target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

30/09/2009

ville nice:la ville est sale .....la solution

peyrat bal.jpg
il en a encore,le vieux!

De Montgolfier:le Parquet était trop ciré

eric_de_montgolfier.jpg

Savez-vous,ami lecteur,qu'il y a encore,dans nos contrées lointaines,quelques citoyens qui en ont  encore un peu.....même beaucoup...Ainsi, trottinant sur toile et souhaitant quelques renseignements sur  la principale ville de l'est de notre département,je clique naturellement sur ce qui m'apparaissait le plus logique:le mentonnais.org.

Le pays mentonnais,les habitants du mentonnais,j'arrive.

Je comptais bien aller à la découverte de sites magnifiques ,comprendre les us et  coutumes des mentonnais- les mentounasc -,perfectionner mes connaissances de l' histoire du bassin mentonnais tant vanté pour ses citrons,son climat et sa quiétude.

J'ai pas été déçu.......des photos magnifiques pour les premières  pages qui défilent au rythme des clapotis apaisant des vagues qui viennent langoureusement Se jeter les plages de cette belle  ville qui inspire la quiétude et l'inspiration.Cocteau y a séjourné....Jusqu'à la,pas mal le mentonnais....

le mentonnais.jpg

http://mentonnais.org/html/extranet/index.html

Et puis d'un coup,y des photos avec un type au milieu.Le fier Artaban au milieu de la photo c'est pas un mexicain au moinsi.Qui c'est ce quidam qui ose gâcher mon plaisir......Je le crois pas.C'est le mexicain du coin....peut-être.Il parait qu'il se nomme Guibal,Guitou pour les intimes.Comment,je serai  tombé sur le site des mexicains du coin.ils  sont partout,alors !.......C'est pas le nouveau maire par hazard.Je savais pas qu'ils avaient changer de  maire,les mentounasc.Non qu'on me dit...Je le connais,moi,le premier magistrat de ville.Magistrat pour Guibal,ça sonne pas clair,y parait. C'est pas moi qui le dit,c'est marqué sur le site du mentonnais.

Et puis d'un coup,tout devient clair.C'est pas un mexicain le fameux quidam de la photo....c'est le flytox anti-Guibal.Le désherbant anti-magouilles.Et le « désherbeur » ,y désherbe...le' Claude qui se nomme....

Un petit de coup de souris....Ca continue,ca s'arrête pas,re-Guibal, Giudicelli (c'est qui celle-là), la mairie, élections municipales ,et je que je te porte plainte par ci,que je te la porte de la,par en dessous..... par en dessus....ça s'arrête plus.C'est la ville des citrons ou la ville des plaintes.C'est pas moi qui vais y aller.

Ca canarde,ça canarde.....le mexicain et sa mexicaine du coin,y s' en prennent pour leur grade.Ca canarde vraiment,allez voir...Je sais pas si tout est vrai mais le mexicain local a du souci à se faire si tout est avéré  ....

Et puis à un moment,j'en ai ma claque de toutes ces plaintes,Moi,je me dis «  t'en a déjà  beaucoup à faire avec les tiens de mexicains, vas pas t 'm'e.........er avec les mexicains des autres ».Il a qu' à s'en occuper le courageux qui mène ce site.

Reste qu'un document a particulièrement attiré mon attention,un paquet cire  pour améliorer la glisse au Parquet de Nice.La maison du magnifique M.de Montgolfier.

je vous la propose ci-dessous.

  LETTRE OUVERTE

A  Monsieur Le Procureur Eric De Montgolfier

Monsieur le Procureur de la République,

Le projet visant à réformer la Justice Pénale par suppression du Juge a suscité votre réaction, médiatiquement relayée par FR3 NICE-COTE -D'AZUR et le quotidien NICE-MATIN. Vous êtes soucieux de l'indépendance des « enquêteurs », à savoir les policiers et gendarmes lesquels seraient susceptibles dans certains dossiers « politico-financiers » ou « sensibles », d'agir sous influence ou de manière orientée.

 Je partage pleinement votre analyse concernant la nécessité de finalement aboutir à une véritable « police Judiciaire » totalement indépendante. Il me semble cependant que la grande majorité desdits agents « enquêteurs » remplissent leur mission avec d'autant plus de conscience professionnelle qu'ils sont théoriquement, dans leurs activités Judiciaires et pour la grande majorité d'entre eux: respectueux des dispositions légales, soucieux d'une éthique professionnelle, et de plus, sous votre contrôle, voire sous votre autorité.

Je me permets en fait de vous adresser la présente car il me semble que la réponse ainsi apportée n'est pas suffisante.

Ce n'est pas tant la « Police Judiciaire »qui pose problème.

C'est le maintien des prérogatives exorbitantes des Procureurs dont celle, juridiquement étrange, qui

vous autorise, sans quasiment aucun contrôle Juridictionnel, à:

 *Classer « en opportunité » une affaire,

ou

*À décider de ne pas poursuivre, et de ne requérir aucune enquête ou information

relativement à des faits dont vous avez été informés, et qui mériteraient, à tout le moins

des investigations préliminaires.

 Permettez moi, à ce sujet, de rappeler à votre bon souvenir l'affaire de « l'ilôt ST Roch »,non pas celle relative à la violation présumée des règles d'urbanisme, mais celle dans laquelle la Ville de Menton a acheté au promoteur, un parking public lui appartenant déjà!

 - Cette affaire, d'une gravité exceptionnelle -en ce qu'elle suppose une infraction de nature criminelle celle de « faux commis par un dépositaire de l'autorité publique » qui plus est au moyen « d'actes publics »- mériterait d'évidence et à tout le moins, sans préjudice de la présomption d'innocence, une enquête, voire une information Judiciaire. Une telle initiative vous incombe, le citoyen que je suis n'ayant pas qualité pour déposer plainte. (Vous aviez d'ailleurs prisdes réquisitions dans ce sens dans ce même dossier).Il me semble cependant que la mise en mouvement de l'Action Publique vous incombe, votre qualité étant évidente et, votre intervention nécessaire.

- A votre demande non écrite, je me suis rendu en votre cabinet le 26 Août 2008 relativement à une plainte que j'avais déposée. pour des faits d'atteinte à ma vie privée perpétrés par l'entourage d'élus de Menton (plainte classée sans suite...). A l'occasion de cette entrevue je me suis permis de vous parler du dossier considéré, celui du « parking St ROCH », que l'on peut qualifier de « seconde affaire Mouillot » (C'est d'ailleurs le même promoteur!) Vous m'avez indiqué, que les pièces de ce dossier se trouvaient à Aix en Provence. J'ai donc personnellement déposé l'ensemble des pièces du dossier, moyennant récépissé, à votre secrétariat le 10 Octobre 2008. Vous n'ignorez pas par ailleurs que, j'ai saisi le Tribunal Administratif de Nice pour être autorisé à déposer plainte aux intérêts de la Ville de Menton aux lieux et places du Maire, le Conseil Municipal ayant refusé de le faire (!).A l'occasion de cette procédure , l'avocat de la Ville de Menton ,qui est également votre avocat personnel, vous a sollicité par lettre du 21 Novembre 2008 ,en vue de l'audience du 25 Novembre 2008. Par lettre en date du 24 Novembre 2004,(dont j'aurai connaissance après l'audience ) ,lettre destinée à être produite en Justice ,vous écrivez faisant suite à notre entrevue du 26 Août 2008: « ..Avant de me prononcer sur sa demande, j'ai demandé à a Cour d'Appel de me faire parvenir le dossier qui doit être conservé à

son greffe depuis l'Arrêt du 26 Octobre 2008. .. » .

- Il résulte de mes démarches que :

1/ le dossier a été retransmis par le greffe de la cour d'Appel au Tribunal de Grande Instance de Nice le 29 MAI 2007,et qu'il s'y trouve donc depuis cette date ,ce qui après notre entrevue du 26 Août 2008 aurait du vous permettre d'y accéder rapidement . (Indépendamment du fait que j'ai déposé à votre attention un dossier complet.).

 2/ Il n'a pas été trouvé trace, en l'état, auprès du greffe de la Cour, de votre demande en « retransmission » du dossier tel que vous l'écrivez le 24 Novembre 2008 dans le lettre produite en Justice.

Lorsque l'on connait votre promptitude à dénoncer et poursuivre des faits mettant parfois en cause des citoyens même lorsqu'ils sont élus « Élus », je m'étonne que dans ce dossier vous n'ayez semble-t-il toujours pas à ce jour, ordonné la moindre enquête, ou ouvert une information, ce qui paraît également être objectivement nécessaire compte tenu de la nature des faits.

Vous comprendrez donc, M. Le Procureur de la République ,que je considère que le véritable débat repose non seulement sur votre indépendance structurelle (puisque n'étant pas magistrat),mais surtout sur ce « droit d'un autre âge » de pouvoir en opportunité décider de poursuivre, mais surtout, parfois, de ne rien faire, comme semble-t-il dans l'affaire du « parking St Roch ». Le fait qu'il s'agisse d'une affaire « politico-financière » ou d'une affaire sensible devrait vous interpeller si j'en juge par les nombreuses prises de position médiatiquement relayées, et qui sont les vôtres.

C'est à mon tour, et paraphrasant le titre de votre livre que j'use du « devoir de déplaire ». Enl'occurrence de vous déplaire. J'en suis personnellement navré. Mais c'est aussi pour moi un devoir que de dénoncer objectivement cequi commence à être considéré comme une incompréhensible mansuétude à l'égard de certains élus.   Le « devoir de déplaire » ne comporte-t-il pas l'obligation d'agir?

 

 

Je vous prie de croire, M. Le Procureur, à l'assurance de mes sentiments distingués.

Menton,

Le 26 Septembre 2009

Claude C.......

 

9782749905556.jpg

http://www.youtube.com/watch?v=97XFi9Vp_Zk

 A voir pour se marrer:http://www.pais-mentounasc.com/

 

 

 

28/09/2009

sarkozy:un coup à l'endroit,un coup à l'envers

CCF28092009_00000.jpg
Etonnant....

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu