target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

30/06/2011

les vrais déçus du remaniement

ciot estro.jpg

Mosquée* de Nice:Il faut un referendum

 estro priere 1.jpg

Mentir est-il un péché ou un défaut ?Une pathologie aussi dans le cas d'une mythomanie maniaque.Dans la religion catholique il est un pêche,dans la religion musulmane l'est-il aussi.J'en doute à la lecture de certains articles et déclarations concernant cette mauvaise affaire de la salle de prière de la rue des Suisses à Nice.J'en doute,itou,quand je vois apparaître les manœuvres délétères de certains édiles dans ce domaine.Edile qui clame leur grande foi catholique dans les colonnes de notre quotidien obligatoire.

Mauvaise affaire disais-je une fois de plus provoquée l'impéritie de notre bon maire qui à force de vouloir plaire à tout le monde - le temps d'une élection,les cantonales en l'espèce - promet tout et n'importe quoi à qui veut et peut voter....pour lui et ses candidats bien sur.

Il est vrai que lorsque on veut se faire élire aux Moulins on a plutôt intérêt à ne pas annoncer qu'on va préempter le salle de prière de M.Razouk et ainsi priver les musulmans niçois(sic) d'un lieu de prière dans le centre ville.

Aprés avoir été élu,on pense à la prochaine,on tente alors de contenter urne clientèle un plus à droite - si j'ose dire - avec la même sincérité.

Dans le cas qui nous intéresse,je crois que M.Razouk dit la vérité quand il nous dit que le maire de Nice était d'accord pour que son association acquière ce local.Le compromis était signé - après ou avant les cantonales ),les fonds nécessaires a l'achat étaient réunis,on se demande pourquoi tout cela si M.Razouk n'était pas assuré de l'onction municipale.

Premier acte:qui est le menteur ?

Où l'affaire devient cocasse,c'est que nous nous sommes mis dans une situation dans laquelle M.Razouk et es amis se retrouvent à respecter la loi de 1905 alors que notre maire se retrouve - lui - dans une position des plus scabreuses au regard des termes de cette loi.

A vouloir jouer au malin et démontrer à son Nicolas chéri et à son ministre de l'intérieur craint,il s'était fait fort de faire cesser les prières de rue qui avaient fait le tour de France dans les medias et sur internet grâce au concours de M.Vardon.Au passage,elles ont continué sans coup férir y compris dans la rue où notre bien aimé a vécu.

Le moyen imaginé par le Mairie de Nice pour déminer l'opération Vardon:mettre à disposition des fideles des moyens de transport public pour permettre de repartir les fidèles dans des salles de prières et mosquée de la ville.

Tout cela en contravention totale à la loi de 1905 mais étrangement avec les bénédiction et félicitation du ministre de l'intérieur et des cultes,le garant du respect de cette loi.

M.Guéant,ministre de l'intérieur,avalisant une solution illégale mais bien arrangeante auprès de l'opinion  et des riverains,solution permettant de voir M.Vardon cesser d'emmer.....son ami Estrosi,voila qui peut étonner.Un homme tellement à cheval sur les principes républicains...sauf quand ça arrange les maires UMP.

Solution bien arrangeante mais surtout de facilite et qui devient aujourd'hui un argument - fallacieux - pour que certains islamistes la prennent pour argument,

argument qui sera sans aucun doute avancé dans la procédure auprès du tribunal administratif.Ainsi,on peut lire sur la site »trouvetamosquée »,les lignes suivantes : » Pourtant, depuis quelques semaines le dialogue avec la municipalité Niçoise avait ramené de la sérénité et avait instauré la confiance. Notre association dans une démarche conciliante avait fait l'effort d'arrêter la prière de rue du Vendredi, ce qui nous a valu d'être cité en exemple par Monsieur Claude GUEANT Ministre de l'intérieur. »

« la solution exemplaire » évoquée dans le texte supra n'est pas celle de l'achat local à destination d''une salle de prière dans le centre ville de Nice,c'est bien celle qui consiste à mettre a disposition de fidèles musulmans des moyens techniques publics.Ce qui veut dire que M.Estrosi obtient que des musulmans fassent l'effort de ne pas occuper l'espace public(sic) illégalement en utilisant des solutions tout aussi illégales.

Mais il y a mieux ou pire,sur le site zanan,on peut lire cet exploit en terme de contre-vérité,je cite »

« Totalement opposé à un financement public des lieux de culte, le ministre Claude Guéant a affirmé : « Une solution a d'ores et déjà été apportée à Nice. Le problème n'est donc pas insurmontable et les pouvoirs publics s'engagent à faire de même à Paris et à Marseille. Cet été, nous obtiendrons des résultats. ».Ils ont oublie au passage une guéantitude de poids,je cite:Le ministre a expliqué qu'avait été "trouvé un système très simple : il y a deux mosquées (à Nice) et les fidèles trop nombreux dans une mosquée sont transportés par une navette en bus vers une mosquée qui a de la place".
"On doit trouver des solutions de la sorte", a-t-il poursuivi, en assurant qu'il "préfère éviter" l'intervention de la force pour faire cesser les prières de rue.(1)

Je le répète les propos de M.Guéant ne concernent que les pires dans les rues.On notera que ces  propos n'ont jamais trouvé d'application ni à Paris,ni à Marseille et pour cause.

  bus priere.jpg

Ligne d'Azur à votre service..

A menteur,menteur et demi,.Match nul.

On se retrouve dans une situation dans laquelle où la loi est transgressée par celui-là même qui doit la faire respecter dans sa ville,le tout soutenu par le ministre de l'intérieur.

Y'a-t-il d'autres contre-vérités ou transgressions diverses et variées ?

Une petite fantaisie de langage de notre adjoint au maire en charge des cultes - le sieur Verola - donne la chair de poule ...ou de poulette !

 « Le maire, Christian Estrosi, souhaite que chacun puisse pratiquer son culte dans le respect de la loi, sans débordements. [...] En préemptant, la Ville veut donc remettre de l'ordre. Quitte à passer des accords avec une ou plusieurs associations musulmanes pour gérer une salle de prière fermée, selon un cahier des charges précis, le tout sous l'égide de la municipalité. ».

« Si telle était l'ambition de la Mairie, à savoir prendre le contrôle de la mosquée, cela irait à l'encontre du principe de la laïcité qui implique que l'État n'entre pas dans les affaires du culte. » répond M.Razouk.

Formule illégale qui permet d'avaliser les mensonges de son patron et surtout - c'est là que la bat blesse - à M.Razouk de s'ériger en défenseur intransigeant de la loi de 1905 et d'engager une procédure en s'appuyant sur l'application stricte de cette dernière.Procédure qu'il peut gagner.

Gare a la rédaction de la délibération qui sera présentée au conseil municipal et la précision des motivations de la préemption.

Si M.Razouk peut déclarer - sans ambages - que M.Estrosi lui a donné son aval pour l'achat de ce local et son extension par la mise à disposition d'un local municipal attenant sans être démenti,on peut être tenté de le croire et les juges aussi.Il ne manquera pas d'arguments face à la légèreté de certains,je veux parler de l'équipe municipale et de son patron.

Ainsi en est-il d'un des motifs avancés par M.Verola selon lequel » Le maire, Christian Estrosi, souhaite que chacun puisse pratiquer son culte dans le respect de la loi, sans débordements. [...] En préemptant, la Ville veut donc remettre de l'ordre. » est en totale contradiction avec les déclarations d'autosatisfaction du maire de Nice et des félicitations du ministre de l'intérieur à ce dernier pour avoir trouver une solution pour rétablir l'ordre public.Je en l'ai pas inventé,ni M.Razouk....

Elle est reproduite,cette « guéantitude » par tous les sites islamistes de France et de Navarre,je vous la rappelle par dépit:« Une solution a d'ores et déjà été apportée à Nice. Le problème n'est donc pas insurmontable et les pouvoirs publics s'engagent à faire de même à Paris et à Marseille. Cet été, nous obtiendrons des résultats. ».Cette déclaration ministérielle vient en soutien de M.Razouk quand il prétend qu'il n'y avait plus de débordement,ni de non respect de l'ordre public et du domaine du même nom.Dés lors les arguments « remettre de l'ordre » et « faire cesser les débordements » ne tiennent plus.

Il n'y en avait plus selon le ministre de l'intérieur lui-même.

Ainsi va notre ville au gré des intérêts immédiats de notre papillon de jour,une fois électoraux,une autre de politique nationale,un effet d'annonce par ci,un par là.

Un maire qui vibrionne,qui virevolte au gré de son imagination fertile.

Un jour la sécurité,un autre le pouvoir d'achat,une fois la laïcité et la concorde entre les religions.Souvenez-vous de son chapelet lors de son élection sur « les niçois sont tous frères et sœurs « ,mes enfant aussi.Une autre,il y a longtemps,écologiste quand il guignait la place de Borloo....

Bref un homme orchestre,une intelligence multi-forme capable de conjuguer gaullisme social et bouclier fiscal, "français ou voyou il faut choisir" et la concorde en entre tous les français et niçois,en un mot ou trois:un homme exceptionnel.

Seul petit problème dans le cas présent:si M.Razouk gagne devant le tribunal adminstratif,il pourra prétendre à disposer de sa salle de prière dans les conditions portées à son compromis de vente.En devenir propriétaire de plein droit.

Merci,M.Estrosi,vous aurez une fois de plus réussi à respecter vos engagements.

Une mosquée en centre ville.

Promesse faite au musulman lors de votre élection à la mairie de Nice.

 

Nota :

*Il apparaît au travers de ces péripéties que d'une part le maire de Nice a obtenu l'arrêt des prières dans la rue des Suisses par des arguments et promesses fallacieux - accord pour l'achat par l'association de M.Razouk - d'autre part par l'utilisation de moyens publics mis au service d'une communauté religieuse.

Tout cela pour éteindre le feu allumé par M.Vardon et surtout pour ne pas se retrouver en porte-a faux avec un électorat d'origine musulmane aux élections cantonales.

Se faire valoir auprès du président de la république et M.Guéant en apparaissant comme le premier maire à avoir réglé le problème des prières dans les rues était également un des réels soucis de notre bien aimé.Mal lui en a pris car à vouloir rouler le musulman dans la farine, le voila avec plus de prières dans plus de rues qu'avant.Le nez dans la farine.

Un exemple supplémentaire de bidonnage non seulement de l'action mais de l'image que l'on donne de notre ville....

Résultat:le maire préempte sous la pression de l'opinion sans aucun doute,c'est-à-dire qu'il n'a pas  respecté sa parole - et ça je le crois - dés lors les prières recommencent.Elles avait déjà recommencé il y a quelques semaines.Des témoignages directs et concordant me sont parvenus.

*Il faudrait indiquer a M.Razouk devenu par les circonstances un fervent partisan de la loi de 1905 que la république ne connaît que des citoyens libres et égaux sans distinction de race et de confessions.Son appel aux élus musulmans est donc contraire à cette règle.

J'espère que ces élus de la majorité municipale sauront lui répondre comme il convient malgré les manœuvres dilatoires et délétères du maire de Nice et démontrer ainsi que c'est d'abord aux élus de donner l'exemple.

L'exemple de cohérence et de vérité dans les rapports entre les communautés religieuses quelles qu'elles soient dans notre ville doit d'abord de ceux-là.

Si une majorité de niçoises et niçois ne souhaitent pas voir une salle de prière s'installer dans le centre de Nice,on doit bien considérer leur volonté.L'exemple précédent de la salle de prière prévue rue Hancy devrait nous inspirer et faire cesser les promesses que l'on ne pas tenir.

Si au contraire,ils sont d'accord avec les projets de M.Razouk,plus de problème pour le maire.

Monsieur le maire,organisez un referendum,comme l'avait fait M.Peyrat pour l'arrêté sur la mendicité,et vous saurez ce que pensent vos administrés.Chiche !

 

*j'ai utilisé le mot mosquée par commodité,c'est une salle de prière.

(1)http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/04/15/97001-201104...

  

« Contrainte de réagir, la mairie a contacté les responsables de l'association musulmane Al Baraka, gérant la salle de prière de la rue de Suisse, pour qu'ils fassent le nécessaire "afin d'éviter une polémique ultra-politisée en ces temps pré-électoraux". Les prières dans la rue ont depuis cessé et les musulmans sont transportés en cars jusqu'à la mosquée du quartier de la Madeleine. »

http://blog.sami-aldeeb.com/2011/03/05/guerre-ouverte-a-n...

prieres dans rue novopress.jpg

 http://fr.novopress.info/86629/prieres-de-rue-les-musulma...

 

 

 

 

L’information du jour selon Le Figaro…

Il est toujours intéressant d’aller scruter les unes de nos quotidiens quand on veut comparer les lignes éditoriales respectives.

Aujourd’hui sans aucune hésitation,l’événement du jour est la libération de nos deux otages retenus depuis prés de 18 mois en Afganistan.Il est vrai qu’il en est un autre qui devait être l’info du jour,c’est le bal des baltringues du nouveau gouvernement Sarkozy-Fillon.

Il fallait faire un choix.

C’est  donc à ce petit jeu que je me suis amusé.Vous verrez que le gagnant des faux-cul est toujours le même….

france soir 30 6 11.jpg
2 de fs 30 6 11.jpg
sudouest 30 6 11.jpg
le parisien 30 6 11.jpg
une liberation 30 6 11.jpg
revue 30 6.jpg

Revue de presse province

 

 

Et le champion est:

une figaro mini.jpg
une figaro 30 6 11.jpg

Détail une Figaro

 

 

Prix spécial du jury

nm 30 6 11.jpg

 

 

Excellent site source: http://www.revue2presse.fr/

 

 

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu