target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

23/03/2011

C’est comme ça qu’ils veulent abattre Marine…..

Les aigris sont à l’offensive.

Les beaufs ont voté,mal selon eux.La première les traite de cons sans que cela ne gène aucunement M.Valls qui en virer pour moins que ça.

Pardon,Guillon,c’est les puissants qu’il traitait de cons.l’autre – député de la nation,s’il vous plaît,de primates,le meilleur – taisez vous Elkabbach - veut mettre Marine Le Pen en difficulté en lui imposant un blitz radiophonique,sur Canal+,on est à la limite de l’apoplexie….

Continuez comme ça,les « beaufs » ne manqueront pas de se venger d’une telle morgue,d’un tel mépris.

Essayez de comprendre au lieu de condamner,vous qui êtes bien installés dans vos jobs bien payés à donner des leçons au monde entier.Tiens,je vous propose une expérience:demain matin,allez vous présenter,incognito – fausses moustaches,casquette ( la casquette ça fait prolo,comme Gabin dans ses films de jeunesse),une gamelle dans un sac de sport,à la porte d’une usine se et tentez de vous faire embaucher.Si vous y parvenait,restez y au moins une bonne semaine,croyez-moi vous apprécierez encore plus votre confort habituel,votre position privilégiée et comprendrez mieux pourquoi les cons votent pour Marine le Pen.

Surtout pas de Weston,ni de Prada,ni de Rolex s’il vous plait.Restez simples.

 

Marine Le Pen : Elkabbach donne une leçon d'interview au "Grand journal" de Canal +

Comment interviewer le leader du FN à la télévision ou à la radio ? La question valait pour papa, elle vaut pour fifille.
Depuis 1984, deux méthodes cohabitent. La première consiste à repeindre le représentant du FN en représentant du commerce du fascisme sous toutes ses formes, en général tout y passe, le nazisme, l'antisémitisme, la collaboration etc. La secondeà faire dans le factuel, traquant les incohérences, failles, contradictions et sottises du programme du FN en matière économique et social, et Dieu sait qu'il y en a. En quelques heures, on a pu assister à la mise en oeuvre de ces deux tactiques, avec les résultats logiques qu'elles entrainent.
Invitée du Grand journal de Canal plus mardi, Marine Le Pen a donc été soumise à la première technique d'interview: Denisot, Massenet et Aphatie sont partis à l'assaut en ayant une idée en tête : démontrer que Marine Le Pen est très fasciste et très méchante. Point culminant de l'entretien : Denisot annonce la diffusion d'un florilège des déclarations de papa Le Pen (on devine que l'on va avoir droit à "Durafour crématoire" et "le point de détail), Marine Le Pen se rebiffe, et en face, on se saisit de cette rebuffade pour décréter que "Oh la la ! Zêtes déstabilisée ! Comme ça vous gêne !" genre, "Si ça vous gêne c'est que vous pensez comme lui, donc, zêtes fasciste..." Je vous laisse contempler la séquence ci-dessous.

(Source : Canal +)


(Source : Canal +)

Entre l'effet de meute (quatre contre un), le comportement de procureur, les poses méprisantes, l'effet produit est inverse à l'effet recherché.Tel Robert Hersant à "Droit de réponse" en 1982, Marine Le Pen peut ainsi solliciter l'empathie du télespectateur, ce qu'elle ne se prive pas de faire. Du coup, les animateurs du Grand journal énervent doublement : et d'une, les électeurs votant (ou tentés de voter) pour le FN ; et de deux, les télespectateurs dans mon genre qui se disent qu'en se comportant de cette façon, les zozos du Grand journal viennent encore de favoriser l'irrésistible ascension de Marine Le Pen.

Ce mercredi matin, Marine Le Pen était l'invitée de Jean-Pierre Elkabbach sur Europe 1. Ce dernier avait opté pour la seconde méthode :harceler Marine Le Pen sur son programme, ses propositions, de manière à démontrer qu'elle ne connait pas les grands dossiers du moment pour peu que l'on creuse un peu. Evidemment, cela peut donner à l'entretien un aspect un peu grand O de Sciences po, mais si l'invité se laisse piéger en acceptant de jouer le jeu, la méthode peut porter ses fruits. Je vous en laisse juge (surtout à partir de la 5e minute).

(Source : Europe 1)

Et voilà, soumise à une batterie de questions serrées sur les questions sociales, Marine Le Pen n'a plus qu'à avouer son incompétence en se réfugiant derrière un pathétique "Je ne comprends pas votre question"... Par la suite, JPE se promène, ayant établi un rapport de forces psychologique favorable (vivement le jour où il fera la même chose à Copé).

Une fois que l'on a vu tout ça, on s'interroge : d'un point de vue journalistique, et strictement journalistique, quelle est la méthode la plus efficace pour tenter de mettre à jour la vérité de la nature du FN et des Le Pen ?

http://www.lepost.fr/article/2011/03/23/2443442_marine-le-pen-jean-pierre-elkabbach-a-t-il-donne-une-lecon-d-interview-aux-vedettes-du-grand-journal-de-c.html

 

Sophia Aram, chroniqueuse sur France Inter, assimile les électeurs du FN à de "gros cons"

Le FN dénonce des propos "infâmes" et envisage de porter plainte.

Sophia Aram est revenue mercredi matin sur France Inter sur les commentaires qu'elle a entendus depuis dimanche et le score du FN aux cantonales. "J'ai retenu une chose sur laquelle tout le monde semble d'accord. Il faudrait arrêter de culpabiliser les personnes qui votent FN. Il faudrait cesser le genre de raccourcis qui consiste à dire que les électeurs du Front national ne sont que des gros cons."

L'humoriste a bien écouté mais ne semble pas partager pas cet avis. Elle conclut son billet ainsi : "Au contraire j'aurais tendance à penser qu'avec les gros cons quand il y en a un, ça va c'est quand ils sont plusieurs que ça pose problème".

(Source France Inter)


Face aux réactions que suscite sa chronique, l'humoriste qui a succédé à Stéphane Guillon, persiste et signe sur Twitter :

Sophia Aram persiste et signe sur son Twitter


Avant de s'en prendre à leurs électeurs, elle s'était déjà payé Jean-Marie et Marine Le Pen. Elle avait dit du père en janvier 2011, qu'il était "le thermomètre fiché dans le derrière des Français pour mesurer leur degré de xénophobie".

(Source France Inter)


En novembre 2010, elle s'était amusé à peindre Marine Le Pen en novembre à la fois sous "l'emprise de son père" et "victime d'exclusion à cause de [ses] origines familiales".


(Source France Inter)


"Philippe Val a reçu une lettre d'insulte de Jean-Marie Le Pen. Et j'ai eu le soutien de toute la maison", expliquait au Monde Magazine le 19 mars 2011. "J'en ai reçu des injures, des invectives, des menaces ! Des blogs se sont déchaînés contre moi. [...] Toute cette haine ! Je ne savais pas cela possible."

Qu'elle se prépare, Sophia, ça pourrait recommencer.

Note de la rédaction

Suite à la chronique de Sophia Aram, le FN dénonce les "propos infâmes" de l'humoriste
, rapporte Europe 1.

Le Front national et sa présidente ont "demandé à leur avocat de mettre au point une procédure en réparation de ces injures au nom du Front national et de ses électeurs", peut-on lire dans un communiqué.


Et vous qu'en pensez-vous ? Etes-vous d'accord ? Trouvez-vous ces chroniques drôles ?
gosaguen.jpg

Commentaires

Le FN est une abomination. Il n'y a rien a dire de plus. Sinon se rappeler les conditions d'accès au pouvoir de Mussolini, Franco, et d'Hitler. Je ne veux pas vivre ça un jour.

Écrit par : jm | 24/03/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu