target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

12/06/2012

Morano:La poissonnière et l’héritière.

Morano:La poissonnière et l’héritière.

Il fut un temps où Mme Morano n’avait pas encore compris qu’elle avait des valeurs communes avec le FN… Elle était encore toute au service de Nicolas,militante jusqu’au but de l’enfer.Depuis tout a changé,plus de chef et un avenir incertain.Plus députée,elle a du souci à se faire la Nadine.Vous imaginez Mme Morano allait pointer à l’ANPE ou solliciter un boulot au niveau de salaire – je ne parle de compétences,vous l’aurez compris,qu’elle  percevait grâce à son protecteur.Chez Prioglio peut être!

Celle qui nous rabâchait que c’est un honneur de servir la France est devenu une obsédée par sa place de députée – sa planche de salut -.La France elle s’en fout,seuls les 5000€ l’intéresse sinon plus de gamelle à la fin du mois.

Que, Me Morano aille travailler ne serait-ce qu’un an à la place de toutes celles et ceux qui ont perdu leur emploi pendant ces dernières cinq années,qu’elle aille goute la gamelles des Restos du Cœur,elle purra plus aisément après parler d’assistanat.Pour l’instant,ce qu’elle recherche c’est de conserver une bonne place au chaude pendant 5 ans de plus..

Ouste,dehors…

Morano dénonce la «châtelaine de Montretout»

morano rtl 3.jpg


Nadine Morano était l'invitée, dimanche, du «Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro».

Pour la ministre, le programme de Marine Le Pen est «cataclysmique».

Invitée dimanche du «Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro», Nadine Morano a déclenché l'artillerie lourde contre Marine Le Pen. La candidate du Front national apparaît dans les sondages comme la principale bénéficiaire des soubresauts de la crise, même si François Bayrou progresse lui aussi. Mais le héraut du MoDem reste un allié potentiel de Nicolas Sarkozy au second tour de la présidentielle, alors que la fille de Jean-Marie Le Pen, elle, a fait du président sortant sa cible privilégiée.

Appliquant les consignes de l'Élysée, le soldat Morano s'est donc lancé à l'assaut de celle qu'elle a baptisée «la châtelaine de Montretout», en référence à la demeure de la famille Le Pen à Saint-Cloud. «Marine Le Pen joue un personnage. Elle a beaucoup de talent pour faire oublier que c'est une héritière», a accusé la ministre de l'Apprentissage. L'«héritière de Jean-Marie Le Pen» et, au-delà de la génétique, «l'héritière d'une pensée politique». «C'est une bonne oratrice», a aussi reconnu Nadine Morano, pour ajouter aussitôt: «Elle parle de patriotisme alors que ce n'est pas une patriote, c'est une nationaliste.» Pour l'ex-députée de Meurthe-et-Moselle, dont chacun connaît les origines modestes, la candidate FN «berne les ouvriers» par des «propositions intellectuellement malhonnêtes». «Si nous sortions de l'euro, a assuré la ministre, ce sont les ouvriers qui en souffriraient le plus.» Selon elle, pas de doute: Marine Le Pen «est dangereuse à un niveau encore plus élevé que François Hollande» et le programme du FN est «cataclysmique pour la France et spécifiquement pour les personnes les plus fragiles et les plus modestes».

«Le débat démocratique doit se faire»

Contrairement à certains dirigeants de la majorité, pour qui ce serait un problème, du point de vue de la démocratie, que la candidate investie par le FN n'obtienne pas ses 500 parrainages, Nadine Morano se refuse à exprimer un avis sur la question. Elle s'est contentée d'un sibyllin «je pense que le débat démocratique doit se faire», avant d'expliquer: «Moi, je suis respectueuse des élus locaux, je n'ai pas de consigne à donner. C'est à eux de faire leur choix de signature.»

Voilà pour le FN et sa championne. Mais le PS et son candidat n'ont pas été épargnés non plus. Pour l'artilleuse de l'UMP, «les observations de Standard & Poor's condamnent de facto le programme de François Hollande.» Pire: «Il ne tient pas la route,et s'il était jugé par les agences de notations,il ne pourrait même pas être mis en œuvre.» Autant dire que Nadine Morano n'a «aucun regret» d'avoir qualifié les propositions de François Hollande de «dangereuses pour la France»: «Je persiste et je signe, a-t-elle confirmé. Il mettrait la France dans une situation telle que nous pourrions nous retrouver dans la situation de l'Italie, voire de la Grèce.»

http://www.rtl.fr/actualites/politique/article/nadine-mor...

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu