target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

06/12/2011

Ah !Ah !Ah!V’la le triple A…

Ah !Ah !Ah!V’la le triple A…

markel,sarkozy,aaa,standard por

Le communiqué de Standard & Poor

Standard & Poor met sous évaluation sur les emprunteurs souverains zone euro sur CreditWatch avec implications négatives

FRANCFORT (Standard & Poors) le 5 décembre 2011 -

Standard & Poor aujourd'hui placés à long terme sur les notations souveraines 15 membres de l'Union européenne Union économique et monétaire (UEM ou zone euro) sur le crédit avec négatives conséquences.

Nous avons également maintenu la CreditWatch statut négatif de nos long terme note sur Chypre et a placé ses notes à court terme sur le crédit avec implications négatives. Les notes sur la Grèce n'ont pas été placés sur CreditWatch. Les notes sur la zone euro sont souverains énumérés ci-dessous.

Stages d'aujourd'hui CreditWatch êtes invité par notre conviction que systémique

contraintes dans la zone euro ont augmenté ces dernières semaines dans la mesure où ils

maintenant mettre la pression à la baisse sur la solvabilité de la zone euro dans son ensemble.

Nous pensons que ces contraintes systémiques proviennent de cinq facteurs interdépendants:

(1) Le resserrement des conditions de crédit à travers la zone euro;

(2) les primes de risque nettement plus élevé sur un nombre croissant de souverains zone euro, y compris certains qui sont actuellement notés «AAA»;

(3) Poursuite des désaccords entre les décideurs politiques européens sur la façon d'aborder le immédiate crise de confiance du marché et, à plus long terme, comment assurer une plus grande convergence économique, financière et fiscale entre les membres de la zone euro;

(4) Les niveaux élevés du gouvernement et de l'endettement des ménages sur une grande surface de la zone euro, et

(5) Le risque croissant de récession économique dans la zone euro dans son ensemble en 2012. Actuellement, nous attendons la sortie de décliner l'an prochain dans des pays comme l'Espagne, Le Portugal et la Grèce, mais nous avons maintenant attribué une probabilité de 40% d'une baisse de la production pour la zone euro dans son ensemble.

Notre examen des notes CreditWatch zone euro souverains se concentrera sur trois des

les cinq facteurs clés qui forment le cœur de notre méthodologie de notations souveraines:

les "politiques", "externe", et "monétaire" scores nous attribuons à la les gouvernements de la zone euro (voir " Méthodologie Souverain Note Gouvernement Et

Hypothèses ", publié Juin 30, 2011).

Notre analyse de la« dynamique politique » mettra l'accent sur les questions à la fois spécifiques à chaque pays et de la zone euro à l'échelle qui nous paraissent à limiter l'efficacité des efforts visant à résoudre la confiance du marché crise. Notre analyse de la «liquidité externe» mettra l'accent sur l'emprunt

exigences des gouvernements et des banques à la fois la zone euro. Notre analyse de la «monétaire flexibilité »mettra l'accent sur les paramètres de politique de la BCE à relever les défis économiques et financière souligne les pays de la zone euro sont de plus en plus confrontés.  

Nous nous attendons à conclure notre examen des notes souveraines zone euro dès que possible après le sommet de l'UE prévue pour le 8 décembre et 9, 2011.

Selonsur le score change, le cas échéant, que nos comités de notation d'accord sont appropriés pour chaque souverain, nous pensons que les notes pourraient être abaissées d'au plus un cran pour l'Autriche, la Belgique, Finlande, Allemagne, Pays-Bas et Luxembourg, et jusqu'à deux encoches pour les autres gouvernements. 

Nos notes sur la Grèce (République hellénique; CC / Negative / C) ne sont pas affectés par

les actions d'aujourd'hui, comme un «CC» note sous nos définitions de notre cote connote

croyance qu'il existe un niveau relativement élevé à court terme la probabilité de défaut.

Nous publions des communiqués séparés des médias avec la justification de chaque cote

action sur les actions CreditWatch 16. Nous publions également les éléments suivants

article: "Crédit FAQ: Facteurs Derrière Notre placement des gouvernements sur la zone euro

CreditWatch ".

Après listes aujourd'hui CreditWatch, Standard & Poor sera question distincte

communiqués de presse concernant les notes affectées sur le fonds, liés au gouvernement

entités, des institutions financières, compagnies d'assurances, les finances publiques, et

secteurs de la finance structurée en temps voulu.

LISTE COTES Vers De

À long terme sur les notes négatives CreditWatch

Autriche (République de)

Cote de crédit souverain AAA / Regarder Neg/A-1 + + AAA/Stable/A-1

Belgique (Royaume de)

Cote de crédit souverain AA / Regarder Neg/A-1 + + AA/Negative/A-1

Finlande (République de)

Cote de crédit souverain AAA / Regarder Neg/A-1 + + AAA/Stable/A-1

France (République du)

Cote de crédit souverain AAA / Regarder Neg/A-1 + + AAA/Stable/A-1

Allemagne (République fédérale d')

Cote de crédit souverain AAA / Regarder Neg/A-1 + + AAA/Stable/A-1

Luxembourg (Grand-Duché de)

Cote de crédit souverain AAA / Regarder Neg/A-1 + + AAA/Stable/A-1

Pays-Bas (Les) (Etat de)

Cote de crédit souverain AAA / Regarder Neg/A-1 + + AAA/Stable/A-1

Notes à long et à court terme sur CreditWatch négatif

Estonie (République de)

Cote de crédit souverain AA-/Watch Neg/A-1 + + AA-/Stable/A-1

Irlande (République de)

Cote de crédit souverain BBB + / Regarder Neg/A-2 BBB + / Stable/A-2

Italie (République de)

Cote de crédit souverain A / Regarder Neg/A-1 A/Negative/A-1 

Malte (République de)

Cote de crédit souverain A / Regarder Neg/A-1 A/Stable/A-1

Portugal (République de)

Sovereign Credit Rating BBB-/Watch Neg/A-3 BBB-/Negative/A-3

République slovaque

Cote de crédit souverain A + / A + Regardez Neg/A-1 / Positive/A-1

Slovénie (République de)

Cote de crédit souverain AA-/Watch Neg/A-1 + + AA-/Stable/A-1

Espagne (Royaume d ')  

Cote de crédit souverain AA-/Watch Neg/A-1 + + AA-/Negative/A-1

À court terme sur les notes CreditWatch négatif, des notations long terme encore sur

Négative CreditWatch

Chypre (République de)

Sovereign Credit Rating BBB / BBB Regardez Neg/A-3 / Regarder Neg/A-3

http://www.standardandpoors.com/ratings/articles/en/us/?a...

(traduit mais non corrigé)

Nota :le ministre de l’économie et des finances ment,cela devient une habitude.Le communiqué de Standards & Poors ne tient pas,effectivement,compte des pseudo décisions de cet énième raout franco allemand,il stipule,cependant,que des décisions définitives seront prises à l’issue du sommet des 8 et 9 décembre 2011.Sommet au cours duquel seront discutées les propositions franco-allemandes annoncées hier…L’agence de notation attend donc de savoir comment vont être reçues et acceptées les propositions du couple « Merkozy ».

Chat échaudé craint l’eau froide…

Autre petit menteur,chez lui c’est devenu non une habitude mais, un toc,le nouveau régent de la principauté de France et vassal du Saint Empire germaniques qui s’en va,tout de go,raconter qu’il était au courant depuis le matin de ce lundi du communique de L’agence SP et qu’il avait,de conserve,avec même Merkel,pris en  compte les remarques fort agréables contenues dans ce communiqué.Faux et ce pour deux raisons :le communiqué est édité à 16h27 ce lundi 5,on doute que l’agence SP ait pris le risque de le diffuser avant compte tenu de sa petite mésaventure que tout le monde connaît.On notera au passage que le communiqué adressé à certains acteurs du marché par erreur est la réplique,si j’ose dire,du présent communiqué.Premier mensonge donc - dans cette affaire il s’entend -,mensonge éhonté car le soir au journal du soir de la 3,M.Baroin était encore tout ébouriffé de la nouvelle et fort contrarié apparemment.Il est vrai qu’après un sommet annoncé comme une victoire contre l‘adversité,entendez les marchés,contre les autres méchants européens qui veulent faire que du mal à Mme Merkel et créer du souci à M.Sarkozy,l’enfant se présentait par le siège,un accord encore un,célébré comme il faut par la première agence de notation du monde,l’incandescent n’en menait pas large.Son petit argument selon lequel les économies des français  ne seraient pas affectées m’ont fait penser aux pingouins qui durant tout la dernière crise -laquelle au fait - nous assuraient que notre petit président aller sauver notre épargne… et surtout sauver lez banques.Autres remarques qui s’impose au regard des petits et permanents mensonges presidentiels,c’est celle qui concerne l’affirmation selon laquelle on aurait tenu compte des remarques de SP pour finaliser l ‘accord de ce lundi.Voila ce qu’on lit dans ce communiqué : » "La mise sous surveillance est provoquée par nos inquiétudes quant aux répercussions potentielles sur la France de ce que nous voyons comme une aggravation des problèmes politiques, financiers et monétaires au sein de la zone euro. Dans la mesure où ces problèmes étendus à la zone euro restreignent la disponibilité des crédits pour l'économie, les perspectives de croissance pour la France -et par conséquent la possibilité d'une réduction durable de son ratio de dette publique - pourraient être touchées. ».

Aucune allusion  la réunion du couple franco-allemand,aucune allusion à une quelconque proposition issu de ce raout….Bien au contraire.

Ainsi,notre président continue a embrouiller son petit monde,menant sa campagne sur le dos des difficultés de l’Europe et des pays qui la compose,sur notre dos en somme en  voulant se faire passer une fois par mois comme sauveur de tout cela et de rien en définitive.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu