target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

09/09/2011

Viva Zapatero…

Viva Zapatero…

 

zapatero-sarkozy.jpg

Il a laissé filer et enfler la bulle immobilière,il a libéré le crédit,les espagnols se sont endettés à plus soif….Il a laissé les régions autonomes s’enfonçaient dans un gouffre de déficits « inimaginaux »,et voila qu’à une encablure d’une élection anticipée à laquelle il ne se représentera pas qu’il met en œuvre avec la droite espagnole – une des dures d’Europe - cette fameuse règle d’or.Il était temps,me direz vous.

Certain d’être battu,il laisse un cadeau royal à la droite espagnole qui n’en demandait pas tant.

Tout le monde le félicite,le brave homme,il a obéi comme un toutou à son ami Nicolas et sa grand-tante Angela.

Tenez vous bien avec cette nouvelle disposition constitutionnelle, l’Espagne atteindra un taux de déficit de l’état de 0.26% et les régions autonomes de 0.14% en 2020.2020,vous avez bien lu.

En 2020,que serons-nous devenus,où sera Nicolas pour nous sauver de toutes ces tempêtes.

2020,je n’avais pas réaliser,immédiatement,l’incongruité de cette disposition et du délai pour réaliser cet objectif intenable sauf à saigner le peuple espagnol et les entreprises de ce pays,les petites et moyennes si possible.Où est passé le miracle espagnol tans vanté quand la France était devenue selon certains un vieux crouton bon à accueillir quelques touristes argentés. ?

Par acquis de consience,j’ai repris la somme d’efforts financiers que l’on demande au peuple espagnol,cela m’a inspiré ce qui suit.

2011,Zapatero institue la règle d’or….

lingot d'or.jpg

2020,les espagnols après 9 ans de règle d’or….

 

slip espagnol.jpg

 

Deux ou trois remarques en aparté :

« non omne quod nitet aurum est »(tout ce qui brille n’est pas d’or).Aujourd’hui ,on nous dit que la meilleure solution pour régler tout nos problèmes est d’instituer cette merveilleuse règle d’or.D’abord,il y en a déjà une de règle d’or,c’est celle que nous impose nos obligations européennes.Obligations que M.Sarkozy,alors ministre du Budget,n’avait cessé de demander leur assouplissement.Il faut ensuite mettre en œuvre des dispositifs,je dirais rigides,pour atteindre les objectifs fixés par la dite règle.Or,la loi que vient nous proposée notre président de la république et sa majorité ne met en aucun cas ces outils en place.Et ce n’est pas l’argument selon lequel le Conseil constitutionnel pourrait empêcher quelques débordements budgétaires qui vient nous rassurer sur la rigueur de nos hommes politiques,toutes tendances confondues.Qui prendrait le risque de bloquer notre système administratif et économique ?

Au surplus,le texte de présentation de gouvernement stipule que,je cite «  Une majorité pourrait donc s'en écarter pendant une courte période afin de répondre à une crise, à la condition de prendre dans une nouvelle loi-cadre des engagements précis et chiffrés sur le retour à l'équilibre en sortie de crise. »(1).

Mieux encore,un peu plus loin de la magistrale présentation de cette règle magique,on peut lire ce qui suit :

« Toutefois, La stratégie actuelle du Gouvernement en matière de finances publiques s’inscrit déjà dans l'esprit de la règle d'or puisque, conformément aux engagements pris auprès des partenaires européens, le déficit sera réduit à 4,6 % en 2012, puis à 3 % en 2013 et à 2 % en 2014. »(1).

Mais alors,pourquoi avons-nous besoin de faire voter une règle d’or si elle est déjà respectée.L’esprit ne suffit pas,il faut la lettre.

Pourquoi,dés lors que M.Sarkozy est certain d’être réélu grâce à son action en Libye et ses grands succès sur la scène internationale,vouloir graver dans le marbre constitutionnel une règle qu’il respecte déjà.Par peur,peut-être ,que les socialistes ruinent la France…venant de ceux qui l’ont déjà ruinée,cela peut paraître tout a fait abracabrabtesque.Au surplus,les socialistes seront battus par le champion.

Si les socialistes gagnaient la présidentielle et les législatives la foulée,ce serait sur un programme.

Programme que les français auraient avaliser pas leur vote.Ainsi,la souveraineté populaire serait,en tout état de cause,soumise à la règle d’or de M.Sarkozy.

Que les socialistes,s’ils sont élus,établissent une règle d’or avec leurs critères et nous les jugerons sur pièce.Comme nous jugerons la gestion de nos actuels gouvernants.

Un piège grossier à  l’aune d’une campagne présidentielle qui ne se présente pas sous le meilleurs auspices pour le président sortant et sa majorité,des tergiversations en termes de politique économique et financière qui font très mal à notre pays,une dégringolade sans précédent du niveau de confiance des français en leur gouvernement  et président,une morosité entretenue sciemment pour jouer la carte du recours.Voyez mes amis,la situation est très grave et je suis le seul capable de vous sortir,sans préciser,bien évidement,que c’est le même qui nous y a mis…dans cette panade.

Ils sont perdus nos galopiots de l’UMP.On les voit l’âme en peine à tenter de trouver des solutions qui ne fonctionnent pas – le déficit record de la sécurité sociale est encore un coup de massue supplémentaire – ils ne savent vers qui se tourner.Les allemands,ils ne comprennent pas les subtilités présidentielles,je crois même qu’ils doivent en plaisanter.

Les anglais,ils « s’enfoutent » de la France,les autres,ils suivent le mouvement.

Entre nous,quand le ministre des finances allemand va voir débarquer Mme Pecresse à Berlin ou à Bonn,que va-t-il penser notre belle ministre du budget….Et quand M.Baroin s’adressera au président de la BCE et à son staff,va-t-il être vraiment pris au sérieux après sa bourde digne d’un ministre de l’économie grec.Lui on peut le comprendre,il ne sait plus où il habite tant il sait que son pays se dirige directement vers une faillite sévère.

Le ministre des finances de la France,c’est quand même quelqu’un,ça pèse un ministre des finances français.D’ailleurs,même si nous ne sommes pas d’accord avec la politique qu’ a menée Mme Lagarde quand elle était ministre,rendons lui hommage pour sa haute tenue quand elle occupait ses fonctions.

Mais là,on dirait deux bambins dans une cour d’école à faire nananère,bisque bisque à leur petits copains de classe.Ils n’expriment pas une politique – ils n’en ont pas – non,ils s’amusent à taquiner les socialistes.Le pire,c’est qu’ils sont contents d’eux.Ah,ils faut le voir à la tribune de l’assemblée nationale haranguer les « dépités » UMP et harasser ceux de gauche de leurs diatribes magistrales.C’est Clemenceau qui doit bien rigoler là où il est.

Je vais vous faire une confidence,je ne les supporte plus,eux et les autres.Le pire,c’est qui vous savez.En fait,ce type est un gnangan,plus ça va plus il devient gnangnan.Avec les chauffeurs routiers,avec les cheminots….demain avec les charcutiers a qui il promettra que nous allons mettre le paquet sur le jambon.Insupportable et ridicule !  

Pour conclure,un coup à droite un coup à gauche,il fut un temps où M.Zapatero était au zénith de sa gloire,la gauche européenne – et surtout française – n’avait d’yeux que pour l’Espagne socialiste et rutilante.Au point que Mme Royal candidate à la primaire ,puis candidate tout court est allée se faire adouber par le premier ministre espagnol.On l’a surnommée la Zapatera.

Voyez comme sont les choses de la vie.

(1)http://www.gouvernement.fr/gouvernement/la-regle-d-or-pou...

 

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu