plus 100 jours de mandat et on juge une politique…c’est désolant et infâmant.J’en viens  à me demander quelle est la différence entre Messieurs Poutou, Mélenchon et les sires Thréard et Rioufol…

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu