target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

31/03/2010

Estrosi:cet homme est dangereux

J'écrivais dans mon billet "Estrosi :le grand mamamouchi de l'Industrie.*".Dans 2 ans,si le patron turc veut retourner en Turquie avec armes et bagages,technologies et brevets,en prime,que fera notre grand Mamamouchi,alors!!!Nulle inquiétude,ami,il sera redevenu,entre temps,le Benêt local qu'il aurait du toujours resté."

Merci,merci,n'en jeter plus !

Pour le plaisir...

J'ai honte pour mon pays,honte de voir comment on se fait rouler dans la farine sur le dos de nos salariés.J'ai honte d'avoir un ministre comme M.Estrosi qui croit que l'on gère l'industrie de notre pays comme les bâches du marché Saleya.J'ai honte de moi,aussi,d'avoir,par mon vote ,mis des gens pareils au gouvernement de mon pays.Passée la honte,il faudra régler quelques comptes.A propos d'Heuliez,on le fera sans quelques jours.

Vous ne manquerez pas,bien sur,de remarquer que les élections regionales sont terminées.

Quelques rappels:

heuliez protocole.jpg95%.jpg

99,9.jpg

http://www.dailymotion.com/video/xcf3id_estrosi-heuliez-e...

 

Sarkozy:Un déficit,quel déficit!

article_sarko-rayban.jpg

Tout au long de son histoire,la France a connu un haut niveau de son haute administration ,de sa haute fonction publique.En particulier au plan de ses finances.De Jacues de Beaune à Louis Auguste Le Tonnelier de Breteuilt,Necker pour la royauté , de Necker ( encore) en passant par Poincaré,Joseph Caillaux,Paul Doumer,Léon Blum,Mendes-France,Antoine Pinay - et d'autres moins connus mais non moins grand serviteur de l'état - pour la république.

Avec des fortunes diverses, rois et gouvernements de la république ont tenté de « tenir » nos finances. Et au fil du temps,ces dernières ont trouvé sur leur chemin maintes nouvelles techniques d'analyse et fonctionnaires pour les utiliser et les mettre au service de notre budget.On a formé d'ailleurs un corps issu de l'ENA à cet effet,les inspecteurs des finances.C'est ceux la,en majorité, que l'on retrouve dans les cabinets ministériels et auprès de s ministres d'importance. On ne peut donc douter que notre ancien ministre M.Woerth en fut pourvu et nul doute que le directeur du budget et du trésor en furent.

Or si l'on peut mettre en doute les hautes compétences de ces deux fonctionnaires et de leurs collaborateurs, on peut être ,néanmoins ,étonne des chiffres concernant le déficit et la dette publique de notre pays.

En effet,ce matin sont apparus les chiffres du déficit - 7.5% du PIB  - et de notre déficit -144.8 milliards d'euros -.

Comme le confirmait le Parisien ce dernier s'avère  moins élevé mais reste un record.Selon la prévision provisoire de l'INSEE précisé le quotidien,sans doute pour nous rassurer.

On n'insistera pas sur le dépassement des critères  - intenables - du traité de Maastricht ,on s'étonnera par contre de la multitude de chiffres annoncés au cours de l'année 2008 et 2009 quant aux prévisions des services du ministre du budget M.Woerth.Et c'est en cela que le doute s'installe quant a l'utilisation politique des compétences de nos chers experts financiers,nos haut fonctionnaires.

Dans son article » Déficit public moins élevé que prévu mais record »,Le Parisien nous indiquent

« Dans ses dernières prévisions officielles, le gouvernementtablait pour 2009 sur un déficit de 7,9% du PIB, avant un nouveau record à 8,2% à 2010. Il s'est engagé à le ramener progressivement à 3% en 2013, comme Bruxelles l'exige.
Attendue à 83,2% du PIB cette année, la dette publique progresserait quant à elle jusqu'à 87,1% en 2012 avant de commencer à refluer en 2013 (86,6%). ».

Que peut-on lire dans un article publie par l'Express en date du 20 janvier 200 9,je cite : » Il (le déficit ndlr) devrait atteindre 4,4% du PIB en 2009, bien au-delà des 3% autorisés par le pacte de stabilité.

L'impact de la crise économique a contraint le gouvernement à réviser à la hausse le déficit public de la France pour 2008 et 2009, qui s'établissent respectivement à 3,2% et 4,4% du PIB, a indiqué mardi le ministre du Budget, Eric Woerth.

Le gouvernement prévoyait jusqu'à présent un déficit public (Etat, sécurité sociale et collectivités locales) de 2,9% du PIB en 2008 et 3,9% du PIB cette année.

(...)Le déficit public s'inscrirait donc à 3,1 points de PIB en 2010, 2,3 points en 2011 et 1,5 point en 2012, a-t-il précisé.

L'année 2008 s'est achevée sur un déficit de l'Etat de 56,2 milliards d'euros, en dégradation de 4,7 milliards par rapport au collectif budgétaire voté en décembre dernier, "intégralement imputable à la conjoncture" qui pèse sur les recettes fiscales, a expliqué le ministre.

"Cela conforte la stratégie retenue dans le plan de relance" du gouvernement, "qui privilégie le soutien à l'activité des entreprises et à l'investissement par rapport à la consommation", a insisté le ministre. ».

Ainsi en 2008,année pendant laquelle le déficit avait déjà connu une dégradation de 4.7 milliards d'euros,notre ministre se félicitait de la bonne stratégie du gouvernement sans savoir que ces prévisions pour l'année 2009 étaient déjà fausses au moment juste où il déclarait sa satisfaction.

Or,le déficit de l'Etat s'est dégradé de 62,1 milliards, à 117,6 milliards*.Pas prévu donc....C'est la crise....

Il y a mieux ou pire.

En préalable a ce qui va suivre, il est conseille de se remémorer les assauts à la pelleteuse des caciques de l'UMP contre les « déficits »crées par les collectivités locales en particulier celles gérées par la gauche.Celles qui le sont  par la droite sont,elles,exonérées de toutes accusations,on ne peut mentir sur le compte de ses amis.

Reste que les vérités sortent de la bouche des ministres et celle qui suivent ne peuvent être contestées par M.Paillé, Bertrand ou Lefebvre ,c'est M.Woerth que les déterminées et c'est son successeur qui les annoncées.

« Dans le détail, le déficit de l'Etat s'est aggravé de plus de 62 milliards d'euros pour atteindre 117,6 milliards, soit plus de 81% du déficit public total de la France. Parallèlement, le "trou" des administrations de Sécurité sociale s'est fortement creusé sous l'effet de la crise, passant de 900 millions en 2008 à 25 milliards l'an dernier.
De leur côté, les collectivités locales affichent un déficit de 5,6 milliards, en amélioration de 3,1 milliards par rapport à 2008. Ce déficit représente moins de 4% du total.
De 2008 à 2009, le déficit se creuse de plus de 80 milliards d'euros sous l'effet de la forte baisse des recettes publiques (-4,3%, contre +2,6% en 2008) et de la hausse des dépenses (+3,8%), dont le
rythme de progression reste toutefois inchangé par rapport à 2008, souligne l'Insee.

Les "impôts sur les produits" (TIPP, droits de mutation, etc.) résistent mieux, ne baissant que de 1,3%, le recul de la TVA étant partiellement compensé par la hausse de certains impôts locaux.
Au total, le taux de prélèvements obligatoires diminue de 1,6% en 2009, à 41,3% du PIB, en raison de la forte contraction des impôts (-8,0%), selon l'Insee. ».

Ainsi va le train de notre pays,au  gré des statistiques et des ministres.

A ceux la il faudra la célèbre saillie de François 1er « Souvent femme varie,bien fol est qui s'y fie.".

En la transformant ainsi : « Souvent statistique varie,bien fol est qui s'y fie ».

 

 

Source :

http://www.insee.fr/fr/themes/info-rapide.asp?id=37&d...

 

30/03/2010

Sarkozy:Pour 100 000€,t'as ça...

Le Post et Canal+ nous ont gratifier de la version anglaise des états de services de notre president,ci-dessous le chef d'oeuvre.

site sarko en anglais.jpg

http://www.dailymotion.com/video/xcr8as_sarkozy-in-english-sur-le-nouveau-s_news

Orangeorange nous en donne un peu plus.Pour compléter son message,voila les resultats de ce sondage à 18h48....

sondage sarko.jpg
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu