target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

19/06/2012

UMP:Dans la série ,c’est nous les plus forts mais les français n’ont pas compris.

UMP:Dans la série ,c’est nous les plus forts mais les français n’ont pas compris.

Il parait que l’ancien président de la république,pourvu qu’il n’aille pas en prison,disait de cette charmante personne qu’elle était la meilleure ministre du budget qu’il avait connue.Il disait la même chose a propos de M.Estrosi quand ce dernier était ministre de l’ Industrie…Que des meilleurs je vous dis !

Les craintes sur l'économie espagnole «excessives» pour Pécresse

11 avril 2012

 pecresse.jpg

 

La porte-parole du gouvernement estime que les réformes entreprises par l'Espagne devraient lui permettre de redresser sa situation.

Les craintes qui s'expriment ces derniers jours sur les marchés internationaux au sujet de la situation économique et financière de l'Espagne sont, pour la France, «excessives», a jugé mercredi la porte-parole du gouvernement Valérie Pécresse.

«Nous jugeons les craintes qui s'expriment aujourd'hui sur la santé économique de l'Espagne excessives», a déclaré Mme Pécresse en rendant compte des travaux du Conseil des ministres.

«Nous pensons que le gouvernement de Mariano Rajoy est en train de mener une politique de réforme structurelle courageuse, nécessaire, qui est de nature à améliorer la croissance potentielle de l'Espagne et à provoquer le redressement espagnol», a-t-elle ajouté.

«Il est évident que les inquiétudes qui s'expriment sur l'Espagne viennent essentiellement du fait que l'Espagne, qui devait l'année dernière réduire son déficit à 6%, n'a pu (...) réaliser son équilibre budgétaire qu'à 8%», a poursuivi la ministre du Budget devant la presse.

«Ca montre, si le besoin en était, et ça donne une preuve supplémentaire aux Français de l'importance qu'il y a à tenir ses engagements de réduction des déficits», a souligné Mme Pécresse, «aujourd'hui, le redressement des dépenses publiques est une condition première du retour de la croissance».

En dépit des efforts de réduction des déficits mis en œuvre par le gouvernement espagnol, la situation s'aggrave sur les marchés, où les taux auxquels l'Espagne se finance sur les marchés se rapprochent des 6%, un niveau jugé insoutenable dans la durée.

http://www.liberation.fr/economie/2012/04/11/les-craintes...

Le 12 juin 2012…

cinq questions.jpg

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/06/12/20002-20120...

 Pas de chance pour Mme Pecresse et pour les espagnols.

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu