target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

30/08/2009

estrosi:maman bobo

898407-1061952.jpg
Capture01.jpg

29/08/2009

Estrosi:Oyez !Oyez Braves gens,le ministre des ouvriers vous parle !

estrsi soleil.jpg

Estrosi:Oyez !Oyez Braves gens,le ministre des ouvriers  vous parle !

A quelques encablures de la reprise des activités sociales, politiques et économiques dans notre pays,il convenait de revenir à nos activités corrosives en faire honneur à notre champion,le premier des mexicains ( rendons à César......... le peigne que Cricri lui avait emprunté).Ainsi,nous nous proposons de profiter de  la prose unique de notre sérénité  azuréenne,l'astre qui ne s'éteint jamais...(il oublie d'éteindre son bureau),inondant de toute sa splendeur la classe ouvrière et surtout les pauvres. Le souffle qui terrasse les plans sociauxdans notre pays et chasse les affreux profiteurs.

Braves gens ne craignaient plus pour votre emploi,Prince Zébulon est la.

Désormais tous nos billets commenceront par le salut solennel à notre vénéré mexicain.Celui qui fut le seul,parmi les autres, à  avoir reconnu la force de  la doctrine du président Sarkozy en attendant d'être ministre.

Voila,ami lecteur, ce que l'on pouvait dire à l'occasion de ce billet de retour après un passage momentané vers l'inconnu des méandres de mon cerveau.Voici,ami,la pensée (arrêtez,j'ai mal à la tête)du premier des sarkozystes....

 

"Le sarkozysme s'étend de la gauche jusqu'aux villieristes"

LE FIGARO. Après Philippe de Villiers, qui a rejoint le comité de liaison de la majorité, faut-il poursuivre encore l'ouverture ?

Christian ESTROSI. Pour moi qui suis un adepte de l'ouverture et à la tête, à Nice, d'une majorité qui s'étend de la gauche au MPF, le constat est simple : plus la majorité est large, mieux c'est. Que ceux qui ont une culture sociale forte, une culture gaullienne forte, une culture libérale forte, une culture souverainiste forte se retrouvent autour de la même table pour débattre et construire des politiques de pragmatisme n'a rien de choquant. D'autant que tout cela se déroule au moment où émerge une nouvelle culture qui nous est commune : ­celle du sarkozysme.

 Comment définiriez-vous le sarkozysme ?

C'est tout d'abord un volontarisme politique qui s'applique avec pragmatisme. C'est une éthique ; l'idée que la parole donnée au peuple engage celui qui l'émet. C'est la force de l'ouverture et de la main tendue, l'addition des talents. C'est une philosophie de l'action qui nous conduit directement au cœur des problèmes, là où le vent souffle le plus fort, tout en restant debout. C'est l'idée que notre pays est en train d'abandonner son image de commentateur bavard, voire arrogant, pour redevenir un acteur constructif et initiateur d'évolutions. Je ne doute pas une seule seconde que de la gauche jusqu'à Villiers, on peut se retrouver aujourd'hui dans le sarkozysme.

Y compris quand on était adversaire encore il y a quelques semaines, lors des européennes ?

Je comprends très bien que Philippe de Villiers ait besoin sur une échéance européenne, proportionnelle, à un tour, de défendre sa vision souverainiste. Et qu'ensuite,il se retrouve dans la sarkozysme,quand il s'agit de résoudre les problèmes de nos concitoyens au quotidien. Nous avons toujours eu des candidats communs à toutes les élections cantonales, régionales, législatives, sénatoriales. En Vendée, comme dans le reste de la France.

 Le secrétaire d'État et maire de Toulon, Hubert Falco, est-il le mieux placé pour reprendre la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur ?

Jean-Claude Gaudin comme moi-même sommes d'accord pour voir en Hubert quelqu'un qui, proches des Provençaux, faisant preuve de disponibilité et toujours animé d'un esprit d'équipe, sera le plus à même de mener ce beau combat. Au-delà du choix de notre tête de liste, alors que l'automne risque d'être difficile pour de nombreux Français, on ne doit pas aborder trop tôt la campagne des régionales. Toutes les énergies doivent être mobilisées, en priorité sur les solutions à apporter à la crise. Il sera bien temps, en janvier, d'en parler.

La candidature d'une dizaine de ministres aux régionales n'est-elle pas un handicap ?

C'est une chance au contraire! Cependant le rôle d'un ministre, c'est d'être engagé au moment des élections, et non d'être douze mois sur douze dans une campagne électorale. Un ministre sera d'autant plus performant dans une campagne qu'il sera le plus longtemps ministre et le moins longtemps candidat.

Certains, à l'inverse, vous reprochent d'en faire trop...

Je le prends comme un compliment. Vous savez les mêmes m'auraient bien plus critiqués si j'en avais moins fait !

Vous accueillez samedi à Auron (Alpes-Maritimes) le secrétaire général de l'UMP. Faut-il y voir un axe Bertrand-Estrosi ?

La dimension d'une personnalité politique ne se mesure pas à la place qu'il occupe mais aux combats qu'il livre. Nicolas Sarkozy et Xavier Bertrand ont en commun le courage de privilégier les chemins les plus risqués. Quand Nicolas Sarkozy a dû choisir entre son ministère et l'UMP, il n'a pas hésité. Xavier n'a pas fait autre chose en se consacrant entièrement à son parti. D'autres étaient sur les rangs mais il ne fallait pas leur enlever leur petit confort personnel. Xavier et moi avons en commun un vrai sens de la loyauté : nous ne trahirons jamais Sarkozy. Jamais. Je suis admiratif du travail que Xavier mène à l'UMP depuis janvier. Quand j'étais secrétaire général adjoint, j'avais parfois l'impression de m'ennuyer. De nouveau, le parti bouge, se modernise, se transforme. Xavier Bertrand me donne l'opportunité d'y jouer mon rôle ; dès lors il sait que je donnerais à l'UMP et à ses militants le meilleur de moi-même.

 

 

Quelques commentaires choisis et qui en disent long......

On trouve tout à la Sarkozitaine

28/08/2009 à 16:03

Vous êtes socialiste tendance fétichiste talons haut ?
Vous êtes souverainiste turcophobe et observez les rites de Saint Pie X ?
Votre engagement est total pour la défense de la flexibilité de la main d'oeuvre des ateliers de confection souterrains du 2ème arrondissement ?
Vous êtes (bon) chasseur, (pauvre) pêcheur, ou naturiste traditionaliste ?
Venez nous rendre visite sans plus tarder rue de la Boétie, vous trouverez là tous ce que vous avez toujours voulu savoir sans jamais oser le demander.

évolution du vocabulaire du commentateur en tongs.

28/08/2009 à 15:31

Dès l'avènement du régime sarkozyste et sa folie de l'été 2007, les amoureux de la démocratie que nous sommes avons été taxés d'anti-sarkozystes primaires.
Un peu plus tard, les plus acharnés d'entre nous méritèrent le titre d'anti-sarkozystes primaires et venimeux. Fiers peuvent être ceux qui ont obtenu ce titre.
Maintenant, la novlangue des fans aveugles évoluant, nous voici souvent affublés du qualificatif de ringard. Ce n'est pas une surprise. Quand on a créés de toute pièces des partis qui se la jouent modernes comme Gauchmo et Nouveau Centre, c'est une pente assez naturelle de traiter les autres de "ringards".
Donc merci d'ajouter dans le dictionnaire des synonymes l'expression "anti-sarkozyste primaire, venimeux et ringard" comme synonyme au mot démocrate.

Le "Sarkozisme" en question

28/08/2009 à 14:37

C.Estrosi a 100% raison, tout simplement parce que le "Sarkozisme" est d'abord et avant tout le recours aux meilleures compétences et potentialité du volume de travail au service du Pays France et de l'Europe...tout cela en gardant ses convictions sans aucune "pensée ou idéologie unique"!ça change!...

le monsieur plus de l'ump !

28/08/2009 à 18:08

sauf pour tenir ses promesses !
il avait promis de rembourser les 140 000 euros d'avion qu'il devait. Non tenu
Il avait promis de rester a Nice. Non tenu. Il ose dire qu'il est a 600% et que donc il est ministre a 300% et maire a 300% et que l'on ne voit pas la différence.
C'est la preuve que ministre est un métier à quart temps (cumul maire ministre conseil général communauté d'agglo.)
Qu'il tienne donc ses promesses et ensuite il pourra parler

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu