target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

09/06/2010

N’en jetez plus,la poubelle est pleine

Aprés les appartements de fonction,les impôts et les salaires...

Décidément rien ne  va dans notre repoublique !

A l'heure de la rigueur dans la vigueur nos donneurs de leçon s'en donnent à cœur joie.

 Quelques détails dans la presse de ce jour:

Christine_Boutin.jpg

 Qu'est ce qu'il a le mec derrière à se pincer le nez.....

 La Sainte qui touche

Christine Boutin travaille pour l'Elysée... contre 9.500 euros par mois

France Info - Hier, 23:08

L'information est révélée par le Canard Enchaîné dans son édition à paraître ce mercredi. L'ancienne ministre du logement perçoit 9.500 euros mensuels depuis avril pour une mission sur la mondialisation confiée par l'Elysée. L'intéressée estime que ce salaire est "celui-ci d'un haut fonctionnaire, tel qu'il est prévu par la loi".

L'hebdomadaire satirique publie un document du ministère du Travail daté du 28 avril, qui indique que Christine Boutin est employée en "qualité de chargée de mission" depuis le 1er avril, avec une "rémunération mensuelle" de 9.500 euros nets.

Le Canard enchaînéajoute que la présidente du Parti Chrétien-Démocrate (PCD, allié à l'UMP), débarquée du gouvernement en juin 2009, s'est vu mettre à disposition une "voiture avec chauffeur", des "bureaux dans le XVe arrondissement de Paris" et un "secrétariat particulier".

"C'est une vraie mission, un vrai boulot"

Contactée par France Info, Christine Boutin confirme l'existence de cette mission sur "les conséquences sociales de la mondialisation", "une vraie mission avec un vrai boulot" assure l'ancienne ministre du logement, précisant qu'elle avait pour objectif de faire des propositions pour la présidence française du G20 (novembre 2010-novembre 2011).
Quant au salaire, Christine Boutin confirme le chiffre de 9.500 euros, arguant qu'il s'agit du salaire "d'un haut fonctionnaire, tel qu'il est prévu par la loi".

Christine Boutin travaille pour l'Elysée... pour 9.500 euros/mois - l'intéressée s'explique sur France Info  (0'47")

 

En revanche, elle dément l'hypothèse avancée par le Canard Enchaîné, qui estime que cette mission est le prix payépar Nicolas Sarkozy pour calmer l'ancien ministre.

 Boutin: 9.500 euros/mois pour une mission sur la mondialisation

 08.06.2010, 20h18

Christine Boutinperçoit 9.500 euros mensuels depuis avril pour une mission sur la mondialisation confiée par l'Elysée, révèle Le Canard enchaîné à paraître mercredi, chiffre que l'ex ministre a confirmé à l'AFP, parlant de "mission très importante".
L'hebdomadaire publie un document du ministère du Travail daté du 28 avril et indiquant que Mme Boutin est employée en "qualité de chargée de mission" depuis le 1er avril, avec une "rémunération mensuelle" de 9500 euros nets..

Le Canard enchaîné ajoute que la présidente du Parti Chrétien-Démocrate (PCD, allié à l'UMP), débarquée du gouvernementen juin 2009, s'est vu mettre à disposition une "voiture avec chauffeur", des "bureaux dans le XVe arrondissement de Paris" et un "secrétariat particulier".
Contactée par l'AFP, Mme Boutin a confirmé ces informations. Le ministère du Travail n'a pas contesté l'authenticité du document diffusé par le Canard enchaîné.
"Ce n'est pas une mission bidon, c'est une mission très importante, avec des rendez-vous au plus haut niveau", a justifié Christine Boutin, précisant qu'elle avait pour objectif de faire des propositions pour la présidence française du G20 (novembre 2010-novembre 2011).
L'Elysée avait confié en décembre 2009 cette mission sur "les conséquences sociales de la mondialisation" à l'ancienne ministre.
Dans l'entourage de Mme Boutin, on a en outre expliqué que le salaire correspondait à un "niveau statutaire dans la grille de la fonction publique", en vertu d'un décret d'application de la loi de finances rectificative du 6 août 2002.
Selon cette source, la rémunération "a été fixée par le secrétariat général du gouvernement sur la base de ces textes" et "correspond au seul traitement de base, donc à l'exclusion notamment de l'indemnité de fonction".
La rémunération "s'apparente à celle d'un directeur d'administration, d'un conseiller maître à la Cour des comptes ou d'un conseiller d'Etat", a ajouté Mme Boutin dans un communiqué transmis à l'AFP dans la soirée.
La présidente du PCD a également démenti l'idée "que laisse entendre le Canard enchaîné que d'une certaine façon, je me suis fait acheter par le président Sarkozy".
L'ancienne ministre du Logement (2007-2009) avait indiqué début mai, lors d'une conférence de presse au siège de l'UMP, qu'elle n'excluait pas de se présenter à la présidentielle de 2012 si ses "idées" n'étaient pas prises en compte dans la majorité.
Déjà candidate en 2002, elle avait recueilli 1,19% des voix.

Remarques :

*Quelles sont les compétences et l'expertise de notre Sainte en tant que conseillère économique.

*Quelles sont ses compétences particulières qui lui permettent  de renseigner le président de toutes les dépenses pour mieux appréhender les conséquences sociales de la mondalisation(sic).

*Tout à fait étrange d'apprendre que le président de la république a besoin de Mme Boutin pour connaitre les conséquences de sa politique et celle de ses petits amis du G20 !

C'est sans doute pour cela qu'il ne sait plus où il habite.....

*A compétence égale salaire égal ,Mme Boutin prétend-elle disposer dans son escarcelle des compétences et expertises d'un directeur d'administration, d'un conseiller maître à la Cour des comptes ou d'un conseiller d'Etat.

Son curriculum - professionnel - sur Wikipédia :

*N'y-t-il en France personne plus compétente que notre Grenouille nationale pour éclairer notre bon et dispendieux président...

*Enfin,à quoi sert Mme Boutin ?

cigare blanc.jpg
l'enfumeur...

Un Blanc pas très blanc-bleu

Le Fisc somme Blanc de s'expliquer

AFP
08/06/2010 | Mise à jour : 19:28

Le secrétaire d'Etat au développement de la région-capitale, Christian Blanc, a été sommé par les inspecteurs du fisc de répondre à une série de questions avant le 30 juillet, ces derniers doutant de l'exactitude de certaines de ses déclarations fiscales, selon le Canard Enchaîné. Interrogé sur cette information, le cabinet de M. Blanc a indiqué que le secrétaire d'Etat publierait un communiqué de presse "dans la soirée".

M. Blanc "n'a pas pu prendre connaissance de l'article sur le fond, il ne l'a pas lu", a affirmé à l'AFP son entourage. Selon le Canard Enchaîné, les inspecteurs du fisc "mettent en doute l'exactitude de ses déclarations fiscales, aussi bien pour ses revenus de 2008 que pour son impôt de solidarité sur la fortune (ISF) des années 2004 à 2009".

Ils s'interrogent ainsi sur la valeur déclarée par M. Blanc et son épouse pour leurs biens immobiliers et s'étonnent que le secrétaire d'Etat "n'ait jamais déclaré à l'ISF ses actions de la société International Decision, fondée en 2005 et dissoute en 2009".
L'hebdomadaire satirique affirme également que les fonctionnaires des impôts se posent des questions sur le portefeuille boursier de l'ancien patron d'Air France et de la RATP et les avoirs détenus sur l'ensemble de ses comptes financiers.

Le Canard Enchaîné ajoute que les inspecteurs du fisc sont intrigués par la réévaluation à la hausse par l'épouse de M. Blanc de sa participation dans une société familiale (laboratoires Arion), depuis la nomination de son mari au gouvernement, en mars 2008.
Il écrit aussi que, selon le fisc, les bénéfices du cabinet médical de Mme Blanc sont "fluctuants" au fil des ans".

Remarque:

M.Blanc est ministre et...il le restera!

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu