target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

05/06/2012

Quand Mme Duflot sert la soupe à M.Ciotti !

Quand Mme Duflot sert la soupe à M.Ciotti !

Cannabis : pour Ayrault,quand Duflot parle, le gouvernement ne «dit rien»

duflot rmc.jpg

Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a confirmé que le gouvernement était contre la dépénalisation du cannabis, après les déclarations de sa ministre au logement Cécile Duflot qui s'est prononcée favorable ce matin. 

Est-ce le premier gros couac de la communication gouvernementale ? Ou la première boulette de la ministre du logement ? La ministre du Logement, Cécile Duflot, a plaidé pour la dépénalisation du cannabis en France mardi matin, une position inverse de celle du gouvernement et notamment de son ministre de l'Intérieur, Manuel Valls. Quelques heures plus tard, le Premier ministre a rectifié le tir affirmant que son gouvernement n'avait «rien dit».

Duflot : «Il faut considérer que le cannabis c’est comme l’alcool et le tabac»
Invitée de RMC - BFM-TV ce matin, Cécile Duflot s'est prononcée pour la dépénalisation, comme le prône EELV, le mouvement dont elle est la chef de file. Elle a tenu à préciser que ce n'est pas la ministre du Logement qui s'exprimait, mais la responsable d'Europe Ecologie - Les Verts (EELV). «Notre objectif est double. C’est de faire baisser le trafic et d’avoir une politique de santé publique. Il faut considérer que le cannabis c’est comme l’alcool et le tabac, même régime», détaille Cécile Duflot. Une déclaration qui fait du bruit, puisqu'elle est le contraire de ce que prônent les socialistes. François Hollande s'est déclaré opposé à la dépénalisation du cannabis durant toute la campagne. «Nous connaissons la question de l'importance, hélas, de cette consommation. Donc je ne veux pas donner le moindre signal de renoncement à une dissuasion par rapport à cette consommation de cannabis», avait-il déclaré. 
Ayrault : «Le gouvernement n'a rien dit sur ce sujet»
Sans surprise, le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, interpellé mardi par la presse dans les couloirs du Sénat a pris ses distances avec sa ministre dès le début de l'après-midi. «Le gouvernement n'a rien dit sur ce sujet», a lâché le chef du gouvernement, interrogé à plusieurs reprises à l'occasion de son déplacement au Sénat pour participer à la réunion hebdomadaire du groupe PS. Pas étonnant, la ligne de conduite des socialistes sur cette question est connue. Il n'a jamais été envisagé dans le programme de dépénalisation. Au cœur de la campagne, François Rebsamen, le maire socialiste de Dijon, spécialiste des questions de sécurité au PS, avait évoqué la «contraventionnalisation» du cannabis, mais sa proposition avait été aussitôt désavouée par François Hollande. Son ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, est évidemment sur la même position. 
Ciotti dénonce «le double langage de la gauche»
A droite, on pointe du doigt «le double langage de la gauche». Le député UMP et spécialiste de la sécurité, Eric Ciotti, dénonce dans un communiqué «le double langage» de la gauche. «Déjà pendant la campagne des élections présidentielles, des proches de M. Hollande tels que M. Rebsamen ou encore sa partenaire Mme Joly s'étaient prononcés en faveur d'une dépénalisation du cannabis, lançant un signal destructeur pour l'autorité morale de l'État», dénonce Éric Ciotti. «Aujourd'hui, l'angélisme qui explique que le cannabis est une substance sympathique qui ne comporte aucun danger est de retour au gouvernement», poursuit le député des Alpes-Maritimes.

http://www.leparisien.fr/politique/cannabis-ayrault-prend...


Apparemment quand tout se passe bien,il faut une ou un écolo pour faire le buzz  ou mettre le bin’s,ça c’est plus français…

M.Placé lui estime que l’on peut se passer d’une force de dissuasion nucléaire indépendante alors que le programme de François Hollande est parfaitement clair à ce sujet.Je vous en rappelle les termes tel que rapportés par L’Express » Cependant, le maintien de la dissuasion nucléaire française dans ses deux composantes, sous-marine et aéroportée, est l'un des premiers engagements pris par François Hollande en matière de Défense durant la campagne électorale. Le président de la République s'est engagé à ne pas faire du budget de la Défense "une variable d'ajustement". Le chef de l'Etat à néanmoins averti que la Défense contribuera, au même titre que les autres ministères, à l'objectif de redressement des finances publiques. »(1)  

Cette option a également été envisagée par l'inspection générale des finances (IGF), dans un rapport dont le contenu a été révélé lundi par le quotidien Les Echos. Toutefois, une réduction ou une stabilisation des dépenses militaires nécessiterait selon l'IGF "la mise en œuvre de réformes structurelles de grande ampleur" et "une réflexion sur la stratégie et le format des armées". 

Bien évidemment l’UMP s’est jetée comme une puce sur la tête d’un pouilleux sur ce nouveau coup d’éclat de l’écolo de pointe.Si un gel de 0.4 millions d’euros peut être envisage comme le préconise l’IGF,pour le reste c’est le programme de M.Hollande qui doit être mis en œuvre lui seul et rien d’autre.C’est pour cela que nous l’avons élu.

Là dessus,Mme Duflot vient mettre son grain de sel pour rappeler que son mouvement est partisan de la dépénalisation de l’usage du cannabis.Après une bonne séquence sur le logement,voilà le « bin’s » du jour.

Une fois de plus l’UMP en la personne de M.Ciotti est monté à l’abordage:

« Déjà pendant la campagne des élections présidentielles, des proches de M. Hollande tels que M. Rebsamen ou encore sa partenaire Mme Joly s'étaient prononcés en faveur d'une dépénalisation du cannabis, lançant un signal destructeur pour l'autorité morale de l'État», en poursuivant «Aujourd'hui, l'angélisme qui explique que le cannabis est une substance sympathique qui ne comporte aucun danger est de retour au gouvernement»…Mais la réponse à M.Ciotti est contenue dans le même article qui reprend sa réaction  totalement mensongère,comme d’habitude l’UMP à la godille tente de se refaire une sante en travestissant et attaquant  tout  et n’importe quoi…Y compris la photo du président.Quand on en arrive à un tel point,c’est qu’on est bien mal dans ses pompes et que le défaite pointe.

La position des socialistes et du gouvernement sur ce sujet,la voila….bien différentes que celle que rapportées M.Ciotti. » Pas étonnant, la ligne de conduite des socialistes sur cette question est connue. Il n'a jamais été envisagé dans le programme de dépénalisation. Au cœur de la campagne, François Rebsamen, le maire socialiste de Dijon, spécialiste des questions de sécurité au PS, avait évoqué la «contraventionnalisation» du cannabis, mais sa proposition avait été aussitôt désavouée par François Hollande. Son ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, est évidemment sur la même position. « .

M.Ciotti a oublié la gifle qu'a admistrée M.Ayraul à sa minstre."le gouvernement n'a rien dit, tout est dit....en 5 mots.Lui oil a lupe son coup en un mot comme en cent.Un coup de Ciotti dans l'eau,en somme!

Au, lieu de perdre du temps à raconter n’importe quoi sur des sujets de cette importance ,M.Ciotti devrait s’atteler avec ces amis de l’association des amis de Nicolas Sarkozy à préparer un vrai programme pour notre pays,le développer,le travailler et nous le proposer en 2017.Cela donnera du temps au temps comme disait un autre François et à nous des vacances…

Quant à Mme Duflot,il va falloir lui expliquer que lorsqu’on est ministre on adopte le programme de celui qui vous a nommée et pas celui de son parti.Ainsi devant le petit piège tendu par M.Bourdin,c’est son travail on ne peut lui reprocher,on doit répondre comme un ministre solidaire de son gouvernement en disant que pour l’instant ce n’est pas à l’ordre du jour et que le gouvernement donnera sa position en temps utile.L’allusion au programme des Verts n’est plus de circonstance puisque Mme Duflot est ministre de la république et plus secrétaire générale de ce parti.A moins qu’après les élections législatives ,elle le redevienne aussi rapidement qu’elle a été nommée.Je crois sincèrement que ça lui pend au nez…

Nous avons eu trop de mauvais exemples lors du dernier quinquennat au cours duquel trop de ministre intervenaient à tort et à travers dans des secteurs qui n’étaient pas les leurs en semant le trouble dans la politique gouvernementale inutilement.Notre bien aimé en était un grand spécialiste,il l’a payé lourdement.

Si Mme Duflot veut connaître son sort qu’elle continue.Cela lui permettra de se balader en jean en toutes circonstances et de prendre le RER pour se rendre à l’Assemblée nationale.

duflot,ayrault,ump,ciotti

M.Ayrault a raison d’être ferme sur certains principes et je lui souhaite bon courage avec ses amis écolos….Cette péripétie malheureuse donne aussi une indication sur les dangers ,je pèse mes mots,à une introduction de ministres Front de Gauche dans notre gouvernement…

(1)http://www.lexpress.fr/actualite/politique/la-gauche-favo...

ayrault seant.jpg

http://lelab.europe1.fr/t/lorsqu-elle-parle-depenalisatio...

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu