target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

07/10/2010

Estrosi:Pour une fois,il pourra dire qu'il a de l'insruction!

Les faits:

Christian Estrosi, accusé de faux en écriture, porte plainte contre René Vestri

NICE - Le maire de Nice Christian Estrosi, accusé de faux en écriture par le sénateur René Vestri, a annoncé mardi qu'il déposait plainte pour dénonciation calomnieuse, alors que le torchon brûle entre les deux élus UMP des Alpes-Maritimes depuis la mise en examen de M. Vestri dans une affaire de corruption présumée.

"M. Vestri a déposé une plainte avec constitution de partie civile courant août auprès du doyen des juges d'instruction de Nice, après qu'une première plainte eut été classée sans suite par le procureur de la République de Nice Eric de Montgolfier", a précisé à l'AFP l'avocat de M. Vestri, Me Jean-Pierre Versini-Campinchi.

Dans une lettre reçue "il y a une dizaine de jours" par M. Vestri, le doyen des juges d'instruction de Nice "a fixé le montant de la consignation qui a été payée par M. Vestri, ce qui signifie que la machine est partie: un juge d'instruction va être nommé incessamment sous peu", a assuré l'avocat du sénateur-maire de Saint-Jean-Cap-Ferrat (Alpes-Maritimes).

M. Vestri accuse le maire de Nice de faux en écriture et usage de faux après que celui-ci lui a adressé un courrier en recommandé, daté du 29 avril, lui signifiant le retrait de sa délégation de 17e vice-président de la communauté urbaine Nice-Côte d'Azur. M. Vestri avait été mis en examen deux jours avant pour blanchiment à titre habituel et en bande organisée, trafic d'influence et association de malfaiteurs dans le cadre d'une affaire de corruption présumée.

Selon l'avocat de M. Vestri, le maire de Nice était dans l'impossibilité de signer de sa main ce courrier le 29 avril, étant alors en déplacement dans l'Hérault.

Le cabinet du maire de Nice a répliqué mardi, dans un communiqué à l'AFP, qu'il "dispose de toutes les preuves démontrant sa présence à Nice le 29 avril". "Plutôt que de s'adonner à de misérables diversions, M. Vestri serait mieux inspiré de s'expliquer sur les faits qui lui sont reprochés", estime M. Estrosi, qui a indiqué "déposer plainte auprès du procureur pour dénonciation calomnieuse" contre M. Vestri.

Depuis sa mise en examen, René Vestri se dit "victime d'une machination politique" dans le département. Il avait tenté en décembre 2008 de se faire élire à la présidence du conseil général, mais c'est finalement un proche de M. Estrosi, Eric Ciotti, qui avait été élu.

 vestri estro.JPG

Des petits coeurs entre le sénateur Vestri et Estrosi

mercredi, 28 juillet 2010 | par Xavier Monnier

Le sénateur-maire UMP de Saint Jean-Cap Ferrat mis en examen dans l'affaire de Beausoleil clame son innocence. Et n'hésite pas à chercher des poux au "motodidacte" Christian Estrosi.

Vieux sénateur mis en examen rime avec chafouin. Et bien souvent, l'auguste édile pris dans la tourmente judiciaire soupçonne un rival politique de l'avoir plongé dans le gourbi. Alors à défaut de pouvoir dans l'immédiat démonter la machination -réelle ou supposée- élaborée, l'animal se prend à chercher la petite bête dans la toison du rival suspect. Petit exemple illustré en Provence, au milieu des moutons, dans le sud de la France au pays des santons.

Soit le sénateur maire UMP de Saint Jean-Cap Ferrat, René Vestri, qui hurle aux loups son innocence dans l'affaire de Beausoleil. Hableur et avenant comme savent l'être les élus du peuple du sud, le sieur René a aussi de l'entregent. Parfois gênant. A l'instar de Lino Alberti, entrepreneur en travaux publics ou Gérard Spinelli, maire de Beausoleil, commune voisine de Monaco, où les juges de la juridiction interrégionale spécialisée (JIRSE) marseillaise ont reniflé une vaste affaire de corruption, marchés truqués et trafic d'influence.

Tournée de mise en examen

Par malchance, des flux d'argent naviguent d'Alberti vers des comptes suisses des filles Vestri, ouverts au nom d'un société immatriculée aux Seychelles....Coup de filet en novembre dernier, 15 personnes arrêtées dont les filles et la mère Vestri, Alberti, Spinelli. Tournée de mise en examen. Bientôt prolongée. Après une demande de levée d'immunité, le sénateur passe aussi au tourniquet du juge Duchaîne. Mise en examen pour "blanchiment à titre habituel et en bande organisée, trafic d'influence et association de malfaiteurs" le 27 avril. « Cabale politique », hurle Vestri et son avocat Me Versini, le regard louvoyant vers Nice et son maire "motodidacte" Christian Estrosi.

jpg_estrosi-vestri-582de.jpg

   Christian Estrosi se justifie

© Oliv'

Qui ne tarde pas à retirer, dès le 29 avril, la délégation de contrat de baie à son vieux rival, et néanmoins vice président de la communauté urbaine Nice Côte d'Azur.

Un brin trop pressé le Christian ? La missive envoyé dès le 29 avril par ses services reçoit une cinglante réponse. Une plainte au procureur de la république de Nice pour faux, déposée dès le 30 avril...

« Estrosi n'a pu signé lui-même ces documents car il était ce jour-là en déplacement dans le Languedoc-Roussillon », pointe le sénateur, les yeux braqués sur l'agenda du ministre. Le matin du 29 à Paris, l'après midi à Montpellier... Difficile de poster une lettre depuis Nice avant 16h45, heure de fermeture de la poste Saint Augustin, d'où est parti le recommandé. Et le malin de préciser « qu'il ne peut s'agir d'une délégation de signature qui aurait été signée par une autre personne ». Aucune mention n'apparaissant en ce sens dans le courrier.

Alerté, le procureur ne tarde pas à classer sans suite l'affaire le 11 juin dernier. « M. Estrosi, interrogé le 31 mai, vient de me faire connaître par un courrier qu'il a signé, qu'il était bien à Nice le 29 avril, mais surtout qu'il a signé l'arrêté de retrait », écrit un peu sèchement le procureur de Mongolfier... Simple coup de pied à l'âne ? Du tout. Vestri rue et joue les bourrins.

Coeur en berne

Dans un deuxième courrier, circonstancié par les soins de son avocat, le sénateur demande une enquête en bonne et due forme. Et détaille point par point l'agenda d'Estrosi. Le 29 avril au matin en direct sur Europe 1, la matinée dans le Languedoc, l'après midi sur Montpellier. Pas de trace à Nice du maire...

Et Vestri, dans un mémoire à cet effet, de détailler amoureusement la signature de l'ami de Sarkozy. Sur la lettre explicative de son arrêté de retrait, « à la place des petits points sur les i de Christian, on distingue nettement trois petits coeurs ».

signature crici.jpg

La signature de Christian Estrosi, des coeurs suspects

De mignonnes calligraphies qui n'apparaissent pas sur l'arrêté de retrait lui même, « signé au moyen d'une griffe », ou sur les précédents courriers envoyés par Christian Estrosi.

Bref aucune chance que le ministre ait signé les documents... Des faux un peu ridicules, doublés d'un petit parjure. Dont le parquet niçois ne veut se mêler. « Pour surmonter la décision de classement sans suite, ne reste au sénateur que la constitution de partie civile auprès du doyen des juges d'instruction »...

Une voie que Vestri ne va pas manquer d'emprunter. « C'est un peu anecdotique, confesse un de ses proches. « Il aurait suffi qu'Estrosi dise qu'il avait délégué sa signature. Mais qu'il ait menti au procureur et que l'affaire soit classée sans mot d'excuses l'a franchement énervé ». Le sénateur mis en examen se révèle bien un animal chafouin.

http://www.bakchich.info/Des-petits-coeurs-entre-le,11507.html

Ou que ceti que ça se complique:

Ou que ceti qu'il était le bel âtre?

 http://www.economie.gouv.fr/discours-presse/discours-communiques_finances.php?type=discours&id=733&rub=500

 http://www.midilibre.com/articles/2010/04/29/A-LA-UNE-Christian-Estrosi-vient-soutenir-le-pole-de-competivite-sur-l-eau-1208641.php5

  

INVITATION PRESSE - Christian ESTROSI - Déplacement dans l'Hérault sur le thème du renouveau des pôles de compétitivité

Source : Ministère de l'Économie, des finances et de l'industrie (www.finances.gouv.fr) - Actualité publiée le 28/04/10 à 18:01

INVITATION PRESSE
Christian ESTROSI Ministre chargé de l'Industrie se rendra dans l'Hérault (34) Jeudi 29 avril 2010 Thème : renouveau des pôles de compétitivité
Christian ESTROSI, Ministre chargé de l'Industrie visitera trois lieux emblématiques du projet de pôle de compétitivité éco-technologique « eau » du Languedoc-Roussillon.
En moins de 5 ans, les pôles de compétitivité sont devenus un levier incontournable de notre politique industrielle. Aujourd'hui, la France compte 71 pôles de compétitivité, dont 17 pôles d'ambition mondiale.
Le ministre s'exprimera sur la nouvelle ère des pôles de compétitivité et le sens de son action.
Programme du déplacement :
9h15 : Visite de l'entreprise Bio UV
ZAC de la Petite Camargue - Lunel
10h30 : Visite du laboratoire Hydrosciences
Maison de l'Eau - 300 avenue du Professeur Emile Jeanbrau - Montpellier
11h : Table ronde en présence des membres de l'association d'Entreprise de l'Eau
Université de Montpellier 2 - Salle des Actes
11h :30 Intervention de Christian ESTROSI

L'ensemble du déplacement est ouvert à la presse
Accréditations auprès du Bureau de presse :
01 53 18 33 80 ou 01 53 18 88 20
Contacts Presse :
Cabinet de Christian ESTROSI :
Gaëlle GICQUEL - 01 53 18 43 79, Vincent PARRA - 01 53 18 42 80
Source : Ministère de l'Économie, des finances et de l'industrie (
www.finances.gouv.fr)

  http://www.edubourse.com/finance/actualites.php?actu=62601

estro montpellier.JPG

 http://www.youtube.com/watch?v=NfdTCthJIlY

Notes complémentaitres:

http://www.google.de/search?sourceid=navclient&aq=4h&oq=&hl=fr&ie=UTF-8&rlz=1T4PBEA_frFR399FR399&q=estrosi+vestri

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu