target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

03/07/2011

DSK:l'infame repenti

debre.jpg

Après avoir critiqué très durement Dominique Strauss-Kahn, le qualifiant même de "délinquant sexuel", Bernard Debré a reconnu ce matin sur BFM TV être "allé trop vite". Sur Twitter, le député UMP est la risée des internautes.

Ça s'appelle un effet boomerang. Il y a un mois demi, Bernard Debré se lâchait sévère sur DSK et son accusation d'agression sexuelle. Des propos qui avaient déjà choqué à l'époque, et se retournent aujourd'hui contre son auteur alors que le New York Times révèle que l'accusatrice, Nafissatou Diallo, a menti à plusieurs reprises aux enquêteurs et que le juge pourrait rapidement abandonner les charges contre l'ex-directeur du FMI.

Le retour de bâton est tellement puissant que Bernard Debré se retrouve ce matin en tête des "trending topics" ("TT" pour les intimes) français sur le site de microblogging Twitter. Les paroles et écrits violents qu'il avait adressés à Strauss-Kahn lui sont aussi renvoyés à la figure, comme le fameux "disparaissez vite", qui concluait un billet publié sur son blog.

debre disparaissez.jpg

 

- Etape 1, première salve sur Europe 1

 

Dès le matin du dimanche 15 mai, quelques heures après qu'ait éclaté l'affaire, Bernard Debré dégaine au micro d'Europe 1, accusant Strauss-Kahn d'être un "homme qui se vautre dans le sexe".

"Déjà il se vautrait dans le bling bling maintenant c'est dans le sexe (...) La présomption d'innocence, bien sûr (...), c'est une récidive, c'est inacceptable. Vous croyez que la police américaine serait venue le chercher dans l'avion d'Air France, un homme comme lui ? Je trouve ça misérable et très humiliant pour notre pays."

DSK, "un homme peu recommandable" par Europe1fr

 debre e1.jpg

http://www.dailymotion.com/video/xippww_dsk-un-homme-peu-recommandable_news#from=embediframe

 

- Etape 2, une notule au vitriol

Alors que le reste de la classe politique appelle à la prudence, Debré récidive sur son blog, quelques heures plus tard, avec encore plus de virulence.

"Depuis quelque temps déjà, votre attitude vis à vis de l'argent gênait le monde; riad au Maroc, voiture de luxe, appartements parisiens dans les quartiers les plus huppés; cette attitude « bling bling » ternissait votre image.

Il était connu de beaucoup que vous aviez des attitudes sexuelles débridées, en France, en Belgique. Les choses étant connues, les participants à ces parties fines s'en vantaient, mais la France est tolérante, trop tolérante. (...)

Voici maintenant que vous êtes arrêté aux États-Unis pour violences sexuelles, la honte. (...)
Quand vous sortirez de prison, disparaissez dans votre ryad, ne vous justifiez pas, ne dites plus rien. Vous avez été une fausse valeur, un obsédé sexuel, un escroc intellectuel. Vous avez sali votre pays.

Ce que je vous souhaite c'est maintenant de vous soigner, il existe des médicaments pour les délinquants sexuels.

J'ai honte car vos frasques risquent une nouvelle fois de donner des voix aux extrêmes.

Disparaissez et vite.


Pr. Bernard DEBRE
Ancien Ministre
Député de Paris"


- Etape 3, commissaire Debré au rapport

Moqué sur le net et critiqué par ses collègues de gauche, Bernard Debré reste pourtant droit dans ses bottes et en remet une bonne couche le lendemain, sur le site de L'Express, livrant de nouvelles accusations sur les dérapages sexuels DSK au Sofitel.

"Il faut sortir de l'hypocrisie. Ce n'est pas la première fois que DSK se livrait à ce genre d'agissements au Sofitel. C'est là qu'il descendait toujours. Ça s'est produit plusieurs fois et depuis plusieurs années. Tout le monde le savait dans l'hôtel".

"Les employés étaient sur le point de se révolter. La direction était au courant mais jusque-là n'osait rien dire. Elle a étouffé toutes les autres affaires. D'autres femmes de chambre avant Ophelia - une femme charmante de 32 ans qui travaillait très bien - avaient été agressées. Il faut arrêter de jouer les vierges effarouchées. Vous croyez que les flics de New York l'auraient interpellé dans l'avion s'ils n'avaient pas d'informations précises ?"

Comment expliquer un tel acharnement contre Dominique Strauss-Kahn (qui n'est pas plus innocent aujourd'hui qu'il n'était coupable il y a un mois et demi) ? "Si les faits sont exacts, elle (Nafissatou Diallo) a quand même berné tous les gens qui travaillent avec elle", a déclaré Bernard Debré au micro de BFM, expliquant qu'il avait eu au téléphone des employés du Sofitel "écœurés" par l'affaire.

http://societe.fluctuat.net/blog/49640-comment-bernard-debre-avait-pilonne-dsk-pendant-24h.html

 

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu