target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

07/06/2012

Merki Mme Aubry,merki M. Mélenchon…

Merki Mme Aubry,merki M. Mélenchon…

Comment la gauche risque de perdre une circonscription avec 40.5% des suffrages au premier tour

La gauche en grand danger sur la 1° circo des P.O.

1 ere po.jpg

 

La première circonscription tient toutes ses promesses. Oui, il y aura du suspense. Et peut-être même des grosses surprises. Le sondage Ifop/Fiducial concernant le 1er tour de dimanche porte les ingrédients d'un second tour explosif.

Crédité de 23 % d'intentions de vote, le candidat Front national devrait passer l'obstacle et être confronté au sortant UMP qui prend la tête avec près de 30 %. Reste une inconnue, et de taille : la gauche. Représentée par deux candidats - un PS et un Front de gauche -, se qualifiera-t-elle dimanche soir ? Et si oui, qui la représentera ? Dans cette hypothèse, les sondeurs donnent pour l'instant l'avantage au socialiste.

1/ Le sortant UMP Mach bousculé

Qu'ils sont loin les 46,56 % réalisés par Daniel Mach au 1er tour des législatives 2007. La vague rose déferlant jusque sur ce territoire, les sondés accordent un frêle 29,50 % au député UMP sortant. Pas assez pour aborder le second tour sereinement. Mach prend bien sûr la tête, recueillant 82 % des bulletins Sarkozy du 1er tour de la présidentielle, 20 % des voix Bayrou, 11 % du vote Le Pen et même 10 % de Mélenchon, mais seulement 66 % de ses électeurs du 1er tour de 2007.

Comme attendu, le maire de Pollestres aborde un second tour difficile face à un candidat frontiste dopé aux intentions de vote et, selon les sondeurs, face à un troisième adversaire issu d'une gauche qui peine à désigner son représentant.

2/ Aliot aussi haut que Le Pen
Pour l'Ifop, Aliot a déjà gagné. Du moins son pari d'arriver devant les candidats de gauche. Il se paie au passage le luxe d'afficher des intentions de vote équivalentes au score réalisé sur cette circonscription par Marine Le Pen (23 % contre 23,64 %). Bref, Louis Aliot a de quoi s'enfiévrer à la lecture du sondage. Il se glisse entre une droite à qui, de facto, il taille des croupières et deux candidats de gauche. Une configuration idéale pour le n° 2 du FN qui ne doit ce score qu'à la fidélité de l'électorat frontiste (84 % de voix Le Pen, 95 % de voix 'Aliot-2007') que Mach et sa sensibilité 'Droite populaire' n'ont pas séduit. Le compagnon de Marine Le Pen et conseiller régional fait le plein, le meilleur score FN du département, et valide son ticket pour un second tour dont il sera l'arbitre incontesté.

3/ Avantage PS en cas de triangulaire
Commençons par l'hypothèse optimiste pour la gauche : il y aura un candidat au second tour. Un léger avantage de 2 points (peu significatif pour l'Ifop) va au socialiste Cresta qui recueille 20 % d'intentions de vote contre 18 % au Front de gauche. Car malgré un Jean Vila très au-dessus du score réalisé ici par Mélenchon à la présidentielle (18 % contre 11,97 %), le maire de Cabestany reste derrière Jacques Cresta. Le socialiste surfe sur la vague rose et le 'vote utile' qui donnerait une majorité à Hollande à l'assemblée, principal argument de campagne des socialistes. Avec ses 20 %, il peut espérer figurer au second tour.

Vila n'abandonne certainement pas tout espoir d'y accéder aussi, mais à la lecture du sondage, ce sera plus difficile. D'ici dimanche, l'un des deux peut se détacher et provoquer une triangulaire. Reste à savoir lequel.

4 /Gauche : le risque d'élimination
La lecture du sondage permet aussi d'envisager l'hypothèse pessimiste pour la gauche. A savoir, son absence au second tour. Dimanche, tout sera question de participation. Si les électeurs se mobilisent peu, la gauche pourrait rater la marche et ne pas passer ce premier tour. Le PS donné à 20 %, et encore plus le Front de gauche donné, lui, à 18 % ne sont qualifiés qu'in extremis sur le papier. Une participation en deçà de 59 %-60 % et la gauche disparaîtrait du paysage. Au premier tour des dernières législatives, en 2007, la participation avait été de 59,19 % sur cette circonscription.


http://www.lindependant.fr/2012/06/06/1er-tour-le-fn-pass...

Grave cette circonscription, très grave.Pensez que M.Aliot réalisait un score de 6.74% en 2007,aujourd’hui il est en à 23%...Si le pari de M. Sarkozy et son compère Copé de vouloir siphonner les voix du FN par un discours buissonnier avait été un echec,en voila un désaveu sans appel.Desaveu également de l’antienne qu’on nous sert à grand renfort de commentaires de spécialistes et expert de tout poil :le France serait définitivement à droite….Une circonscription bien ancrée à  droite au demeurant -l’UMP réalisait en 2007 le score de 46.56% - est prête à basculer à gauche au bout de 5 ans de mandat du petit au grand pied et de son serviteur local,député de la droite populaire en plus.Sans les embrouilles entre Mme Aubry et M. Mélenchon,le tour était joué et sans l’apport des voix du FN au regard des résultats du 1er tour.40.5% pour la gauche pour à peine 30% pour l’UMP…

Que de beaux résultats pour l’UMP à la mode Copé.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu