target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

28/02/2010

UMP:Novelli,le nouveau ouistiti du centre

herv_novelli_decouvre_brozengo_4.jpg
M.Novelli et son sondeur préféré,toujours très discret ! 

Dans mon billet « la légèreté du sondeur de l'UMP ne se discute pas ! »,j'évoquais la tentative de manipulation orchestrée par une officine adossée à l'IFOP qui n'hésitait à nous présenter M.Novelli comme le seul candidat UMP à pouvoir défaire le candidat socialiste en région Centre.Chiffrage incohérent ,commentaires partisans sous le sceau du « sérieux » d'un institut réputé sérieux ,la soupe était prête pour inonder les medias et on a pu voir le nouvel observateur participer, involontairement sans doute,à cette manipulation.

Justice il y a.... et le temps fait son œuvre inlassablement.Ainsi,le vérité sur la réelle situation électorale de notre ami apparait au grand jour.Voila ce qu'en disait Libération,je vous le livre avec délectation.

novelli out.jpg

"Hervé Novelli a deux facettes. «Je suis mobilisé et très déterminé à faire le meilleur score au premier tour et à gagner au second.» Voici, côté pile, pour la figure imposée de langue de bois. Côté face, tout dans le discours du secrétaire d'Etat au Commerce (entre autres, car il porte six casquettes au gouvernement), tête de liste «majorité présidentielle» dans le Centre, porte les stigmates d'une probable défaite. Un résultat d'autant plus redouté qu'il signerait, au plan national, le désaveu politique de l'UMP qui mise tout sur lui pour sauver l'honneur de la droite dans cette bataille régionale. «Ce n'est pas moi, à Paris, qui ai décidé que les espoirs c'était Novelli dans le Centre», s'excuse-t-il presque, reconnaissant que cette pression était «parfois un peu lourde.» Histoire aussi de ne pas apparaître trop présomptueux en cas de défaite...

Début février, son moral était pourtant au beau fixe. Dopé par un sondage le donnant largement en tête au premier tour devant François Bonneau, le président socialiste, il y croyait dur comme fer. Même si ce sondage était commandé par l'un de ses proches et ne donnait aucun résultat pour le second tour... Son challenger, qui en 2007 avait remplacé Michel Sapin en cours de mandat, était classé dernier des présidents de région en terme de notoriété. Selon un sondage, seuls 7% des habitants du Centre pouvaient spontanément citer son nom. Du pain béni pour le libéral Novelli, qui comptait bien utiliser son renom et le levier gouvernemental pour battre campagne.

«Boulot». Lorsqu'il se porte candidat à la candidature, en janvier 2009, il est opposé, en interne, à Serge Lepeltier, maire (UMP) de Bourges et ex-ministre de l'Environnement. Ce dernier tend la main au Modem. Donné favori, Novelli ne veut pas en entendre parler, jugeant les élus du parti centriste peu fiables. Lepeltier dégaine alors l'encombrant passé d'extrémiste de droite de son challenger. Un point encore sensible dans l'une des cinq régions françaises où, en 1998, la droite avait pactisé avec le FN pour conserver la présidence de région. Mais Novelli, qui bénéficie du soutien de Paris, rafle la mise.

Face à lui, la gauche part divisée : NPA, LO, Front de gauche (avec la sénatrice PCF Marie-France Beaufils), Europe Ecologie (conduite par Jean Delavergne, élu Verts sortant) défient Bonneau. Ce dernier peut compter, au second tour, sur les écologistes et les communistes qui défendent leur bilan commun, créant les conditions pour une fusion. Novelli, s'il a réussi l'union dès le premier tour (UMP-NC-CPNT), dispose de peu de réserve de voix. Reste, pour seul espoir, une extrême droite désunie, avec le FN et le Parti de la France. Il sera difficile, voire impossible, pour l'une ou l'autre des listes de franchir la barre des 10%. La droite compte donc sur des reports venus de ce côté de l'échiquier.

Un récent sondage, commandé cette fois-ci par le Parti socialiste, annonce une large victoire pour la gauche au second tour. Ce que François Bonneau tente de prendre avec retenue. «Pas de triomphalisme, on fait le boulot», affirme-t-il. A propos de son adversaire, il lâche, un brin hautain : «Novelli aurait dû préparer sa campagne. [...] Il voit la région comme une sous-préfecture, et l'ensemble de sa campagne repose sur une prétendue inexistence de la région. C'est maladroit.»

Chaotique. Paradoxalement, l'intéressé n'est pas loin de partager cette opinion. «Ce sera difficile, comme dans toute élection intermédiaire, explique Novelli. Nous sommes dans un contexte national difficile, face à une crise brutale et avant que la situation ne se rétablisse, il va se passer du temps.» Le candidat, qui a fait appel à Christine Lagarde, la ministre de l'Economie, et qui attend François Fillon pour l'entre deux tours, se défend d'être un «proche de Nicolas Sarkozy», comme pour mieux écarter l'influence d'un contexte national chaotique : «Renseignez-vous, je ne fais pas partie du premier cercle», se défend-il. Et d'en appeler à la providence : «L'urne peut réserver des surprises.» Pour l'heure, la surprise serait qu'elle en réserve.

http://www.libeorleans.fr/libe/2010/02/herv%C3%A9-novelli...

 

Estrosi :le grand mamamouchi de l’Industrie.*

un fond turc.jpg

Quel est le seul ministre de l'industrie de la,V ème république qui aura tant marqué de son indélébile empreinte notre dernière décennie ?Qui aura été le seul à avoir,par son volontarisme,inventer une nouvelle stratégie pour notre industrie nationale ?Qui bravant tous les dogmes aura inventé le volontarisme industriel,cette nouvelle technique économique permettant de multiplier les emplois comme Jésus multipliait les pains,le seul qui peut annoncer la création de plus d'emplois que le nombre prévus à destruction -  300 pour 212 à Philips -..Qui a inventé cette nouvelle doctrine qui permet à un ministre de sauver notre industrie en une seule imposition des mains sur les micros de l'Assemblée nationale au cours des  séances des questions au gouvernement ?Celui qui en un tour de main multiplie les repreneurs de nos pauvres entreprises  à la dérive.

Le seul qui a le courage de refuser - sans l'obtenir en vérité - à Renault de fabriquer des automobiles en Turquie et qui va dénicher un turc pour fabriquer des voitures en France.C'est pas fort......Pas de voitures françaises pour les français  fabriquées en Turquie  mais des voitures fabriquées par des turcs que pour les français.

Trop fort,cet Estrosi!Heureusement qu'on l'a eu pour remplacer l'autre arriéré....

Pour une gageure, c'est une gageure....Le turc doit mettre 20 millions d'euros,la région 5 millions et le FSI pourrait abonder les 10 autres.Le turc sera majoritaire donc totalement indépendant si tant est que les répresentants des  collectivités et du fond d'investissement seraient intégrés au conseil d'adminstration.Le patron c'est quand même le turc.

Dans 2 ans,si le patron turc veut retourner en Turquie avec armes et bagages,technologies et brevets,en prime,que fera notre grand Mamamouchi,alors!!!Nulle inquiétude,ami,il sera redevenu,entre temps,le Benêt local qu'il aurait du toujours resté.

Et nous,une main devant,une main derrière,on pleurera devant la catastrophe Heuliez et on aura oublié Estrosi!Et Madame Royal!

Pas moi,je vous le jure !

 

PS :on reviendra sur le dossier fumeux de la société Heuliez.Il y a anguille sous roche parmi les membres de gouvernement.Notez cette information passée inaperçue parmi les casiers des uns et des autres:"le groupe Bolloré ou Renault ont été avancés par Dominique Bussereau dimanche soir lors du débat sur France 3 ".(http://blog.charentelibre.com/journal/index.php?post/2010...)

 

estro couillon.jpg

http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article04/EkyZpAZulppYA...

 blague industrie.jpg

http://letemps.blogs.com/paris/

  a quoi sert estro.jpg    http://gaelle.hautetfort.com/

 a quoi sert philips.jpg

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/20100224.OBS792...

double plan sociaux.jpg

http://fortune.fdesouche.com/13336-le-nombre-des-plans-so...

chereque.jpg

http://www.cfdt.fr/rewrite/article/24771/actualites/-chri...

chereque ne connait pas le dossier.jpg

 http://www.rtl.fr/fiche/5934597556/christian-estrosi-repo...

 *Et enfin,séquence culture....

le Littré (1880)

MAMAMOUCHI (s. m.)

Nom burlesque dont s'est servi Molière pour donner une dignité turque à son bourgeois gentilhomme.

Par extension, se dit en dénigrement des hauts dignitaires dont on veut faire ressortir l'air d'importance ou d'arrogance.

ÉTYMOLOGIE

Mot arabe signifiant propre à rien et ne désignant aucune dignité chez les musulmans,de l'arabe ma menou schi ( a long dans " ma "), non chose bonne

 

 

26/02/2010

Sarkozy:Pourquoi qu'on m'aime plus

sarko zgriculteurs.jpg
On le comprend....
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu