target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

09/07/2012

Guaino :Menteur ou Mythomane…

Guaino:Menteur ou Mythomane…

Alors que tout le monde,patrons,syndicats,élus,responsables économiques,responsables politiques se félicitent qu’on puisse organiser une conférence et non un sommet bidon au cours duquel M.Sarkozy parlait tout seul et se battait pendant ces heures fameuses,celles qu’évoquent feu le conseiller spécial,comme un beau diable pour faire passer ses couleuvres,M.Guaino vint nous gâcher la fête.Il est dans l’oppostion,c’est normal.Reste que les arguments développés par le conseiller spécial de M.Buisson,de M.Sarkozy pardon,s’emmêle un peu les pinceaux.

D’abord au plan des institutions,M.Hollande est président de la république et pas premier ministre.Si ce grand gaulliste a accepté cette modification de fonctionnement de nos institutions qui voulait que M.Sarkozy était tout autant président que premier ministre,c’est son affaire.Un seul constat s'impose:gaulliste il ne l’est plus,seguiniste encore moins.Un homme qui n’a rien à redire de la stratégie de M.Buisson,acceptée par M.Sarkozy ne peut se réclamer du grand homme et de Philippe Séguin.Enfin soyons clair,M.Buisson n’ a pas menacé son candidat pour qu’il accepte  ses idées et propositions…cette campagne est celle de M.Sarkozy,elle a vu resurgir les tréfonds de l’idéologie bushiste qui anime le candidat de la droite imbécile.

De Jaurès à Maurras,et M.Guaino continue  à pérorer…

Ensuite,les propos de M.Guaino révèlent un singulière vision du respect des participants à cette conférence.Ainsi tous les syndicalistes y seraient présents pour des clopinettes alors qu’ils se félicitent de cette initiative.Un manque de respect pour M.Roubaud,patron de la CGPME qui s’en félicite lui aussi.

Apparemment,il n’y a que M.Guaino pour trouver à redire…Il est vrai qu’il a été incapable de réunir sereinement les responsables économico-sociaux de notre pays plus d’un journée sans provoquer une bronca.C’est une petit jalouse ce Guaino.

Mais au fait qui est M.Guiano,un conseiller spécial d’un ancien président,aujourd’hui député comme les autres…dépité comme tous les autres,ni plus ni moins.

Bonnes vacances M.Guaino et merci de nous foutre un peu la paix.

Pour conclure,je voudrai vous rapporter une petite anecdote..il paraitrait que M.Guaino récitait tous les matins aux collaborateurs de l’équipe de campagne la lettre de Guy Moquet…M.Buisson quittait la salle…

Guy Moquet en 2007,Maurras en 2012,il peut être fier de lui M.Guaino !

Petit précis de dialogue syndical par Henri Guaino

guaino.jpg

Par Delphine Legouté

"Cette grand-messe, il n'en sortira rien. C'est de la communication." Henri Guaino n'a pas vraiment foi en la conférence sociale de deux jours qui commence ce 9 juillet. Invité de Radio classique et Public Sénat, il met en avant la méthode Sarkozy: lui aurait maintenu "un dialogue constant" avec les syndicats durant son mandat.

Pendant la campagne, Nicolas Sarkozy avait fustigé les "corps intermédiaires qui s'interposent parfois entre le peuple et le sommet de l'Etat (...), qui en vérité confisquent la parole des Français".

"Sarkozy est resté des heures avec les leaders syndicaux"

Le dialogue social ne se résume pas à ces rencontres un peu solennelles, il est constant. Il ne se passe rien dans ce genre d’événements, c’est une mise en scène, sans doute nécessaire.

Il n’en sortira rien.

Invité de Radio classique et Public Sénat ce lundi 9 juillet, Henri Guaino voit dans la conférence sociale de deux jours un simple outil de "communication". Ce fidèle de Nicolas Sarkozy en profite pour y opposer son "dialogue constant avec les responsables syndicaux":

Le président de la République a reçu tous les leaders syndicaux de façon régulière, permanente, souvent en tête à tête et puis dans des réunions collectives.

Il n’a pas consacré un petit discours d’ouverture, mais il est resté des heures, trois heures, quatre heures à discuter avec les leaders syndicaux.

Ceux qui disent le contraire sont des menteurs !

Ce "dialogue constant" vanté ce lundi par l’ancien conseiller de Nicolas Sarkozy n’avait pas empêché le candidat de partir en guerre contre les "corps intermédiaires" durant la campagne, particulièrement contre les syndicats qui, pour beaucoup, ont ouvertement appelé à voter à gauche. Le 19 février, lors d'un meeting à Marseille, il fustigeait ainsi ces :

« corps intermédiaires qui s'interposent parfois entre le peuple et le sommet de l'Etat (...), qui en vérité confisquent la parole des Français. ».

http://lelab.europe1.fr/t/petit-precis-de-dialogue-syndic...

La video sur Public Sénat.

guaino,sarkozy,hollande,ayrault

http://www.publicsenat.fr/vod/en-route-vers-la-presidenti...

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu