target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

02/05/2009

Bernard Tapie:ce qu’il a sur le cœur !

42497_une-tapie-couv.jpg

Pour parfaire l'information de tous les aficionados et grands amis que compte Bernard Tapie dans notre bonne ville,voici quelques morceaux choisis de l'entretien que Nanard a accordé au Point.

Qu'allez-vous faire de cet argent ?

Avant tout, protéger ma famille. Permettre à mes enfants de devenir propriétaires de leurs résidences-je viens d'acheter l'appartement que mes parents louaient à Marseille depuis des années. Ensuite, j'ai plein de projets. D'abord, rouvrir des écoles de commerce sur le modèle de celles que j'avais créées il y a vingt-cinq ans : en Seine-Saint-Denis, dans les Bouches-du-Rhône et dans le Nord, et sans doute une quatrième je ne sais pas encore où...

C'est un retour aux sources ?

A 66 ans, je suis plutôt à l'heure du bilan. Je voudrais revisiter mon parcours et essayer d'en finir avec mon image de « gagneur » des années 80, cette caricature d'arriviste sans foi ni loi obsédé par le fric qu'on m'a collée sur le dos et dont je n'ai jamais pu me défaire. J'étais comme ces belles gonzesses dont on pense qu'elles sont idiotes parce qu'elles ont un physique : j'ai fait l'erreur de laisser croire que je me résumais à ce dont j'avais l'air, parce que j'affichais les signes extérieurs de ma réussite-le jet, la télé, le voilier (et sous pavillon français, pas des Bermudes !). Je ne dis pas que ce n'était pas moi, mais ça n'a jamais suffi à me définir. D'où le projet qui me tient le plus à cœur : un spectacle écrit et joué par moi et qui va déconstruire le « mythe Tapie ». Vous n'allez pas en revenir !

Vous avez définitivement choisi la scène ?

Emotionnellement, ce spectacle est le plus important. Mais je reste un entrepreneur. Depuis l'arbitrage, c'est fou le nombre de gens qui veulent faire des affaires avec moi alors qu'ils me jugeaient infréquentable!

On va donc vous revoir dans le business ?

Oui, mais d'une façon différente. Avec mon fils Laurent et plusieurs fonds d'investissement, je vais prendre des participations dans des entreprises pour aider leurs dirigeants à les développer. Trois ou quatre sociétés de très haut niveau sont dans la cible. Mon fils prendra les commandes-il a toutes mes qualités, mais aucun de mes défauts ; c'est dire s'il est bon ! Et moi, je donnerai des conseils.

Dans quel secteur souhaitez-vous investir ?

Là où ma présence peut être une plus-value : la communication, le sport, le divertissement.

Votre retour dans le football est régulièrement annoncé. Pourriez-vous revenir à l'OM ?

Le foot me manque énormément. Et revoir l'OM en tête du championnat, ça me rappelle tellement de souvenirs... Malheureusement, le club n'est pas à vendre. Mon envie du moment est donc plus modeste : mettre des billes dans un club moins important et aider les dirigeants à le faire progresser. Cannes m'intéresserait-pour l'aider à monter en Ligue 1. Ou pourquoi pas Nice, pour en faire un club européen ? Ce serait un défi génial. Mais que les élus sachent bien que leur mairie ne m'intéresse pas ! 

663202.jpg

Combien il va vraiment gagner... 

Au soir de l'arbitrage, l'avocat de Tapie, Maurice Lantourne, estimait le gain final à « environ 30 millions d'euros ». Le député Charles de Courson l'évalue, lui, entre 106 et 144 millions. Voici nos calculs.

345 millions d'euros

C'est la condamnation infligée au CDR : 240 millions d'indemnités, 105 millions d'intérêts (sans compter 45 millions de préjudice moral).

- 12 millions d'euros

Théoriquement due par le Crédit lyonnais, cette somme est prise à sa charge par Tapie.

- 163 millions d'euros

C'est la dette totale de Tapie et de ses sociétés à l'égard de la SDBO, son ancienne banque, filiale du Crédit lyonnais.

- 31 millions d'euros

Cela correspond aux créances du fisc à l'égard de l'homme d'affaires et de son épouse.

- 20 millions d'euros

C'est l'ensemble des sommes dues à des tiers.

= 119 millions d'euros

Une fois les dettes acquittées, ce montant devra être soumis à l'impôt. Le solde variera de façon sensible selon que le fisc décidera d'appliquer la fiscalité sur les plus-values (17 %) ou l'impôt sur les sociétés (33,33 %). Le député de Courson estimait dans son rapport à l'Assemblée que le premier taux semblait « le plus vraisemblable ».

Tapie et son épouse devront ensuite acquitter l'impôt sur le revenu-en bénéficiant au passage du bouclier fiscal ! Mais ils percevront intégralement les 45 millions de dommages et intérêts, exonérés d'impôt. Enfin, si les frais de la liquidation incombent au CDR, l'ex-président de l'OM devra néanmoins payer les honoraires de ses avocats et les frais d'expertises et de procédure qu'ont suscités quatorze années d'affrontement judiciaire (l'ensemble avoisinerait 15 millions d'euros).

Résultat de cette équation à trois ou quatre inconnues, Tapie conservera...

... entre 85 et 150 millions d'euros.

 Version intégrale: http://www.lepoint.fr/actualites-politique/2009-04-23/ce-que-tapie-n-a-jamais-dit/917/0/337332

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu