target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

07/12/2011

Si c’est M.Thréard qui le dit…

Si c’est M.Thréard qui le dit…

Un con ce Thréard et je pèses mes mots…

Rafale-1-3.jpg

"Je vais dire quelque chose de très important. Pendant toute la campagne, j'ai entendu que Dassault vivait des commandes de l'Etat [Français]. (...) c'est faux ! Archi-faux ! Dassault n'a pas eu une seule commande de l'Etat en matière militaire. Pas une seule !"

Puisque M.Thréard se contente de pérorer et de ne pas faire l’effort de consulter quelques documentations ,ce qui lui permet en fait d’enfumer tout le monde sur le mode « c’est moi que je sais tout »,je lui offre ce document issu du Sénat.Qu’il en prenne bonne note et cesse de nous emmer…sur tous les plateaux de télévisions..Je plains les lecteurs du Figaro qui souhaitent une information politique de bonne tenue…

Extraits de ce rapport(ne riez pas en pensant a la déclaration imbécile mais vraie de M.Longuet à qui on rappellera que le président qui l’a nommé ministre de la défense vendait à la louche une quinzaine de Rafale au cours des multiples voyages qu’il a effectués au travers du monde.En Inde,au Brésil,en RAU,j’en oublie sans doute ).Ce qui explique l’optimisme du président de Dassault(voir rapport).

C. QUELLE CADENCE DE LIVRAISONS POUR LE RAFALE ?

Le présent projet de loi étale fortement le calendrier de livraisons du Rafale sur la période 2009-2014, puisqu'il prévoit que le nombre de livraisons serait de seulement 50 environ, soit de l'ordre de 8 appareils par an148(*).

1. Une cadence qui semble impliquer des commandes à l'exportation

Selon Dassault Aviation, la cadence minimale de production du Rafale est de l'ordre de 14 appareils par an, soit plus de 80 appareils par période de 6 ans.

Lors de son audition par la commission des affaires étrangères et de la défense du Sénat le 30 avril 2008, M. Charles Edelstenne, Président-directeur général de Dassault-Aviation, a en effet « souhaité un maintien des cadences de livraison des Rafale »149(*), alors de l'ordre de 14 appareils par an. Sur la base de 10 mois de production par an, cela correspond à environ 1,5 appareil par mois, ce qui, selon notre collègue député Jean-Claude Viollet, représente le minimum souhaitable d'un point de vue industriel : « en deçà de 1,5 avion par mois, la fabrication a du mal à se poursuivre sur un niveau de qualité satisfaisant. Les équipementiers, qui travaillent en même temps pour 130 autres commandes aéronautiques, civiles et militaires, ne considèrent plus le programme Rafale comme une priorité. En conséquence, les approvisionnements en pièces sont ralentis et des défauts de fonctionnement peuvent apparaître à la livraison des appareils, ce qui ne peut qu'alimenter les critiques »150(*).

La cadence de livraison proposée en 2009-2014 par le présent projet de loi, de l'ordre de 50 appareils en 6 ans, soit environ 8 appareils par an, est nettement inférieure à cette cadence. Auditionné le 13 janvier 2009 par la commission des affaires étrangères et de la défense du Sénat, M. Laurent Collet-Billon, délégué général pour l'armement, a cependant déclaré que « le principe d'une cadence de production de 11 avions par an pourrait être retenu, en incluant les commandes nationales et des commandes à l'exportation qui devraient se concrétiser »151(*).

Projet de loi relatif à la programmation militaire pour les années 2009 à 2014 et portant diverses dispositions concernant la défense.pdf

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu